Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire,politique, agriculture, arts et lettres.


Is this Minustah's 'Abu Ghraib moment' in Haiti? Par Mark Weisbrot

Publié par siel sur 5 Septembre 2011, 10:55am

Catégories : #MiNUSTAH-enfants nus

 
J'ai été littéralement horrifiée, c'est le mot, par le contenu du message d'une internaute,
de droite bien sûr,

mais, néanmoins, une des membres parmi les moins demeurés de cette faune de morts vivants
qui peuple le Granlakouzen.

Message, qui, ouvertement, prend la défense -de manière détournée-
des soldats uruguayens,
à coups de sophismes,

de faux syllogismes
et de comparaisons plus que douteuses.

Cette internaute a le culot au contraire de s'en prendre aux Haïtiens
qui selon elle,
feraient preuve de "barbarie", en diffusant

la vidéo enregistrée par les soldats uruguayens eux-mêmes.

Ce renversement de situation qui consiste à faire passer
la victime pour l'agresseur est une stratégie

commune aux gens du Granlakouzen,
comme à tous les mouvements d'extrême droite du monde.
Exemple
s " C'est la faute aux kamoken (opposants)
si Duvalier François est devenu un fou sanguinaire"
Et bla, bla, bla en route pour une utilisation illimitée de sophismes.

Les duvaliéristes, les macoutes les ex des Fadh, les gens du Fraph
l'ensemble des zenglendos et de la mafia économique qui, depuis 1957,
terrorise la population
ne sont-ils pas devenus, par cette même
stratégie de victimisation des agresseurs
les nouveaux enfants de choeur qui vont rendre Haïti plus blanche
qu'OMO lave plus Blanc ?
Rien de nouveau. leurs méthodes finissent par être connues.

Mais, jamais je n'aurais imaginé qu'une femme, une Haïtienne, puisse aller
aussi loin dans la défense de sa classe et de ses intérêts,

jusqu'à se faire plus royaliste que le roi
et nier, pire encore, banaliser
- ce que le gouvernement uruguayen en rapatriant les soldats impliqués,

reconnaît comme un crime.

Cette membre du Granlakouzen pousse l'ignominie,-c'est le mot-
malgré les images de la vidéo, jusqu'à laisser entendre ,subtilement mais certainement

qu'il pourrait s'agir d'une relation consentie
et que les réactions outragées des Haïtiens à cette vidéo reléveraient de leur intolérance "primitive"
par rapport à l'homosexualité.

Poussant le bouchon si loin qu'elle n'hésite pas à instrumentaliser
l'affaire Michèle Pierre-Louis.
grâce à une de ses techniques d'utilisation de faux syllogismes.
Exemple :
Les Haïtiens ont montré de l'intolérance face à l'homosexualité de Michèle Pierre-Louis
Les Haïtiens montrent de l'intolérance en général face à l'homosexualité
Donc les Haïtiens sont intolérants face à une video montrant des homosexuels entrain
de s'envoyer en l'air dans une relation librement consentie.
ce n'est donc pas le viol qui choque les Haïtiens mais l'homosexualité.
Conclusion : tout ceci était de la faute des Haïtiens etc, etc.

Evidemment il n'existe aucun rapport entre l'agression sexuelle contre ce jeune homme
et la "présumée"

homosexualité de Michèle Pierre-Louis.
Je dis "présumée" parce qu'après tout le ramdam fait par les zentellectuels
avec leurs "1,2,3 pétitions, nous irons au bois"

Mme Pierre-Louis avait nié être homosexuelle.

Le seul intérêt de l'introduire dans cette affaire c'est d'induire le lecteur à
accepter une analyse tête en bas qui voudrait créer une fausse équivalence
entre la manifestation d'indignation
des Haïtiens face à une agression sexuelle
et leur "présumée" intolérance face à la candidature de Mme Pierre-Louis "présumée homosexuelle "

Le texte de cet internaute,
-que je reproduirai in extenso avec la réponse qui lui a été apportée
par une autre internaute-
est une énorme supercherie.
Il pourrait être étudié comme un cas d'école illustrant
les "valeurs"

des élites commerçantes qui ont saccagé le pays :
violence de classe, mensonges, malhonnêteté intellectuelle.


Il faudrait revenir, mais le temps nous manque, sur les stratégies intellectuelles
façon boules puantes - en dehors des coups de force et de la répression/humiliation à la papadok-

utilisées par ces gens-là
pour mener les Haïtiens de la classe moyenne
à applaudir avec leurs mains menottées
quand on les mène à l'abattoir.


Je vous ai rapidement traduit ce texte diffusé par Ezili- excuses pour les fautes-
afin que vous puissiez avoir une opinion autre

que celle des journalistes "embedded" haïtiens
et des propagandistes de l'extrême droite
qui occupent le haut du pavé sur l'ensemble des forum haïtiens.



Shock video of UN soldiers apparently raping a Haitian teenager raises questions about why these 'peacekeepers' are there
at all
http://bit.ly/rtWmjG


[ Video, edited by ABC News, ( http://abcn.ws/poEQen ) showing the alleged sexual assault of a young man in Haiti by
Minustah (UN) peacekeeping soldiers]


The video is profoundly disturbing. It shows four men, identified as Uruguayan
troops from the UN mission in Haiti (Minustah), seemingly in the act of raping
an 18-year-old Haitian youth. Two have the victim pinned down on a mattress,
with his hands twisted high up his back so that he cannot move. Perhaps the
most unnerving part of the video is the constant chorus of laughter from the
alleged perpetrators; to them, apparently, it's just a drunken party.

La vidéo est totalement choquante.
Elle montre quatre hommes, identifiés
comme appartenant au corps des Uruguayens

de la Minustah (ONU), apparemment engagés
dans le viol d'un jeune Haïtien de 18 ans.

Deux d'entre eux maintiennent de force la victime
sur un matelas,
alors que ses bras

sont tirés sur le dos pour l'empêcher de bouger.

ABC News reports that a Uruguayan navy lieutenant, Nicolas Casariego, has
confirmed the authenticity of the video. A medical certificate filed with the
court in Port Salut, a southern coastal town where the incident took place,
says that the victim was beaten and had injuries consistent with a sexual
assault.

Selon les informations diffusées par ABC News,
le lieutenant de marine uruguayen, Nicolas Casariego,
a confirmé l'authenticité

de la vidéo. Un certificat médical qui a été fait avec
le tribunal de Port Salut,
une ville côtière du Sud où l'incident s'est passé,

rapporte que la victime a été battue
et que ses blessures sont dues
à une agression sexuelle.


The incident is likely to pour more gasoline on the fire of resentment that
Haitians have for the UN troops who have occupied their country for more than
seven years. There has been a dire pattern of abuses: in December 2007, more
than 100 UN soldiers from Sri Lanka were deported under charges of sexual abuse
of under-age girls. In 2005, UN troops went on the rampage in Cité Soleil, one
of the poorest areas in Port-au-Prince, killing as many as 23 people, including
children, according to witnesses. After the raid, the humanitarian group
Doctors Without Borders reported: "On that day, we treated 27 people for
gunshot wounds. Of them, around 20 were women under the age of 18."

Cet incident va jeter de l'huile sur le feu vu le ressentiment
que les Haïtiens ont envers les troupes de l'ONU

qui occupent leur pays depuis plus plus de sept ans.
Ces abus ne sont pas nouveaux : en décembre 2007

100 soldats du bataillon sri-lankais des troupes
de l'ONU ont été déportés

sous l'accusation d'avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs.
En 2005, les troupes de l'Onu ont envahi Cité Soleil,
l'un des endroits les plus pauvres de Port-au-Prince,

ont tué 23 personnes dont des enfants,
d'après les récits de témoins.

Après le raid, l'organisation humanitaire
"Médecins sans frontières" a rapporté

" En une journée nous avons soigné
27 personnes pour blessures par balles.

Vingt d'entre elles étaient des femmes de moins de 18 ans."


WikiLeaks cables released in the last week reveal that the Timothy Carney,
representing the United States government as the top-ranking diplomat in Haiti
in 2006, warned that such raids would "inevitably cause unintended civilian
casualties given the crowded conditions and flimsy construction of tightly
packed housing in Cité Soleil". But Washington – showing its lack of respect
for human life in Haiti – offered no objections to further raids, which
continued into 2006.

Les cables de Wikileaks révèlent que Timothy Carney représentant
du gouvernement des USA

et à ce titre occupant le plus haut poste de diplomate
en Haïti,

a, en 2006,
prévenu que de semblables raids
" feraient des victimes dans la population civile,
étant donné

la précarité des constructions
et la densité de la population à Cité Soleil"

Mais Washington - montrant
ainsi son absence de respect pour la vie humaine en Haïti-

n'a pas fait d'objections à la continuation de ces raids
- qui se sont poursuivis en 2006
.



And make no mistake about it: the UN occupation of Haiti is really a US
occupation – it is no more a multilateral force than George W Bush's
"coalition of the willing" that invaded Iraq. And it is hardly more legitimate,
either: it was sent there in 2004 after a US-led effort toppled Haiti's
democratically elected government. Far from providing security for Haitians in
the aftermath of the coup, Minustah stood by while thousands of Haitians who
had supported the elected government were killed, and officials of the
constitutional government jailed. Recent WikiLeaks cables also confirm that the
US government sees Minustah as an instrument of its policy there.

Et il ne faut pas se tromper : l'occupation de l'ONU en Haïti
est réellement une occupation US-

elle n'est pas plus une force multilatérale
que la " coalition of the willing (de ceux qui en veulent ?)

qui a envahi l'Irak. Cette force a été envoyée en 2004
après un mouvement mené par les USA
pour renverser le gouvernement
démocratiquement élu d'Haïti.

Loin d'apporter la sécurité aux Haïtiens
à la suite du coup d'Etat,
la Minustah s'est contentée

de ne rien faire pendant que des milliers d'Haïtiens
qui avaient appuyé le gouvernement élu étaient tués

et les fonctionnaires du gouvernement constitutionnel
étaient emprisonnés.

Des cables récents de Wikileaks montrent également

que les USA considèrent

la Minustah comme un instrument
de leur politique dans le pays.


This latest incident could shed some light on the nature of its mission, just
as the photos from Abu Ghraib made plain for most of the world the brutality of
the US occupation of Iraq. Images cannot be so easily dismissed or buried as
words. And the images from this video are symbolic of what the "international
community" has been doing to Haiti since the country won its independence from
France in the world's first successful slave-led revolution.

Le dernier incident peut diriger la lumière sur la nature de cette mission,
de même que les photos d'Abu Graib

ont pu dévoiler clairement pour le monde la brutalité de l'occupation US en Irak.
On ne peut pas aussi facilement faire mentir les images
ou bien les enterrer comme les mots.

Et les images de cette vidéo sont symboliques de ce que "la communauté internationale"
fait en Haïti depuis que ce pays a gagné son indépendance contre la France,
première révote victorieuse au monde menée par des esclaves.


There is no legitimate reason for a military mission of the United Nations in
Haiti. The country has no civil war, and is not the subject of a peace-keeping
or post-conflict agreement. And the fact that UN troops are immune from
prosecution or legal action in Haiti encourages abuses. The occupying troops
don't speak the language either, which severely limits their capacity for any
positive security role; can you imagine how effective a police force in
Washington, DC would be if it spoke only Japanese?

Il n'existe pas de raison légitime pour une occupation
militaire d'Haïti par les troupes

de l'ONU. Il n'y a pas de guerre civile dans le pays,
et il ne se trouve pas dans le cas d'un processus
de maintien de la paix

ni d 'accords posts conflits.
Et le fait que les troupes de l'ONU ont l'immunité

contre des actions légales en Haïti encourage les abus.
Les troupes d'occupation ne parlent pas la langue

se qui limite sévèrement leur capacité à assurer
positivement la sécurité.

Pouvez-vous imaginer combien efficace
serait une force de police à Washington
si elle parlait uniquement le japonais ?


To make things even worse, it is now virtually certain that Minustah brought
the cholera bacteria to Haiti that has killed more than 6,000 Haitians and
infected more than 400,000 in the last 10 months. This was an act of gross
negligence: there should have been supervision to make sure that fecal waste
from UN troops was not dumped into the water supply, given the risks of such a
deadly contamination and the known incapacity of Haiti's water, sanitation and
public health system.
Pour aggraver les choses, il est maintenant certain
que c'est la Minustah

qui a apporté la bactérie du choléra en Haïti
occasionant la mort de 6000 Haïtiens
et en infectant plus de 400 000

au cours des dix derniers mois.
C'était une action de négligence majeure :
il y aurait dû avoir un contrôle

pour s'assurer que les matières fécales
des troupes de l'ONU

n'étaient pas déversées dans un cours d'eau,
connaissant le risque de contamination mortelle

et l'incapacité reconnue du système haïtien
de traitement des eaux
et de santé en général.


How long can Minustah be allowed to continue to occupy and abuse Haiti?
Jusqu'à quand il sera permis à la Minustah
de continuer à occuper Haïti et à y commettre des abus.



**************************************************
Forwarded by Ezili's Haitian Lawyers Leadership Network
****************************************************
Humanitarian aid workers and UN peacekeepers raping and abusing Haiti children
http://bit.ly/3yJpcn


Sample list of US Haiti-regime-change victims, Massacres, Coup D'etat Abuses
http://bit.ly/968rQG

Expose the lies
http://www.ezilidanto.com/zili/2010/11/expose-the-lies/


VIDEO: U.N. Peacekeepers Accused of Sex Assault on Teen
http://abcn.ws/p90L9J

Zili Dlo photos on facebook: http://on.fb.me/o8dEuT
and http://on.fb.me/pVXeTh


U.N. Peacekeepers Accused of Sexually Assaulting Haitian Teen
http://abcn.ws/poEQen

Peacekeepers in Haiti face sex attack inquiry Aljazeera.net
http://aje.me/nAeOH1

UN probes assault charge of 18-year-old Haitian
http://bit.ly/qh5qwe

Paul Farmer is not a God but the face of the UN/USAID/World Bank by Ezili
Dantò, HLLN http://bit.ly/nAKdi1

Zili Dlo photos on facebook: http://on.fb.me/o8dEuT
and http://on.fb.me/pVXeTh

Zili Dlo photos on website: http://bit.ly/qd9Omw
Commenter cet article

Alice B. 06/09/2011



Chère Elsie,


Juste un mot pour signaler que cet article n'est pas d'Ezili mais de Mark Weisbrot du Guardian. 


Voir ici:


http://www.guardian.co.uk/commentisfree/cifamerica/2011/sep/03/minustah-un-haiti-abuse


 


Amicalement,


Alice



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog