Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Communication

undefined

Vient de sortir ...
Un document inédit sur la mémoire haïtienne
Les textes de Roland Paret et Frantz Voltaire
 sont accompagnés de photos de l'époque.
Prix: 10 euros
En vente au restaurant  haïtien:
Le Rond Point des Artistes/Tel 01 48 09 88 40

Archives

Recommander

W3C

  • Flux RSS des articles

Recherche

Samedi 25 mai 6 25 /05 /Mai 13:44

Chemin de fer Congo-Océan: Spie-Batignolles doit rendre des comptes

L'universitaire Olivier Le Cour Grandmaison et le président du Cran Louis-Georges Tin demandent une commission d'enquête sur la mort de 17 000« indigènes » soumis au travail forcé dans les années 1920 par la compagnie dont Spie-Batignolles est issue. A l'occasion de la Journée mondiale de l'Afrique, le 25 mai, ils posent plus généralement « la question des crimes coloniaux perpétrés dans le cadre de la colonisation française », qui « méritent réparation »


17 000 morts « indigènes » pour 140 kilomètres de voie ferrée. Tel est, en 1929, le bilan de la construction du chemin de fer Congo-Océan destiné à relier Brazzaville, la capitale de l’Afrique équatoriale française, à Pointe-Noire, située sur la côte Atlantique et que les autorités coloniales rêvent de transformer en un port majeur. Essentielle à la « mise en valeur » de cet immense territoire, comme on l’écrit à l’époque, la réalisation de ce projet doit permettre d’accélérer son développement économique et celui des villes concernées. Dans sa thèse soutenue en 1934, l’économiste Henriette Roussel, qui est parfaitement informée de la situation, affirme qu’en agissant de la sorte, la France honore « ses devoirs »envers les races noires qu’elle contribue à civiliser en les arrachant à leur primitivité. Plus encore, cette auteure précise que le travail obligatoire n’est pas une « iniquité » dès lors qu’il est soigneusement encadré, motivé par des considérations d’intérêt général, et conçu comme une « forme transitoire et éducative » adaptée à la mentalité fruste des « indigènes ». Admirable supplément d’âme, en effet.

 

SUITE: link

Par siel - Publié dans : INTERNATIONAL
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés