Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire,politique, agriculture, arts et lettres.


Trois bandes d'héritiers du duvaliérisme se battent pour le pouvoir en Haïti

Publié par siel sur 13 Décembre 2010, 10:04am

Catégories : #REFLEXIONS perso

1-La bande à Jude Célestin avec derrière lui son oncle Rony Gilot et les duvaliéristes historiques
2-La bande à  Mirlande Manigat avec derrière les anciens Léopards Himler Rebu, militaires et policiers Youri Latortue avec son Coreh ettoute la bande qui a fait élire M. Manigat en 1988
3-La bande à Michel Martelly avec derrière les anciens militaires Michel François ,toute la bande des Ninjas des beaux quartiers et des protagonistes du coup d'Etat de 1991.

Les USA ont le choix entre ces 3 bandes fortes de leurs différents réseaux.
Ils choisiront celle plus apte à servir leurs intérêts.
Il sera demandé à l’équipe gagnante de faire quelques

« acommodemments » comme intégrer des membres
des équipes perdantes
- vous savez comme  Leslie Delatour, ou Bazin ou  encore Calixte Delatour ont été tour à tour
 ministre des finances d’Aristide.

 

On sait, je l'ai lu sous la plume de M. Lyonel Trouillot, homme d'influences s'il en est,

qu'en 2004 les Français penchaient pour une restauration  de Duvalier JCL,

 fils du dictateur Duvalier  François et dictateur lui-même.

Mais que, par contre, les Américains n'en voulaient pas,

ils étaient preneurs pour une reprise du duvaliérisme sans Duvalier.

D'où Latortue, puis Préval.

 

Quand Latortue arrive il remplace l'ensemble de la représentation diplomatique- c'est-à- dire les représentants  du gouvernement   haïtien à l'étranger, par des duvaliéristes.

 

Quand Préval arrive, malgré la demande de secteurs de la diaspora, qui avaient contribué à son élection- je pense au défunt père Jean Juste, un homme qui a défendu  avec tant de courage les droits des immigrés à Miami pendant de longues années, si odieusement maltraité par les  média et les élites  haïtiennes- il  ne fait pratiquement pas de changement.

Il garde Cinéas, nommé par Latortue ambassadeur à la RD.

Dieu seul sait à quel point

ce Cinéas est mêlé aux heures les plus sombres d'Haïti : des Duvalier jusqu'au CNG ( administration par les militaires d'Haïti après 1986)

 

Quand Préval construit son pouvoir, -sans même parler de son mariage avec la nièce de Namphy- après sa période très courte  2006-2007, (où comme dit l'ambassadrice des USA, Mme Sanders,

selon les messages de Wikileaks  il a pour politique d'ouvrir Haïti à tous les partenaires,)

 Préval s'entoure de duvaliéristes ou d'héritiers des Duvalier (fils de , filleuls, alliés etc.).

 

Pourquoi ?

D'après ses propres dires, parce que les duvaliéristes seraient pragmatiques.

Ne me demandez pas ce que signifie le mot pragmatique pour le président Préval.

Est-ce que ça signifie des gens capables de conserver le pouvoir

pendant 29 ans, grâce à un contrôle et à l'exploitation d'une population mise en cage ?

Ou bien que cette politique  duvaliériste aurait amené une prospérité pour le peuple haïtien ?

Ou bien l'art de la manipulation, du mensonge, de l'intimidation dans lesquels les duvaliéristes

sont passés maîtres ?

 

Quoi qu'il en soit, étant donné qu'on ne peut pas être dans la tête du Président

et connaître ses réelles motivations, il est possible

- au vu du mémo de l'ambassadrice Sanders-

de savoir que cette politique de Préval d'ouverture à gauche (Chavez) ne plaisait pas aux USA.

On le sait également par la propagande des milieux néoconservateurs ( Stanley Lucas)

qui sans relâche, vise à présenter Préval comme un allié des gouvernements de gauche de l'Amérique Latine et de l'Iran sans même qu'il y ait eu, en dehors de l'accord Petrocaribe, le moindre échange économique avec ces dits pays.

Il suffisait de balancer une photo sur tous les sites haïtiens pour que la messe soit dite.

Comme si on balançait une photo d'Obama avec le président chionois pour en conclure

qu'Obama est communiste, démoniaque,satan en personne.

Sauf que les personnes un  tout petit peu matures,et un tout petit peu au courant de l'économie,

savent que les USA ont des relations économiques avec la Chine de Mao,

que celle-çi soit communiste ou pas.

 

On peut supputer que ce "déplaisir"  des USA,

fasse à la volonté de Préval de diversifier ses partenaires économiques,

se soit matérialisé par des pressions.( Ziegler en parle)

Pressions qui iraient jusqu'à la nomination d'un Estimé Jean-Robert

ex- ministre des Affaires étrangères de Duvalier Jcl,

poursuivi par le même Préval  lors de son premier mandat

pour détournement de l'argent public,

comme conseiller économique du président

et patron d'un programme d'USAID au nom de Winner

qui aura pour mission par la suite d'ouvrir les portes

du monde agricole haïtien à Monsanto.

 

 Une fois rentré dans le rang, d'après ma propre analyse

VOIR  Comment Préval est passé dans l'autre camp

Préval a été pris dans l'engrenage de la soumission au diktat de

Washingon et de ses alliés locaux.

Son boulot était de faire avaler à  la population une politique néolibérale.

Et il s'en est relativement bien sorti

arrivant à contenir  les différents clans de droite et d'extrême droite,

à diviser le parti Lavalas et à reléguer les rares mouvements progressistes dans des recoins.

 

Jusqu'au tremblement de terre de janvier 2012

qui a mis l'empereur à nu et dévoilé l'histoire socio/économique passée et présente d'Haïti

au monde entier à cette occasion . VOIR AYITI SEISME

 

L'occasion  faisant le larron, toutes les familles de droite et d'extrême droite

se sont senties poussées des ailes en direction du Palais national effondré ou pas

et de l'appât des dollars du chantier de la reconstruction.

Tous les ravets sont sortis de leurs trous.

Les éléctions devenaient pour tous les membres de cette même famille de droite en conflit

depuis 1986,  l'heure propice pour pousser leurs pions en avant.

A savoir leurs candidats face à celui de Préval.

L'heure de la "gagot" était arrivée pour tous les frustrés

qui depuis des décennies tentent de hisser leur candidat à la présidence.


Faire passer Préval pour un monstre (pire qu'Hitler)  et se présenter face au peuple comme

les sauveurs de la nation aux mains de dangereux gauchistes, anarchopopulistes

incompétents, médiocres

et tralala -

toutes choses archifausses puisque Préval, de manière erratique peut-être,

mais certaine suit la politique imposée par Washington

Cependant, la mayonnaise émotionnelle a pris.

Il suffisait de bien chauffer le public

et ce n'était pas diffcile,

vu le peu d'initiatives prises par le chef d'Etat après le séisme

Et vue la force de frappe de ces milieux conservateurs sur le net et dans les média.

 

Par contre, la grande difficulté se trouve dans l'appui des USA

et de certaines élites commerçantes à Préval.

D'où le stratagème d'utiliser des candidats : Manigat, Baker, cautions du statu quo

qui plait aux USA.


Martelly, au départ n'étant pas pris au sérieux, le schéma prévu était celui que nous

avons aujourd'hui:

le candidat de Préval, Jude Célestin face à Baker ou Manigat au second tour.

 

Les élections se devaient d'être bidons  avec une faible participation

et accoucher d'un président Jude Célestin, Manigat ou Baker

qui aurait sans faire trop de vagues assuré la continuité.

A savoir l'exploitation de la majorité de la population

et la défense des intérêts des dominants. (plan Collier, Eurasian Minerals,ets)

 

Mais la tornade Martelly a balayé ce jeu préparé.

La jeunesse du pays (la majorité des votants)

s'est reconnue en lui.

Non pas pour son programme. Mais parce que sa marginalité face aux

candidats reconnus, faisait chorus avec leur propre marginalité.

 

Ca, ni les Américains, ni Préval, ni les autres candidats

ne l'avait intégré dans leurs plans.

Il était prévu comme un hochet, un truc folkorique à l'haïtienne pour divertir les masses

et renforcer

à l'extérieur l'image d'une Haïti invraisemblable, surréaliste et peuplée de grands enfants.

 

Comment désamorcer Martelly et ceux qui sont derrière lui  se demandent-t-ils aujourd'hui ?

 

C'est face à cette nouvelle donne

que se font aujourd'hui les tractations entre ambassades, secteur privé, candidats et Préval.


Mais quelque soit l'objet qui sortira de ce lanmayot, de cette boîte à surprises.

Il n'y aura pas véritablement de surprises pour le peuple haïtien.

Parce que Jude Célestin, Manigat ou Martelly c'est du pareil au même

à quelques nuances près,

c'est-à-dire l'accession à la magistrature suprême d'un des héritiers des Duvalier.

Tel que Washington l'aura voulu  depuis 1986: le duvaliérisme sans les Duvalier.




Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog