Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Martelly et le coup de l'interdiction des sachets plastiques

Publié par siel sur 4 Mai 2013, 00:19am

Catégories : #AYITI ROSE RAKET

 922755_10151620164831241_734137593_n-copie-1.jpg

 

Jaar en compagnie de Martelly et un autre copain portant bracelet rose + photo de Jaar arrêté + photo d'un inconnu.


Vous savez qu'un copain de Martelly,  un de ses multiples partenaire en affaires,  (je n'ai pas dit en crimes) un certain Rodolphe Jaar, membre d'une  famille  appartenant à l'élite d'origine syro/libanaise d'Haïti, a été arrêté en RD pour trafic présumé de drogue.

 

On apprend, à partir d'une info de l'agence Reuters, que l'interdiction des sacs en plastique était une affaire qui aurait permis à M. Jaar de vendre ses propres produits.

 

Vous savez que Martelly est président d'Haïti et homme d'affaires.

 

Partenaire de Lamothe dans Global Voice, mais également partenaire, avec Lamothe et Ciné dans NO PIN,  dont on voit la marque dans sa vidéo célèbre " Bandit Légal" visible sur youtube

 

J'ai lu ça sur le net par rapport au savoir faire de cet homme d'affaires :

 

.Mezanmi!!..yon neg ki tap pedi touledeux kay li nan Miyami, nou fout lagey yon peyi nan min'l konye-a la...Konye-a se zanmi'l ki ap pran chaj nan zafe dwog..ala traka papa...se Biznis as usual la sa...bandi legal yo nan aksyon...


Podiab yon ti peyi....

 

Vous savez que Martelly aime faire des coups.

 

 Il raconte ça dans un entretien filmé avec Fombrun visible aussi sur le net.

 

Son élection à la présidence était un coup.

 

Il a participé aux Coups de 1991 et de 2004.


Sa taxe sur les transferts et appels était un coup.

Inviter Duvalier Jean-Claude à la cérémonie en hommage au victime du sésime était un coup.

Décorer des intellectuels en était un.

Créer deux carnavals l'année, un autre.

Improviser des carnavals itinérants, un coup.

Assister à la messe d'hommage à Dessalines en jeans et en boots était un coup

 

La chemise rouge pour les obsèques de Chavez, un autre coup.

La rencontre des états de la Caraïbe à Port-au-Prince, encore un coup.

 

Je ne vais pas vous énumérer la longue liste des coups opérés  en Haïti par le couple

qui se dénomme lui-même, ""bandit légal",  sous l'oeil complaisant/complice  de la communauté internationale qui trouve, enfin, un gouvernement haïtien  blindé de duvaliéristes amateurs de coups fourrés.


Ce qu'elle recherchait depuis 1986.

 

Bref, comme son mentor Duvalier François, Martelly crèe l'événement.

 

Et la société galope derrière, un scandale précédant et suivant l'autre, elle s'essoufle,  se contorsionne, se  délite, ne sait plus à quel saint se vouer, parle à tort et à travers,  en perd le sommeil, le boire et le manger, se taille un banda, tandis que le système  poursuit sa croisière vers  la prédation à voiles et à vapeur.

 

      Par rapport aux liens supposés du président d'Haïti avec le milieu des trafiquants j'ai lu ça sur le net:

 

As for being associated to the drug business, I still have a vynil tape of sweet miky where he was talking about the "merchandise" that has been shared "without him" in Jacmel. 

Si on doit parler de son association avec le business de la drogue, j'ai encore un disque en vinyl de sweet micky dans lequel il fait allusion à la "marchandise" qui a été partagée "sans lui" à Jacmel.


I still have that sweet tune where he was bragging about how he and his crew were buried deep into the foreign rice contraband and black market. I don't think the Haitians should complain about the man now : they not only elected him, but they went on their high horse to defend him when his moral, political knowledge and credibility was put under scrutiny.


J'ai encore une chanson de Martelly dans laquelle, il se vante que lui et ses potes étaient plongés dans la contrebande de riz étranger et dans le marché noir. Je ne pense pas que les Haïtiens devraient se plaindre de cet homme maintenant : ils ne l'ont pas simplement élu, mais ils sont montés sur leurs grands chevaux pour le défendre quand, sa morale, son savoir faire politique et sa crédibilité étaient mis en question.


What one can expect? In a representative democracy, the quality of the officials elected reflects the quality of the electorate. Therefore, let the Haitians deal with their candidate "tetkaleman" until his mandate terminates in two of three years. Will they learn anything with Michel Martelly fiasco? One can doubt it, for to be able to understand, one should primarily be able to see, and I don't think, in the state of deep illiteracy into which they find themselves after two hundred years of self governing, Haitians today are fitted with enough awareness in order to elect the right politicians.


A quoi pouvait-on s'attendre ? Dans une démocratie représentative, la qualité des officiels reflète la qualité de l'électorat. Aussi, il faut laisser les Haïtiens s'arranger  avec leur candidat " tetkaleman" jusqu'à expiration de son mandat dans deux ou trois ans. Apprendront-ils quelque chose avec le fiasco de Michel Martelly ? On peut en douter; parce que pour être capable de comprendre, il faudrait d'abord avoir la capacité de voir, et je ne crois pas qu'au stade d'illétrisme profond dans lequel ils se trouvent après deux  cent ans, les Haïtiens, aujourdhui, soient habités d'une conscience telle, qu'elle leur permettrait d'élire des politiiciens corrects.


 

 

Quant au coup de l'interdiction des sachets plastiques, c'est l'agence Reuters qui vend la mêche.

 

t said that an October 1, 2012 ban of
plastic bags and foam containers in
Haiti was to boost business for United
Foam and Plastic. Reuters wrote after
the ban on the materials was made:

The first batch of eco-friendly
containers arrived in Haiti two weeks
ago, imported from the United States,

 

Il est dit que l'interdiction, le 1er octobre 2012, de l'usage des  sacs en plastique 

a été faite pour stimuler les affaires de United Foam and Plastic (l'entreprise de Jaar link  sur laquelle on en trouve aucune info, sinon qu'elle est domiciliée en Floride et en RD)

Reuters a écrit qu'après l'interdiction,  les premiers containers de "eco-friendly"  (production de Jaar) importés des USA,  sont arrivés, il y a deux semaines .

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents