Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire,politique, agriculture, arts et lettres.


Haïti de 1957 à 1971: quelques repères.

Publié par siel sur 6 Janvier 2011, 10:35am

Catégories : #PEUPLE sans mémoire...

2 Septembre 1957: L'armée d'Haïti interdit à quiconque de porter des vêtements de couleur kaki.

#

20 Septembre 1957: Jumelle rétracte sa candidature à la présidence.

#

22 Septembre 1957: Elections présidentielles, opposant François Duvalier à Louis Déjoie, organisées par l'armée, auxquelles 950,000 Haïtiens participent. Le dépouillement officiel du scrutin révèle 679.884 voix en faveur de François Duvalier, et 266.992 voix en faveur de Louis Déjoie.

#

22 Octobre 1957: Prestation de serment de François Duvalier, président d'Haïti. Une nouvelle constitution demande que son terme prenne fin le 15 mai 1963.

#

10 Mars 1958: Duvalier transfère 20 officiers proche de Kébreau vers des villes éloignées de la capitale.

#

12 Mars 1958: François Duvalier nomme le colonel Max Flambert à la tête de l'armée. Kébreau gagne l'ambassade dominicaine et part en exil à Saint-Domingue.

#

28 Juillet 1958: Débarquement à Montrouis d'un groupe d'anciens officiers de l'Armée d'Haïti, dans le but de renverser le gouvernement: Alix « Sonson » Pasquet, Phito Dominique, Henri « Riquet » Perpignant, accompagnés de cinq mercenaires américains. Utilisant l'élément de surprise, les révolutionnaires attaquent et occupent les Casernes Dessalines, et téléphonent au palais, demandant à Duvalier de démissionner. François Duvalier, pensant que les casernes étaient occupées par 300 hommes, se prépare à prendre l'ambassade quand il apprend qu'il n'y en a que huit: Un soldat des casernes, à qui Perpignant a demandé d'aller lui acheter un paquet de cigarettes, a informé le gouvernement. Sur ceux, François Duvalier fait attaquer les casernes, et les putschistes sont sauvagement exécutés.

#

15 Décembre 1958: Duvalier élimine la Maison Militaire et rétablit la Garde Présidentielle, qui reçoit ses ordres directement du président. Le commandant de la Garde Présidentielle est le major Claude Raymond.

#

9 Avril 1959: Six partisans de Déjoie détournent un avion de la COHATA en provenance des Cayes sur Santiago de Cuba.

#

11 Avril 1959: Clément Jumelle, malade, à l'abri à l'ambassade de Cuba, meurt.

#

12 Avril 1959: Une voiture de police arrête le cortège funéraire de Clément Jumelle, saisit le cercueil, l'amène à Saint-Marc, et enterre la dépouille au cimetière du portail Montrouis.

#

24 Mai 1959: François Duvalier subit un arrêt cardiaque, et reste dans le coma pendant neuf heures. Il restera au lit jusqu'à l'été. Clément Barbot prend le gouvernement en charge pendant cette période.

#

15 Juin 1959: Dix-sept personnes sont blessées ou tuées lors d'un attentat à la bombe au casino.

#

21 Juin 1959: Une aile des Casernes Dessalines est complètement détruite par un incendie, vraisemblablement criminel.

#

12 Août 1959: Dans la soirée, au large du Cap des Irois, un voiler est abordé par un bateau à moteur en provenance de Baracoa, à Cuba. Un commando de 30 cubains, commandés par Henri d'Anton, un allié de Déjoie, prend commande du voilier.

#

13 Août 1959: Le voilier abordé la veille par le commando d'Henri Danton débarque aux Irois. Le commando gagne le Massif du Sud. Recevant la nouvelle de l'invasion, Clément Barbot, assumant le pouvoir à la place d'un Duvalier malade, offre un récompense de 500 gourdes pour chaque envahisseur tué. Un bataillon des casernes se rend à Jérémie, accompagnés de Marines, présents en Haïti à cette époque pour entraîner les Forces Armées d'Haïti. Les envahisseurs sont vaincus et tués.

#

3 Septembre 1959: Mort de Sténio Vincent, à Pétion Ville.

#

14 Juillet 1960: Clément Barbot, homme de confiance du président, qui avait pris en charge le gouvernement lors de la crise cardiaque de François Duvalier, est mis aux arrêts, alors qu'il revenait de l'ambassade de France où se tenait une soirée commémorative de la prise de la Bastille. Barbot est emprisonné à Fort Dimanche, où il restera pendant seize mois.

#

16 Août 1960: Le gouvernement expulse deux pères français: Père Joseph Marrec, curé de Saint-Marc pendant 30 ans, et Père Etienne Grienenberger, curé de Saint Martial. L'Archevêque, Monseigneur François Poirier, demande que le pays entier prie pour les deux prêtres.

#

18 Août 1960: Durant une réunion de prière à la cathédrale de Port-au-Prince pour les prêtres Grienenberger et Marrec, Clement Barbot et un groupe de Tontons Macoutes rentrent à la cathédrale, battent les fidèles et font 60 arrestations.

#

22 Novembre 1960: A l'aube, Duvalier fait arrêter l' Archevêque de Port-au-Prince, Monseigneur François Poirier, et le met à bord d'un avion en direction de Miami, avant même qu'il ait eu le temps de s'habiller.

#

10 Janvier 1961: Monseigneur Rémy Augustin, seul évêque haïtien de l'époque, est arrêté et emprisonné à Fort Dimanche. Quelques jours plus tard, il sera envoyé en exil à New York. Cet affront vaudra à Duvalier d'être excommunié par l'Eglise Catholique.

#

30 Avril 1961: Duvalier organise des élections législatives. Tous les candidats sont des duvalieristes.

#

9 Mai 1961: Le gouvernement annonce que lors des élections législatives du 30 avril, le peuple a voté, par 1.320.748 voix à 0, que Duvalier commence un deuxième terme de 6 ans le 22 mai 1961.

#

22 Novembre 1963: John F. Kennedy, ennemi du gouvernement de Duvalier, est assassiné à Dallas. Le palais national célèbre au champagne.

#

14 Avril 1963: Duvalier, ayant appris qu'un groupe de colonels des Forces Armées d'Haïti fomente un complot contre lui, arrête Charles Turnier, et le fait torturer toute la nuit. Turnier est exécuté le lendemain, et son corps est exposé dans la cour du palais pendant une semaine. Pendant les dix jours qui suivent, Duvalier révoque 69 officiers des FAdH.

#

26 Avril 1963: Le chauffeur et les deux gardes du corps de deux enfants de Duvalier, Simone et Jean-Claude, sont tués devant le Collège Bird, alors que les enfants allaient à l'école. Cette attaque provoque des centaines d'arrestations et d'emprisonnements à Fort Dimanche. De nombreuses victimes ne sortiront jamais de prison. Suspectant que de l'attentat a été perpétré par le colonel François Benoît, Duvalier fait tuer toute la famille de ce dernier. Apprenant que Benoît est à la chancellerie de la République Dominicaine, les macoutes envahissent l'établissement, mais ne trouvent pas Benoît, qui était en fait à la résidence de l'ambassadeur. C'est la première fois depuis 1915 que le sol d'une ambassade étrangère est violé en Haïti.

#

21 Mai 1963: Les hommes de Clément Barbot font exploser des bombes au Lycée Pétion et au Collège St. Pierre.

#

14 Juillet 1963: Clément Barbot, son frère Harry, et plusieurs partisans sont découverts à Cazeau. Les forces du gouvernement, comprenant Gracia Jacques, Eloïs Maître, et Luc Désir, attaquent le repaire des rebelles et les exécutent.

#

18 Juillet 1963: Un groupe de Port-au-Princiens, menés par Hector Riobé, combat les forces du gouvernement à Kenskoff, tuant 100 soldats. Riobé se suicide afin d'éviter d'être capturé.

#

22 Septembre 1963: Cantave attaque les casernes de Ouanaminthe. L'attaque échoue. Duvalier fait couper la tête d'un des assaillants, Blücher Philogenes, la mettre dans une boite à glace et l'expédier au palais.

#

15 Février 1964: Duvalier expulse l'ordre des Jésuites dans son entier, ferme la Villa Manrèse à Turgeau, et élimine la paroisse jésuite du Quartier Morin.

#

1er Avril 1964: Duvalier se proclame président à vie.

#

23 Avril 1964: Duvalier fait expulser Monseigneur Alfred Voegli, évêque de l'église Episcopale depuis 1943.

#

21 juin 1964: Consécration, par le père Albert Dorélien, du nouveau drapeau haïtien. Celui-ci est composé de deux bandes verticales, une noire et une rouge, avec le noir près du mat.

#

5 Août 1964: Un groupe de 13 jérémiens, commandés par Guste Villedrouin, débarquent à Dame-Marie, et marche en direction de Port-au-Prince. ce groupe, appelé Jeune Haïti, se battra pendant 83 jours contre les forces du gouvernement.

#

26 Octobre 1964: Dernière bataille de Jeune Haïti contre le gouvernement, à Ravine Roche, près de l'Asile. Les derniers survivants du groupe, Guste Villedrouin, Roger Rigaud, et Réginald Jourdan, sont tués, leurs têtes coupées et expédiés à Duvalier. Dans les jours qui suivent, Duvalier fait tuer des familles entières à Jérémie.

#

12 Novembre 1964: Deux membres de Jeune Haïti, Louis Drouin et Marcel Numa, sont conduits au cimetière de Port-au-Prince et fusillés publiquement. L'exécution est télédiffusée.

#

24 Avril 1966: Visite de Haile Selassie, empereur d'Ethiopie, et de sa sœur, la princesse Sophia Dhesta.

#

15 Août 1966: Le Vatican reprend ses relations avec Haïti, l'excommunication de Duvalier est levée, et un Nonce Apostolique, Monseigneur M. J. Lemieux, est installé à Port-au-Prince. François Wolff Ligondé est nommé archevêque Haïti

#

8 Juin 1967: Le général Gérard Constant, commandant des FAdH, le Colonel Max Dominique, gendre de François Duvalier, et 17 autres officiers sont convoqués au Palais National vers minuit. Après deux heures d'attente, les 19 officiers sont accompagnés par Duvalier à Fort Dimanche, où les attendent 19 autres officiers aux arrêts, tous amis de Max Dominique. Les officiers amenés par Duvalier sont forcés d'exécuter leurs 19 amis.

#

9 Juin 1967: Après les évènements de la nuit précédente, à peu près 100 personnes gagnent les ambassades d'Amérique Latine.

#

1er Août 1967: Duvalier révoque le droit d'asile en Haïti.

#

20 Mai 1968: Une force d'invasion de 35 hommes débarque au Cap à bord de deux avions en provenance des Bahamas. Les rebelles contrôlent le terrain d'aviation pendant deux jours, mais leur renforts n'arrivent pas, leur bateau ayant coulé. La plupart des putschistes sont arrêtés ou tués.

 

#

 

1er Juillet 1969: Nelson Rockefeller, envoyé du président américain Richard Nixon, Visite Haïti.

#

 
16 Août 1969: François Duvalier expulse tous les pères enseignants du collège Saint Martial, les accusant de prêcher une doctrine communiste.


24 Avril 1970: Octave Cayard, commandant des gardes cotes, ouvre le feu sur le palais, à partir de navires placés près de Bizoton. Ne recevant pas l'appui escompté, Cayard et le reste des gardes cotes prennent le large vers Guantanamo, Cuba.

#

22 Janvier 1971: François Duvalier, souffrant du cœur et de la prostate, annonce que son fils Jean-Claude le remplacera à la présidence.

#

22 Février 1971: François Duvalier demande au peuple haïtien, par plébiscite, s'il veut que Jean-Claude Duvalier succède à son père. Le choix est ratifié ; le compte officiel des voix est 2.391.916 voix pour, 0 contre.

#

21 Avril 1971: Mort de François Duvalier, à l'age de 64 ans. Son fils Jean-Claude, âgé de 19 ans, lui succède au pouvoir.

 #

22 Avril 1971: Prestation de serment de Jean-Claude Duvalier.


#

24 Avril 1971: François Duvalier est enterré. Pour l'occasion, Guy Durosier chante à la cathédrale.


http://www.haitien.net/histoire/dates%20historiques%20haitiennes.htm


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog