Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Commondreams. Maduro répond à Kerry qui menace de ne pas reconnaître sa présidence

Publié par siel sur 19 Avril 2013, 12:49pm

Catégories : #NUESTRA AMERICA

C'est dans cet article ici :link


 

Le titre : Maduro Blasts Kerry for Rejecting Venezuelan Election

Traduction : Maduro réplique vivement à Kerry pour son refus de reconnaître le résultat des élections.


J'en avais parlé hier ici : Les USA, l'UE demandent le recompte des votes au Venezuela.

 

Voici  ce que dit Maduro ""Who are you to talk about Venezuela with the many problems the United States has, economic, social and political problems that are overwhelming the people of the United States? Take your eyes off Venezuela, stop with the scripted intervention. Close your eyes when listening to a U.S. government official and you’re listening to any of these bourgeoisie leaders. They (U.S.) will not recognize (the election result). We don’t care about recognition, we decided freely and we will be free and independent, with or without you. We don’t care about your opinion."

 

Traduction : " Qui êtes-vous pour vous prononcer sur le Venezuela,  quand on voit le grand nombre de problèmes que les USA ont : problèmes économiques, sociaux, politiques qui submergent la population des USA ?

Enlevez vos yeux du Venezuela, arrêtez d'intervenir avec vos scénarios. Fermez les yeux quand vous écoutez un officiel du gouvernement des USA et c'est commme si vous écoutiez n'importe lequel de ces leaders de la bourgeoisie. Ils (les USA) ne reconnaitront pas (les résultats de l'élection.) Ce n'est pas notre problème, nous avons librement décidé et nous serons libres et indépendants, avec ou sans vous. Votre opinion nous indiffère."

 

C'est bien vrai ça, pourquoi ne s'occupent-ils pas de mettre de l'ordre dans leur maison ? link

 

Dans ce même article voici ce que disait,  le challenger battu, M. Henrique Capriles,  1 semaine avant les élections :

" Capriles said: "Whatever the outcome, I don’t see how Nicolás Maduro has the capacity to stay for an extended time in government. He will have to resign, abandon (the presidency) if he’s able to win."  

Traduction : Capriles a dit " Quelque soit ce qui se passe. Je ne vois pas comment Maduro aura la capacité de rester longtemps a pouvoir. Il lui faudra démisssioner, abandonner ( la présidence) s'il est capable de gagner."

 

Des démocrates de ce type, je pense qu'aucun pays ne souhaiterait en voir à sa tête.

 

Si l'on comprend bien, Capriles se préparait, avant même les élections,   à faire en sorte que Maduro ne puisse pas accomplir son mandat au cas où celui-ci serait élu.

 

Une menace de coup d'Etat déguisé (à la Aristide) dont j'espère que les Chavistes mesurent la gravité; parce que partout dans le monde, les capitalistes avec leurs alliés sont capables de tout, de mettre un pays à feu et à sang, tuer particulièrement toutes les pauvres gens, pour récupérer le pétrole et d'autres matières premières

 

Comme ils ont fait en Colombie. Et comme en Colombie se dessine un accord de paix avec les Farc, les USA risquent de perdre un de leurs alliés inconditionnels dans la région.


Alors, faut que ça chauffe au Venezuela pour déséquilibrer l'ensemble de la région dont les Caraïbes itou. Et faire rentrer  les moutons au bercail sous la bannière étoilée  et  ô ! combien magnanime de "l'Amérique aux Américains".

 

Sur ce sujet et pour en savoir  plus sur Capriles que ce que nous en disent les media dominants :

Venezuela : Capriles, le candidat de droite “face à Chavez” link


Commenter cet article

schlumpf 19/04/2013 19:21


J'aime votre formule "coup d' etat deguise" a propos d'Aristide ! Le 30 septembre 1991 a ete un coup d'etat traditionnel fait par l'armee haïtienne et vraisemblablement élaboré par quelque
officine US vu la "gène"  d'Alvin Adams, ambassadeur de Washington en Haïti,  d'après le témoignage de l'ambassadeur J.R Dufour, Alvin Adams resté célêbre grace à son sobriquet de
Bourik Chaje...


Le deuxième, celui du 29 février 2004 a été un coup d'état non moins traditionnel mais perpétré par l'armée US elle-même, faute d'armée locale pour l'organiser. Il suffit de lire les rapports et
les témoignages de cette fameuse nuit passée chez le président à Tabarre, avec pressions en tout genre et menaces de mort suivies de la démission "volontaire" signée par le président et
d'ailleurs reprenant pratiquement les mêmes mots que celle du 30 septembre, et son expulsion vers la Républque Dominicaine dans un hélicoptère de l'armée US.


Le tout  suivi par une agression militaire en bonne et due forme de la part de la France et des Etats-Unis, sans madat de l'ONU, et d'une occupation dont on est pas sorti.


A titre d'exemple, le coup d'état au Honduras contre le président Zelaya est lui aussi un putsch traditionnel relativement sanglant d'ailleurs. Une autre forme de coups d'état voit le jour 
en Amérique Latine, c'est le constitutionnel, on arrose des députés et sénateurs, les conseils en tout genre et on leur demande de proclamer la déchéance du président en place, soit une procédure
"d' impeachment" on ce sont les spécialistes des Dept d'Etat, et autre CIA et leur armée de conseillers sur place, sur place c'est par exemple le Paraguay coupable de militer trop activement pour
l'intégration latino-américaine.


 

siel 20/04/2013 16:49



Merci pour vos réflexions auxquelles je ne saurais rien ajouter, tant elles ssont pertinentes.


Ce qui me chiffonne et qui continue à me poser question, c'est l'autisme et ce que j'appelle l'infantilisme des dits intellectuels haïtiens dans leur approche des réalités de ce pays.


La peur et la vénalité ne peuvent pas tout expliquer.


Se pourrait-il qu'il y ait une véritable ignorance dûe au manque de formation et au matraquage médiatique ?


Oui, ça me chagrine profondément, parce que je trouve que le peuple haïtien qui n'a pas cesé de lutter et qui lutte tous les jours pour survivre dans la dignité, aurait mérité une classe
d'intellectuels à la hauteur de ce combat;


Merci de me lire et cordialement.


EH



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents