Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Nouvelles du pays Tèt kale/Sak pa Kontan Anbake

Publié par siel sur 15 Mai 2012, 11:56am

Catégories : #LES COMEDIENS

Le  Président Martelly aurait dédié ce pays au "Gand Maître"  pardon  à Jésus-Christ, lors d'une cérémonie chez  son pote le maire de Delmas, dans le  "Palais  municipal"- non ce n'est pas une mairie- c'est  un  Palais qu'il  a construit  avec on ne  sait quels  deniers- ceux de l'Etat ?- une construction  tape à l'oeil style bling, bling.

 

dsc_0022.jpgPalais municipal de M.Jeudi, maire de Delmas

 

Un contraste manifique avec les rues cabossées et  boueuses de sa municipalité  dont se plaignaient, il y a peu ses  administrés- qui menaçaient même d'envoyer le factures  de réparation de leurs bagnoles  au résident du "Palais municipal".

dsc05313.jpghttp://www.lenouvelliste.com/article.php?PubID=1&ArticleID=104920

 

 

On a  appris également que, pour on  ne sait  quelle raison si ce n'est celle  de faire parler de   lui  et de donner  le  change  par rapport à toute  les casseroles  qu'il  se  traine,  que  le  Président du  pays   Tèt kale/Sak Pa Kontan Anbake,  aurait également réanimé  "flanqué de son épouse" dixit le journal  haitien  Le Matin, une  certaine  flamme  devant  la statue du neg  mawon au Champ de Mars. D'après ce  journal, les  on  dit rapporte  qu'il s'agirait  d'un geste "mystique".

http://www.lematinhaiti.com/contenu.php?idtexte=30543&idtypetexte=

 

Je  lisais dans le  livre  d'un certain Daniel  Supplice, grand duvaliériste devant  l'éternel  et  ex-ministre  de nous autres de la diaspora qui avons tant souffert de ce régime  monstrueux, un passage  où Duvalier  François,  après  avoir donné des  ordres à ses  miliciens, finissait sa réunion avec eux en discutant de koze mistik.

 

Daniel Supplice écrit : " Il (Duvalier) passa le reste de la réunion à parler de vodou et  du pouvoir magique  que détiennent  certains houngans de la plaine du Cul-de -Sac. Ce genre de  discours plaisait à ce genre  d'assistance. Il regagna  ensuite son  bureau."

(Karioka p. 32)

 

J'avais attiré  votre attention sur la relation entre  le fascisme et un certain  mysticisme de  pacotille en donnant commme  exemple  le retour  au devant  de la  scène, dès 2004, d'histoires  abracadabrantes à  base de mère cochonne donnant  naissance à  un chien ou bien de femme à un bébé poisson,  rapportées  par  un  des propagandistes  actuel du  pouvoir  Tèt Kale, journaliste  du Cap, abondamment diffusées  sur  les réseaux sociaux haïtiens.

 

Parce  que, vous le  savez bien, pour brimer la  population,  il faut  un cocktail  bien  dosé de violences physiques.

3070347519_1_9_BduWyn2Z.jpgPrésident Martelly en route vers la fac  d'ethnologie.

 

 Mais il est aussi très important de leur  farcir la tête de frayeurs  à  base  de toutes  les conneries apportées par  les colons français  bretons, normands  et  autres au XVIIIè siècle auxquelles s'ajoutent des  croyances africaines mal  digérées  + le catholicisme  +  les  évangélistes.

 

De  quoi  "marrer"  que dis-je, stranguler-  une  population dans  sa majorité aussi  peu éduquée  aujourd'hui qu'elle  ne l'était il y  a  deux cent  ans  et plus.

 

Voici donc  le  président  du pays Tèt  Kale/Sak Pa Kontan  Anbake qui met  ses pas  dans ceux de  son mentor Duvalier, dont il n'a  eu  cesse de  vanter les  mérites .

 

N'avait-il  pas  déclaré  avec la  mauvaise foi qu'on  lui  connait  "Tout  ce qui a été faite en Haiti,  l'a été  par  Duvalier." dans  un entretien accordé à Karl Fombrun  consultable  sur Youtube ?

DownloadedFile.jpeg

Martelly alias Sweet Micky du  temps où il  jouait au bad  boy.

 

Comme  son maître  à penser  Duvalier  François  en  1957,  le  président du pays  Tèt  Kalé/Sak  Pa Kontan  Anbake,  de son petit  nom Sweet Micky,  après avoir fait  l'éloge  de  la violence  et du "banditisme légal"  dans un de ses clips également consultable  sur  You Tube, s'exerce mainenant  au  mysticisme,  une  sorte de  rideau  de  fumée derrière  lequel  il  peut continuer à  s'agiter.

 

On  attend que les  pasteurs,  confrérie  dont  ferait partie, le  résident -  à vie ?- du "Palais  municpal" de Delmas, demandent à leurs ouailles de  réciter  la version corrigée  du "Je  crois en toi Duvalier,"  qui  donnerait "Je crois en toi Martelly,  Je vous  salue  Sophia,  etc."

554645_3624732575625_1193336642_33586134_351353362_n.jpgSophia Martelly en compagnie des pauvres.

 

Pendant  ce  temps,  on  ne  parle  plus des "cadeaux " de Bautista  ni  des  taxes illégales  sur les transferts  et  appels  téléphoniques,  sur les ressources  minières  d'Haiti,  sur  la  milice  rose qui se balade  dans  les rues armée jusqu'aux dents, sur  l'épidémie  de choléra,  sur  Caracol qui caracole sur des terres fertiles,  sur  l'autre "cadeau" des  Dominicains, l'université  du  roi  Christophe  fermée- à  vie ?- depuis son  inauguration, etc.

 

Chut ! Le Président pense.

 

Le  président du  pays Tèt Kalé/ Sak   Pa Kontan  Anbake  a eu  une révélation  au  moment de sa  maladie.


Il lui a été révélé  en ces moments tragiques-  que  lui seul peut expérimenter- car chacun sait bien qu'en dehors du président  personne en Haiti n'est  jamais  tombé malade- que l'heure était  venue de passer du "banditisme légal" au mysticisme

.

L'espoir du président et de  ses magiciens-pasteurs du "palais municipal" serait

que  les zombis qui ont goûté  au sel  en  1986, vont  désormais faire  "hon, hon"

c'est-à-dire ne plus s'exprimer, fermer leur gueule  -  à vie ?

 

Ce contre quoi,  évidemment, les femmes et hommes de bonne foi en Haiti combattent.  

 

alexis.jpg

 

Celles et  ceux  dont les références et modèles ne sont pas les Duvalier père et fils, ni les Axel Benjamin et  Jodel Chamblain et autres macoues,  mais nos   figures de  courage et de conviction, Jacques Roumain et Jacques Stephen  Alexis.                                                                                                                                                                                                                                                                

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents