Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le Point.frMichel Serres : "La seule autorité possible est fondée sur la compétence"

Publié par siel sur 25 Septembre 2012, 10:47am

Catégories : #CULTURE

Pour Michel Serres, membre de l'Académie française et professeur à l'université Stanford, la véritable autorité est celle qui "grandit l'autre".

 

 

On parle partout de la "crise de l'autorité". Tout le monde cherche l'autorité perdue. Mais de quoi parle-t-on ? Il ne s'agit plus de l'autorité "coup de bâton". Cette autorité-là n'est que le décalque des conduites animales, celle du mâle dominant chez les éléphants de mer ou les chimpanzés. C'est pourquoi, quand je vois un patron avec son staff autour, plein de courbettes, je ne peux m'empêcher de penser aux ruts des wapitis dans les forêts de Californie du Nord. Cette autorité-là fait marcher les sociétés humaines comme des sociétés animales.

La hiérarchie est animale, il n'y a pas de doute là-dessus. Dès que vous exercez une contrainte, vous redevenez la "bête humaine". Le nazisme est le symbole de cette autorité, représentée - ce n'est pas un hasard - par un animal. L'autoritarisme a toujours été une tentation des sociétés humaines, ce danger qui nous guette de basculer très facilement dans le règne animal. En France, une femme meurt tous les jours sous les coups de son compagnon, mari ou amant. Est-ce cela, l'autorité masculine ? L'autorité perdue que l'on essaie de récupérer peut vite conduire au retour de l'autorité "coup de bâton".

La véritable autorité, celle qui grandit l'autre

Heureusement, la culture humaine a remplacé le schéma animal. Dans la langue française, le mot "autorité" vient du latin auctoritas, dont la racine se rattache au même groupe que augere, qui signifie "augmenter". La morale humaine augmente la valeur de l'autorité. Celui qui a autorité sur moi doit augmenter mes connaissances, mon bonheur, mon travail, ma sécurité, il a une fonction de croissance. La véritable autorité est celle qui grandit l'autre. Le mot "auteur" dérive de cette autorité-là. En tant qu'auteur, je me porte garant de ce que je dis, j'en suis responsable. Et si mon livre est bon, il vous augmente. Un bon auteur augmente son lecteur.


http://www.lepoint.fr/societe/michel-serres-la-seule-autorite-possible-est-fondee-sur-la-competence-21-09-2012-1509004_23.php

C'est assez amusant cet article qui semble tombé à point nommé. Parce que, pas plus tard qu'hier,  je parlais avec un de mes amis de cette confusion faite par certains Haïtiens entre autorité et abus de pouvoir,  entre autorité et usage de la force. Comme exemple sous les yeux, je donnais le le show de Martelly à la Citadelle suivi  des commentaires approbateurs d' Haïtiens face à ce qui, pour eux, est de l'ordre de l'autorité et qui, en réalité, en faisant une lecture attentive de la scène, des protagonistes et des échanges, se révèle être une mise en scène  à la fois de l'incompétence de celui qui pousse son coup de gueule et de la soumission de ceux qui l'acceptent.

Un autre exemple, le cas du Dr Morno. Pour Lamothe, les manifestations sont menées par des mercenaires

Lettre ouverte du Dr Morno à Martelly.

Peut-être parce qu'il s'agit d'un médecin qui a exposé plubliquement son cas en relatant point après point les faits, les Haïtiens  - même ceux du Granlakouzen, adorateurs des pratiques violentes-  semblent cette fois-ci montrer moins d'enthousiasme à encourager le président du pays Tèt Kale/Sak pa Kontan Anbake à montrer ses  "grenn"  et à se conduire en "Sweet Micky."

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents