Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Vidéo.Al Jazeera on UN non-existent cholera aid for Haiti

Publié par siel sur 22 Décembre 2012, 13:00pm

Catégories : #MiNUSTAH-enfants nus

 

 

 

Selected excerpts transcribed from Al Jazeera interview with Yves Point Du Jour, Brian Concannon, Jonathan Katz, December 20, 2012 

 Extraits sélectionnés de  l'entretien ad'Al Jazeera avec Yves Point Du Jour, Brian Concannon, Jonathan Katz, 20 décembre 2012.


BRIAN CONCANNON: We've put the ball in the UN's Court...

BC La balle se trouve maintenant dans la Cour de justice de l'ONU.


YVES POINT DU JOUR RESPONSE: ...We don't need a fake lawsuit at the UN...No, that's a joke. Let me tell you something. For example, you take Dr. Paul Farmer, he's on the Board of Brian's organization and he works for the UN. That's joke. 

We want REAL lawsuit here to compensate Haitians. This is serious business here. Tired of that joke. Of people making a joke out of us. It is serious. Lives of peoples have been destroyed, not only of those who've died but also of their families. That's true we need to build an infrastructure. But they're playing a game with us. And we see the pattern. We saw what happened with the (mission accomplished) Bush-Clinton fund. That's the same thing going on in Haiti. We are tired of it. Let them get the hell out of Haiti. The UN is not part of the solution. They're part of the problem." 

YPDJ Nous n'avons absolument pas besoin d'une fausse action en justice  à l'ONU. Non, Ca c'est une plaisanterie. Permettez-moi de vous faire remarquer quelque chose. Par exemple, prenez le Dr Farmer, il se trouve être au bureau de l'association de Brian Concannon et en même temps il travaille pour l'ONU. C'est une farce.

Nous voulons un vrai procès afin d'indemniser les Haïtiens. Il s'agit d'un affaire sérieuse. Nous avons assez des plaisanteries, nous sommes fatigués des gens qui se moquent de nous. C'est sérieux. La vie des gens a été détruite. Il ne s'agit pas seulement de ceux qui sont morts mais  de leurs familles. C'est juste, il nous faut construire des infrastructures. Mais ils se jouent de nous. Et nous pouvons voir le schéma.Nous avons vu ce qui s'est passé (mission accomplie) avec le fonds Bush-Clinton. C'est exactement ce qui se passe en Haïti. Nous en avons assez. Qu'ils s'en aillent d'Haïti. L'ONU ne fait pas partie de la solution. L'ONU fait partie du problème.


YVES POINT DU JOUR:  "(They UN's 10-year plan) is the same old stuff that has not been working. The UN knows fully well that they are responsible for the cholera in Haiti that has killed 8000 people and you have 600,000 more infected. As a matter of fact, if UN were a country, Ban Ki-Moon should have been at the Hague in a jail cell for crimes committed against humanity. They know very well that when they brought in those troops and they were dropping their feces into the river that those rivers where used by the people for drinking water and also for their farm animals and everything. They knew it. And yet they brought those people from Nepal infected with cholera...and created havoc in a country that has already very weak infrastructure... They did it. They refuse to face the music. They have to face the music. They have to pay for their crimes... And not only that, we have to sue them. We don't want a fake law suit that is suing them at the UN. We want to sue them in New York like the Haitian Lawyers Leadership Network has been advocating..." ---Yves Point Du Jour, speaking on Al Jazeera about the non-existent UN cholera aid for Haiti.

 YPDJ : (le plan de l'ONU de 10 ans) est exactement le même vieux truc qui n'a jamais marché. L'ONU sait parfaitement qu'elle est responsable pour la présence du choléra en Haïti qui a tué 8000 personnes et en a infecté 600 000. En réalité, si l'ONU avait été un pays, Ban-Ki-Moon aurait été à la Hague, en prison dans une cellulle pour crimes commis contre l'humanité. Ils savaient parfaitement quand ils ont fait venir ces troupes et qu'ils jetaient les matières fécales dans la rivière que ces cours d'eau étaient utilisés par les gens pour boire, pour leurs animaux de ferme et pour  tout un ensemble de choses. Ils le savaient. Et poutant, ils ont fait venir ces gens  infectés par le choléra du Népal ... et créé un désastre supplémentaire dans un pays qui a un manque d'infrastructures. C'est ce qu'ils ont fait. Ils refusent de faire face à leurs actions. Ils doivent prendre leurs responsabilités. Ils doivent payer pour leurs crimes... Et pas seulement ça. Nous devons les poursuivre en justice. Nous ne voulons pas d'une fausse plainte contre l'ONU. Nous voulons les poursuivre  ici même, à New York, comme l'a conseillé le HLLN.

The UN is not part of the solution, they're the problem. --Yves Point Du Jour

For more of Yves Point DuJour's Haiti narrative, go to Ezili Dantò/HLLN's website at UN Capitalizing on Cholera: playing arsonists and firemen

See also, back in March 2010, Bill and Hillary Clinton held a similar champagne pledging party at the UN where numbers in the billions were blightely cast about for a first 10-year relief and reconstruction plan to "rebuilt Haiti  back better" after the earthquake and before cholera. The same pledged funds that went uncollected are part of the $215million being re-pledged for the UN's "newest" 10-year initiative in Haiti.---US/Euro pillage masking as Humanitarian Aid.

 SOURCES link

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents