Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Valet et Numa n'ont pas de problèmes avec la présence de Duvalier et Avril au Te Deum du 1er janvier

Publié par siel sur 10 Janvier 2014, 17:12pm

Catégories : #MEDIA MENSONGES

 Il faut écouter ces 2 sbires dans leurs analyses tèt an ba, orwellienne,  par rapport à la présence de Duvalier J-Cl à la commémoration du 1er janvier 2014.C'est Vision 2000 à l'écoute du mercredi 8 janvier.link


"D'un point de vue légal, ils  ( Duvalier et Avril) ne sont frappés d'aucune interdiction... ils sont Haïtiens. Tous les Haïtiens ont le droit d'assister à la cérémonie d'indépendance..."

 

Sous-entendu Duvalier et Avril seraient 2 Haïtiens lambda comme Valet et Numa.


"Il n'y a pas de loi qui empêche un ancien dictateur d'assister à une cérémonie officielle...etc"

 

Eux,( Valet et Num,)  ne prennent pas les choses au premier degré comme nous autres pauvres idiots, eux rationnalisent. Ceux qui peuvent vous faire croire à des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités"

 

(Sous entendu) Ils ne sont pas comme les victimes (n'en faisant pas partie), ni comme les organisations des droits de l'Homme (n'en faisant pas partie non plus)  ni comme les citoyens haïtiens qui s'indignent que l'impunité soit célébrée dans le cadre de la commémoration de l'indépendance.

 

Valet, son grand truc c'est qu'il n'aime pas le désordre, le briganday comme il dit.

 

Mais M. Valet, fait constamment l'apologie du "briganday" quand celui-ci l'arrange. Comme ici  Daly Valet de Vision 2000 promeut le "briganday"

 

Comme tous ceux qui s'arrogent contre le kraze/brize mais qui se sont tus quand les partisans de Martelly ont brûlé les bâtiments publics aux Cayes ( toujours pas réparés d'ailleurs, carnaval ou pas). Là il s'agissait, selon eux d'un "kraze/brize démocratique" Comme le coup d'Etat de 2004 était une "rectification démocratique" 

 

Parce que la présence de Duvalier J-Cl  et d'Avril aux Gonaïves est un des plus grands "briganday" fait par ce  gouvernement. Une gifle au peuple haïtien, déjà humilié par le boycott du bicentenaire de l'indépendance, par l'occupation, par la question du choléra, par la loi de "dénationalisation" des Dominicains d'origine haïtienne.


Il semblerait que M. Valet oublie que Duvalier a été reconnu avoir détourné l'argent  du pays Fonds Suisse de Duvalier J-Cl restitués à Haïti  ce qui fait de lui un voleur du peuple.Et qu'il est en ce moment poursuivi en justice par des victimes.


"Je suis civilisé, je suis éduqué pour être civilisé, je suis formé pour être civilisé" dixit Valet dont la self promotion nous rappelle celle de son confrère Jura Tout Haïti. Entretien avec Lucien Jura, porte-parole de Martelly  Même école, mêmes formateurs ?


Vous croyez que c'est être civilisé que de poser à l'antenne  de manière niaise cette question " Est-ce que tu as un problème avec la présence de Duvalier au Te Deum ? Et l'autre compère de dire  : Et toi ?  et le premier de répondre " Moi pas du tout"


Ca c'est le niveau de "La nouvelle Haïti." dont ils font la pub : banaliser un fait grave.


Puis, ils te sortent toute une mayonnaise de comparaisons à la mords-moi le noeud, d'amalgames : Israël et la Palestine, Mandela et de Klerck, etc.

 

Depuis que Mandela est mort, il a bon dos.  Tous les salauds utilisent sa dépouille. Le fils de Duvalier J-Cl avait comparé son grand-père Duvalier François à Mandela. Les partisans de Martelly le comparent maintenant à Mandela. Evans Paul est aussi un autre Mandela en puissance.Tous les crétins et les opportunistes vont se faire rebaptiser Mandela à l'heure qu'il est.

 

Des gens qui ne connaissent rien de l'Afrique du Sud sur laquelle ils crachaient leur haine à gros bouillons quand Thabo Mbeki était venu assister en Haïti à la commémoration du bicentenaire de l'indépendance en 2004, se mettent à discourir sur ce pays. Les intellectuels faussaires-Le triomphe médiatique des experts en mensonge. Un livre de Pascal Boniface (rediff)

 

Valet et Numa sont d'une mauvais foi ou d'une ignorance, ou peut-être les deux,  parce que s'il fallait faire une comparaison, il suffisait de prendre l'exemple du voisin.link Est-ce qu'on imagine même un enfant, ou une personne de la famille de Trujillo  qui pourrait être invitée à une fête nationale en RD ?

 

Vous imaginez le tollé que ça ferait ? 


Valet et Numa pourraient prendre également en exemple les pays qui ont connu non pas l'apartheid mais une dictature comme en Haïti. Ils sont nombreux : le Chili, l'Uruguay, le Brésil, l'Argentine Argentine, 30 ans de démocratie et les vieux démons toujours en embuscade etc, et regarder quelle politique les gouvernements qui ont succédé aux dictatures ont appliqué afin d'éviter que ces" vieux démons" ne reviennent.

 

Encore une fois Valet et Numa ne sont même pas capables de comprendre que cette question de la présence de Duvalier et Avril rejaillit sur l'image du pays et influence même le "négociations" avec la RD. C'est tout le prestige d'un pays qui est atteint  par ce qu'on pourrait considérer comme une profanation.

 

Est-ce que vous croyez qu'il est possible de prendre au sérieux, un gouvernement, une société civile qui non seulement acceptent l'impunité, mais la "vénère" comme dirait "l'invraisemblablesque" sénatrice socialiste, Mme Supplice Beauzile ?

 

Pourquoi respecter des Dominicains d'origine haïtienne, quand le gouvernement haïtien ne respecte pas son propre peuple en s'affichant le jour de sa fête nationale avec un type qui  non seulement a volé la nation mais est parti d'Haïti avec l'argent versé par le gouvernement de la RD pour la vente des travailleurs haïtiens ?

 

A cela Valet et Numa ne trouvent rien à redire. "Je ne trouve pas qu'il y ait de problèmes" dit Valet. Oh certes, l'ethique en prendrait un coup, mais à part ça rien à signaler. Le dictateur et voleur avéré a tout à fait le droit d'être là.

 

C'est très bien, selon eux, qu'un homme accusé d'atteinte aux droits de l'homme et de spoliation des biens du pays participent à la fête de l'Indépendance à côté des plus grandes autorités qui se montrent, en ce faisant, complices de ces crimes.

 

Ce n'est pas grave du tout, juste une sorte de répétition  façon trahison dess idéaux de la révolution par l'asassinat de Dessalines pour commémorer sa lutte.

 

Eh bien, Valet et Numa, cette "nouvelle Haïti" qui banalise les crimes d'Etat et les met en représentation  (on peut faire un parallèle symbolique avec l'exécution théâtrale de Numa (un autre) et Jouin) est très, très loin de l'Etat de droit auquel aspire la majorité de la population. 

 

Impunité et son officialisation à la face du monde qui ne semblent pas déranger le moins du monde - oh un tout petit peu quand même M. Valet, c'est vrai, "éthiquement parlant ce n'est pas la bonne méthode."

 

Mais M.  Valet, directeur d'opinion autoproclamé, ne  savez-vous que la justice et l'éthique sont deux domaines de référence différents ?  L'atteinte aux droits de l'homme ne se refère pas seulement à de l'éthique mais à des crimes, à des dispartions, à des enfants faits orphelins du jour au lendemain, à des familles détruites.


Je mets de côté le volet  "saccage d'une nation" avec les crimes économiques commis et répertoriés par les Duvalier  dont celui qui a l'outrecuidance de déclarer " Qu'avez-vous fait de "mon" pays ? " Phrase dont se gargarise ses partisans obscurantistes, qui feraient mieux de lui  renvoyer la question  :" Qu'avez-vous fait de "votre" pays ?" Qu'avez-vous fait pour "votre" pays pendant votre séjour en France ?" En dehors de dilapider l'argent volé  au casino  et  de le déstabiliser  en finançant des opérations macabres?

 

Alors même qu'à son départ  Duvalier J-Cl (et sa bande)  laissait précisément les caisses du pays vides;  et que pendant  25 ans ses sbires militaro/macoutes et adeptes de son idéologie de prédation/exploitation,  n'ont cessé d'harceler un pays à genoux et de ruiner ses efforts pour se redresser avec coups d'Etat à répétition, assassinats des figures progressistes et des militants de base, exil forcé de la population fuyant les commandos du Fhrap, corruption des consciences, usage de false flags  et médiamensonges.

 

Pour Martelly, Numa et Valet  feraient de parfaits choristes pour entonner avec lui son tube favori : "  I do'nt car-E "  "Ki melem- E"   "Qu'est-ce que j'en ai à foutr- E ?" Ce n'est pas mon problèm- E.


Commenter cet article

Siel 11/10/2014 21:08

M. Jean,
Moun ki ekri atik sa a se mwen menm menm.
Ki moun ki kache ?
Ou menm ou byen mwen ?
2 moun sa yo ap pale nan radyo depi konbyen lane ? Yo bay opinyon yo sou tout bagay.
Epi ou ta vle ke lot moun pa di sa o panse de opinyon sa yo ?
Ou vle fèm konprann ke tout sa yo di se la verite levangil epi moun oditè yo sipoze di amen ?
Gade sa, si 2 moun sa yo pa dakò, yo gen da pran mikro ousnon ekri pou di poukisa.
Ou menm tou, pito ou de bay opinyon pa-ou pito ke se nan zen ou lage kò-ou.
Mèsi kan menm pou intèvensyon ou.

jean 11/10/2014 11:25

moun ki ekri article sa samblé gen pwoblem ak valery e daly c byen w ka kritiké yo pandan,w kaché pou moun pa wé figwi,w

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents