Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le droit à l'eau reconnu par l'Etat de Californie.

Publié par siel sur 5 Octobre 2012, 11:09am

Catégories : #REFLEXIONS perso

California Makes History on the Right to Water

On Wednesday, September 26 Governor Jerry Brown of California signed the bill AB 685, into law, establishing the policy that every person in California has the right to safe, clean, affordable and accessible water. This is a historic moment in the U.S. debate over the right to water.(Image: Creative Commons license from Happy Sleepy.)

The U.S. federal government has not recognized water as a human right, but this policy initiative at the state level could become a turning point as far as water policy and politics goes. It is indeed a step in the right direction, given the concerns about “right to water” violations in California which were raised by the U.N. Special Rapporteur Catalina de Albuquerque following her visit to the United States in 2010.

The bill was authored by assembly member Mike Eng (D-Alhambra) and was co-sponsored by Safe Water Alliance, a coalition which includes many of our allies, and has been advocating for right to water in California for several years. The reach of the bill is extensive, and would help address some of the issues raised in the U.N. report, which identified specific cases where people were denied access to water or had to spend a large percentage of their income to secure water for domestic use.

 

The bill would “require all relevant state agencies, including the Department of Water Resources, State Water Resources Control Board, and State Department of Public Health, to employ all reasonable means to implement this state policy. Those state agencies would be required to revise, adopt, or establish policies, regulations and grant criteria to further this state policy, to the extent that those actions do not affect eligibility for federal funds.”

Not surprisingly the bill was opposed by almost all established (and powerful) water interests in the state. These include groups such as Association of California Water Agencies (ACWA), which called on the Governor to veto the bill. They were concerned that the bill will prohibit water agencies from turning off the tap of a customer who does not pay the bill, irrespective of her or his ability to pay. Some farm and industrial interests also opposed the bill, fearing that it would add to the regulations with which they have to comply. However, these fears are misplaced, as pointed out by the Safe Water Alliance, “as AB 685 merely underscores what is already required by the” existing “policies and regulations to protect the State’s water resources relied upon as a source of drinking water.”

SUITE DE L'article :link

 

Formidable.

Ca, c'est un truc que je n'ai jamais compris.

Que des entreprises soient, par exemple, capables d'interdire à des citoyens d'utiliser et de faire des réserves d'eau de pluie

comme ce fut le cas en Bolivie.

Déjà, que c'est incompréhensible de s'accaparer des ressources comme l'eau

qui appartiennent à tous les citoyens, mais en plus les empêcher de remplir leurs bidons d'eau de pluie...

Quand on sait que l'eau c'est la vie,

c'est une pratique carrément criminelle.

Ce qui m'interpelle, c'est l'aspect humain,  quelle sorte de mécanisme se trouve dans la tête de ces gens

qui leur permet de détourner l'eau, un bien collectif, à leur profit

 de la commercialiser.

Cette eau, qui le leur a donnée ?

C'est écrit dans la Bible que l'eau a été donné aux plus riches par Dieu ?

Le plus dingue, c'est que les néolibéraux trouvent ça normal.

 

En Haïti, un pays misérable, ils sont en train de se partager les ressources sans que le peuple n'en sache rien, avec l'approbation des élites et du pouvoir actuel des cranes rasés. Haiti and the Shock Doctrine/Haiti et la stratégie du choc. Par MattKennard

Tout doit être privatisé, : l'eau de pluie, l'eau des rivières, des fleuves,  des sources, la mer,

tout ce qui a été donné en partage à tout le monde.

 

Le niveau d'insanité auquel sont arrivés le FMI, l'OMC et la BM

ne leur permet pas d'arrêter de creuser le trou dans lequel ces institutions s'enfoncent

avec cette politique d'appauvrissement des pauvres.

Quand ces pauvres  et moins pauvres  n'auront plus de quoi survivre,

grâce à  cette politique d'accaparement  de l'eau, des terres, du vivant en général

comme on le voit actuellement en train d'être mise en place - après les pays du Sud-en Grèce, en Italie, au Portugal, en Espagne, on se demande comment ce système va tenir ces hordes d'affamés dans le monde entier.

 

182847 333376713403553 1312326477 n

L'oasis

Grâce aux drones, prisons,  camps de concentration, police, militaires et l'appareil répresssif 

qu'ils ont développé ces dernières années ?link


Autant dire qu'ils se préparent à une guerre constante dans l'ensemble du monde, à des violences sans nombre parlesquels le systême cpitaliste  assurera sa pérennité.

 

Ca pourrrait s'envisager comme un remake des conquètes coloniales avec génocide des populations

Une analyse des faits et réalités semblent induire cette possibilité.

Parce que, soyons clairs,  comment consommer quand on n'a plus d'argent ?

 

Or, le système  global s'appuie sur la consommation.

Est-ce que la consommation des 1% dans chaque pays sera suffisante pour faire tourner la machine ?

Fabrication  de quelques oasis bien gardées  

dans un désert de pauvreté abandonné à la violence ?

Les pauvres s'entretuant pour des miettes ?

Ce plan là pourrait marcher.

Il suffit de voir comment, à travers les religions, on arrive à manipuler les populations en général peu éduquées - et pour cause : privatisation de l'éducation-

et à les pousser les unes contre les autres.

 

Les populations du monde arriveront-elles, mains nues à faire échouer ce plan ?

Sans doute.

Mais ça mettra du temps à se sortir de ce rouleau compresseur.

Donc, il faut s'organiser en  en prévoyance du pire.

Des actions comme celles des Boliviens ou celle, aujourd'hui de l'Etat de Californie, sont des gouttes d'eau -sans jeu de mot- 

qui montrent que la résistance est possible.

 

Voir aussi dans le domaine du positif : Une super grande nouvelle. Bravo à l'avocate Margueire laurent et à tous ceux qui ont participé au projet.

Et aussi : Le professeur Degraff a reçu une bourse d'1 M de dollars pour poursuivre ses études sur le créole haïtien.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents