Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Vidéos entretien avec Duvalier Jean-Claude et son épouse après la chute de leur régime

Publié par siel sur 13 Mai 2012, 10:00am

Catégories : #DUVALIER

Les élites haïtiennes se targuent de ne pas avoir de mémoire mais internet en a pour elles

 

Je vous avais parlé ici : Courrier International. Colombie. Une génération orpheline de son passé du  retour  des mystificateurs.


Une des grandes mystifications qui marche très bien avec les Haïtiens,  tous milieux confondus,  c’est l’affirmation admise comme une vérité, selon laquelle une personne  riche est plus fiable  à la tête d’un Etat que quelqu’un  qui n’aurait  pas de patrimoine.


Ils nous ont donc vendu  Martelly et Lamothe comme des  millionnaires qui ont  bien voulu condescendre à laisser tomber leur place au soleil pour se mettre au service du pays.


Balivernes.


Chacun peut  constater  que plus quelqu’un est riche, plus il veut  augmenter son capital.

Plus  il en a. Plus il en veut. Comme l'exprime  le dicton populaire.

 

 

De plus, un riche possède des réseaux qui lui donnent accès  à toutes sortes de combines pour  dissimuler d’éventuelles et possibles malversations. VOIR Global Voice, Ostos & Solas, Martelly et les USA: une véritable histoire d'amour


Un  pauvre, lui, son  enrichissement se voit.

Donc, à l’inverse, on devrait  pouvoir contrôler plus facilement  son  utilisation  de l’argent  public.

 


Ces 3 vidéos  malheureusement en anglais et non sous-titrées racontent ni plus ni moins le vol d'une  nation.

 

Elles montrent sans  détours l'outrecuidance des "voleurs" dirigeants,  assurés de  leur impunité, qui se présentent en victimes incomprises qui détournaient l'argent de l'Etat,  celui notamment du ministère de la Défense et celui des taxes sur  la farine, pour le bien du peuple.

 

L'épouse de l'ex-dictateur ose affirmer que l'argent qui transitait directement des caisses de l'Etat  à son compte en banque personnel, lui servait  à soulager la misère  du  peuple.


Quand on lui parle de ses dépenses extravagantes dans un pays misérable, son mariage avec  les fleurs venant de Paris, par exemple, cette femme déclare sans honte  cette fable, à  savoir que comme c'était la  première  fois depuis 1804 qu'un Chef d'Etat en exercice se mariait, il était absolument normal et important que cela se fasse dans le luxe.


Quand au Palais avec l'air conditionné, elle  déclare sans rire  que Port-au-Prince est impossible  à vivre sans air  conditionné et que  ce  n'était pas  pour pouvoir porter  ses  fourrures qu'elle  l'avait  fait installer.


Elle  ment  encore ,  malgré les images  qui montrent le  contraire,  en disant :  "Oh que  non,  ils  n'envoyaient pas des pièces de  monnaie par la fenêtre  de leur  voiture,  l'argent  était distribué dans  des  enveloppes."


Enfin, les images d'Haïti,  démontent totalement le mantra du  paradis " d'avant ces  vingt-cinq dernières années" que nous sert  en boucle le pouvoir Tèt Kale truffé de  macouto/duvaliéristes, enfant  de Mme Max Adolphe et  autre  progéniture  décomplexée  d'assassins.


Si Paradis il y avait,  comme aujourd'hui sans doute, c'était un paradis exclusivement  ouvert à leur clique.


Et,  quel  contraste avec  les  paquets d'achats posés sur un trottoir parisien, faits par l'ex- femme du dictateur  qui répète  à tout  bout de champ sur un  ton  mièvre  mon mari :"c'est   un  cadeau  de mon mari."


Pour se justifier, elle déclare que la prévarication fait partie de la culture haïtienne  des dirigeants - en celà elle  n'a pas  totalement  tort- et  qu'elle n'a rien inventé,  ça se faisait  comme ça  sous papa doc.

 

Duvalier Jean-Claude, lui, quand on évoque les macoutes,dit qu'il s'agissait de simples partisans de son père.

Les excès  ? Ben oui,  il y en a eu, mais lui a toujours  essayé  de faire en sorte qu'il y en ait moins.

 

De retour au studio,  quand  on demande à la journaliste qui a fait l'entretien si ces  2 là sont  sincères. Elle dit que oui.  Pour  eux tout ceci  était normal.

 

En conclusion ,  le journaliste  de la chaîne dit "que ce sont des grands enfants  qui n'ont jamais grandi".

 

Et voilà. Tout est dit.

Nègres = grands enfants qui aiment les verroteries.


Que  voulez-vous,  ils  n'ont  pas la conscience  du rôle d'un  chef  d'Etat.

Un  peu  comme  Martelly,  qui après DuvalierJean-Claude,  d'après  ces potes,  serait un "grand enfant."

"Ce  n'est pas de  sa faute. C'est son caractère.  Il  est  comme  ça, il agit  avant  de réfléchir.Il pense quel'Etat c'est lui sa famille et sescopains",etc.

 

M.et Mme Duvalier  Jean Claude sont de grands-enfants, peut-être.

Pervers à  n'en pas douter. 

Voleurs  certainement.

Les  Vidéos

 


 

 


 

 


 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents