Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


La famille Auguste/ Canez, vue par Sentinelle du peuple.

Publié par siel sur 26 Octobre 2012, 11:26am

Catégories : #AYITI ECONOMIE

 J'avais commis une erreur en assimilant la famille Moscoso- ce labyrinthe n'est pas aisé pour un outsider- à la famille Cardozo.

 

Jusqu'à présent d'ailleurs, j'ignore l'orthogaphe précise de leurs noms. Sur le net, parfois,  Moscoso se retrouvent avec deux s et Cardozo avec deux Z. 


 

L'hôtel Montana n'appartient pas aux Moscoso mais aux Cardozo et  aux Canez. Erratum et excuses


C'est marrant, avec ces hsitoires de familles dominants l'économie d'Haïti,on  a l'impression de- vu de loin, quand on appartient à la diaspora, of course (pa vin gate bagay-la-non)- de se retrouver en Sicile.

 

Mais ce n'est qu'une fausse impression. Une sorte de mirage ou d'hallucination.

 

Yes, indeed.

 

Voici, selon "Sentinelle du peuple", le portrait de la famille Auguste/Canez partenaire des Cardozo pour l'hôtel Montana.


Ouf !


J'espère avoir tout juste.


"La famille Auguste.


Ce sont des grands propriétaires terriens qui viennent du Nord. Ils possèdent une des plus grandes maisons de commerce du pays : Valerio Canez. Ils possèdent un musée qui, en fait, est une grande boîte de nuit, le Parc historique de la canne à sucre.

 
Ils sont actionnaires de l’UNIBANK. Ils sont membres du CLED. Ils prennent part à toutes les décisions importantes prises dans le pays.

 
Ils font partie des familles qui complotent avec l’ambassade américaine.

 

Ils possèdent plusieurs centaines de carreaux de terre dans la commune de Tabarre.

 

Leur grand-père, Tancrède Auguste, qui en 1900 était ministre de Tiresias Simon Sam, n’hésita pas à piller les caisses de l’Etat avec toute une bande de gredins sans scrupule.

 

Ils furent condamnés pour vol lors du « procès de la consolidation ».

 

Cela n’a pas empêché Tancrède Auguste et quatre autres voleurs condamnés pour corruption à accéder l’un après l’autre à la  présidence d’Haïti : pour en arriver là, ils ont monté de grands complots politique, ont recouru sans hésiter à la violence, et allèrent même jusqu’à faire faire sauter le palais national.

 

Voici donc une famille d’assassins socioéconomiques, de voleurs, de consolidards (fraudeurs) et de pillards qui a l’insolence de créer une fondation à but humanitaire avec l’argent du peuple."

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents