Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Haïti: Pays des Hommes en Guenilles. Par MAPL

Publié par siel sur 14 Janvier 2013, 13:53pm


 

Smoye Noisy

est un des nos grands acteurs. L'homme a une diction excellente une présence de scène agréable et a traité de thèmes importants,décents dans ses films. Naturellement en sa qualité de porte-parole pour le mouvement Kita Nago il se positionne maintenant, a juste titre, dans une perspective ou il insiste que l'espoir pour nous autres Haïtiens ne doit pas périr.

 

 Il est certain que Smoye croit en Haïti et en l'Haitien mais son optimisme n'est pas béat, ni simpliste, car teinté de réalisme et on sait qu'au fond de lui il nous encourage a une attitude positive, et a ne pas perdre notre croyance en ce que nous sommes et ce que nous pouvons réaliser, envers et contre ces images négatives qui nous invitent a nous

dérober de nous-mêmes. Il semble vouloir s'obstiner à nous dire:

tenez bon, nous nous en tirerons, ayons un peu de foi en nous-mêmes.

 

Dans son film “Millionnaire par erreur” il y a une scène qui traduit

cette croyance dure comme le fer que la décence et la probité

existent encore chez nous. Un homme en guenilles tapait gentiment

contre la vitre de la fenêtre d'une voiture d'un homme riche pour

attirer son attention alors qu'il stationnait au bord de la rue.

L'homme irrité et pensant qu'il avait affaire a un mendiant

descendit sa fenêtre et d'un air visiblement contrarié lui demanda

rudement, hautainement ce qu'il voulait, comme pour le dissuader de

lui demander de l’aumône. Calmement l'homme en guenilles lui

montra son portefeuille qu'il avait par inadvertance jeté par terre

et qui se trouvait maintenant sur le trottoir, intact, près de la

porte de la voiture. L'homme riche se châtia durement d'avoir

tellement mal jugé l'autre.

 

Une histoire similaire, mais cette fois-ci réelle a attiré notre

attention aujourd'hui. Un jeune chômeur qui visiblement cherchait du

boulot, avec son cartable invariablement affublé de son CV, trouva

une enveloppe quelque part à Port-au-Prince. Et comme l'enveloppe

n’était pas complètement cachetée il eut l’idée de prendre

connaissance de son contenu. Grande fut sa surprise de constater que

l'enveloppe contenait une liasse de billets américains avec la

mention du nom de l’expéditrice et de la bénéficiaire. Ce jeune

homme en guenilles, s'il ne l’était pas visiblement il l’était

mentalement dans sa recherche de cet emploi élusif qui l'obligeait à

circuler partout avec son CV en main, ne pensa pas à empocher

l'argent mais plutôt se rendit à Radio Caraïbes ou il remit

l'enveloppe au populaire animateur Jean Monard Metellus qui ne manqua

pas de faire connaître au pays l'action honnête et citoyenne de ce

jeune homme qui fondit le cœur de tous ceux qui étaient branchés.

 

Quelle belle leçon nous a enseigné ce jeune homme en guenilles pour

renouveler notre foi dans la connaissance que chez nous il existe

toujours des hommes verticaux qui croient dans les vertus de

l’honnêteté, du travail, et celle de gagner sa vie à la sueur de

son front.

 

 Il lui était tellement aisé de mettre sa trouvaille pécuniaire sur le compte de la providence qui aurait répondu à sa façon à ses déboires. Il lui aurait été si facile de dire que se sòt ki bay enbesil ki pa pran et de s'approprier sans sourciller de ce butin. Personne ne l'aurait su. Il ne fait pas l'ombre d'un doute que ce jeune homme est un vrai homme car l'homme, le vrai, est celui qui fait son apparition lorsque personne d'autre n'est présent pour l'observer, dans le noir, quand il n'existe aucune possibilité de retracer ses actions.

 

Nos hommes

en guenilles ne cessent et ne cesseront de nous étonner. C’étaient

eux qui avaient sués sang et eau pour exiger, imposer, décréter

par la force de leur volonté d'acier la création de notre patrie en

surprenant le monde entier. C’était l'un d'eux que Smoye Noisy

nous présenta dans son fameux film, on dirait en prévision de ce

qui se passerait aujourd'hui et c'est a eux que maintenant il prête

son verbe dans le mouvement Kita Nago ; c’étaient eux qui

dans les premières heures du séisme le 12 Janvier 2010 alors que

les engins lourds de nos bienfaiteurs étaient à des milliers de

kilomètres de distance creusèrent avec leurs mains nues et au péril

de leurs propres vies sauvèrent tant de vies humaines. Chez nous

hommes et femmes en guenilles se drapent fièrement de leur humanité

et n'ont de leçons a recevoir de personne. Ils portent en eux

l'espoir et les rêves de toute une nation.

 

 

Si vous

allez chez nous et que vous rencontrez des hommes et des femmes en

guenilles, et si par hasard ils vous inspiraient un sentiment de

peur, détrompez-vous et rassurez-vous ; en vérité votre peur

est mal placée.

 

Cordialement/Cordially

MAPL

 

Genyen moun ki fè listwa; genyen tou listwa fè. Dènye kalte moun sa yo ta dwe retounen donn nan bay listwa si pou lavi kontinye boujonnen. Se paske listwa te bezwen reboujonnen ki fè l te fè yo.

Il y a des gens qui font l'histoire; il y en a que fait l'histoire. Ces derniers doivent lui rendre la réciprocité si le cycle de vie doit continuer. C'est en les créant que l'histoire se recrée.

There are people who make history; there are those made by history. The latter must return the favor if the cycle of life must continue since it is by creating them that history recreates itself.

MAPL

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents