Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


RD.Corruption. Le procureur aurait, en portugais, demandé des infos sur Ordebrecht de 2001 à 2004. Et aurait dans le document traduit en espagnol transformé ces dates en 2001 à 2014

Publié par siel sur 31 Mai 2017, 20:06pm

Catégories : #AYITI-RD relations, #AYITI EXTREME DROITE, #CULTURE, #REFLEXIONS perso

Acento. com dit qu'ils ont découvert le truc, signifiant dans ce contexte le trucage.

Les informations demandées au Brésil vont entre 2001 et 2004.

Or dans la traduction en espagnol du document, les dates qui apparaissent sont 2001 à 2014.

Pourquoi cette info est importante ?

Parce que les Dominicains jugeaient à priori que les résultats de l'enquête ne correspondaient pas à l'ampleur du scandale et n'étaient pas convaincants.

Parce que l'on se rend compte que pressé par les USA  - qui ont un intérêt direct dans le cas Ordebrecht, une de leurs entreprises qui, selon eux offraient de meilleurs coût pour la production de l'usine électrique dont est parti le scandale, ayant été détrôné  par la firme brésilienne, Ordebrecht - le gouvernement dominicain s'est trouvé obligé de mener une enquête et de sacrifier certains membres de sa nomenclatura.

Parce que ça veut dire que les USA qui ont encouragé le mouvement de la marche verte, peut aussi bien le freiner de peur que ce qui pourrait sortir de l'enquête entre 2004 et 2014 ne déstabilisent le pays.

Un scénario qui aurait quelques points communs avec celui d'Haïti et l'audit de l'administration Martelly/ Lamothe qui, selon Boulos financier de l'inculpé fait-président,  aurait pu faire éclater la société haïtienne. 

Pour désamorcer la bombe, Lamothe a été prié de laisser la place à Evans Paul et Martelly à Privert. Cet accord devant permettre l'élection de l'inculpé fait-président, qui en tant que poulain de Martelly aurait eu toutes les chances d'être mis hors course  ainsi que l'ensemble du personnel tèt kale, si cet audit avait été réalisé.

On voit ici l'application de la fameuse phrase, si abondamment citée  " Il faut que tout change pour que rien ne change", dite par une des personnages du  Guépard, film de Visconti, réalisateur italien, dans lequel on peut voir les tenants du pouvoir "organiser " une certaine révolte contre le pouvoir, de manière à la récupérer en  offrant des gratifications à ses leaders, qui viendront former une classe de nouveaux riches : des bourgeois qui vont s'allier à l'aristocratie  de manière à court circuiter le mouvement révolutionnaire et revenir à la situation ante, au statu quo.

L'exercice qui se passe en Haïti à partir de 2004 n'est pas différent. L'alliance entre la classe moyenne dont les zentellectuels et l'oligarchie menée par Andy Apaid a accouché de Latortue, Préval  "relooké" par son mariage avec Mme E. Debrosse-Delatour, Martelly le gouyadeur  et JoMo l'inculpé.

Si vous n'avez pas eu l'occasion de voir le film de Visconti, je vous le recommande vivement. Le film reste un classique qui décrit tout en beauté et en subtilités la lutte des possédants aristocrates pour maintenir leur prédominance et les "sacrifices" - comme celui d'intégrer dans leurs rangs des éléments de la bourgeoisie. Et surtout, de quelle manière il est possible de faire échouer une révolution. 

Donc, grosso modo, ce qui pourrait arriver c'est qu'avec ces 14 arrestations spectaculaires de hauts dirigeants, le peuple dominicain soit berné et que par la suite " business goes as always", que les affaires continuent comme toujours.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents