Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Lettre de démission de la ministre des Finances d'Haïti

Publié par siel sur 11 Avril 2013, 09:18am

Catégories : #AYITI ACTUALITES


 
*Ministre de l’Economie et des Finances*
 
*Source: SCOOP FM, *http://scoopfmhaiti.com/index.php?
 
 
*10 avril 2013*
 
L’exercice de Ministre de l’Economie et des Finances dans tout gouvernement
démocratique requiert beaucoup de rigueur et d’abnégation.
 
C’est là un rôle très ingrat mais que j’ai assumé dès le premier jour avec
cœur et conviction. L’objectif assigné au Ministre de l’Economie et des
Finances est de tenir le cap de la sagesse et de la constance, non pas pour
restreindre l’action gouvernementale, mais pour l’inscrire dans le chemin
vertueux du respect des règles prescrites, comme de la stabilité
macroéconomique, qui est non seulement une condition nécessaire de la
pérennité de l’action publique pour la création d’emplois, mais aussi pour
restaurer l’image d’Haïti tant à l’intérieur qu’à l’extérieur aujourd’hui
dégradée. Je pense pouvoir affirmer que je n’ai ménagé aucun de mes efforts
comme ceux de mes équipes pour y parvenir.
 
Par ailleurs nous ne pouvons nous contenter de pratiques désuètes et hier
sanctionnées par une évaluation conduite selon les standards internationaux
de l’évaluation PEFA et qui nous classe parmi les moins vertueux des états
en matière de gestion des finances publiques. C’est pourquoi j’ai tenu à
poursuivre une réforme conséquente et courageuse des administrations
fiscale et douanière, qu’il s’agisse des politiques, des structures, de
leur organisation et de leurs pratiques. C’est pourquoi également j’ai tenu
à initier une réforme de grande ampleur au niveau de la gestion des
finances publiques, dans ses règles, dans ses instruments, dans ses
pratiques, y compris au niveau si sensible de la transparence, notamment en
matière d’allocation des fonds budgétaires comme de la passation des
marchés publics.
 
Arrivée à ce stade, je ne peux que constater que je n’ai plus le soutien
attendu sur l’ensemble de ces points. Je peux me battre contre l’adversité
ou contre les aléas externes qui frappent avec régularité notre pays, mais
pas contre le manque de solidarité de mes propres pairs.
 
 
C’est donc avec regret, considérant le chemin qui reste à parcourir, mais
également avec le sentiment que j’ai chaque jour accompli avec honneur et
respect mon devoir de ministre de la République, que je vous présente ma
démission du gouvernement avec prise d’effet immédiate.
 
 
Je saisis l’occasion pour vous renouveler, Monsieur le Premier Ministre,
l’assurance de ma haute considération.
 
 
 
Marie Carmelle Jean-Marie
 
Ministre

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents