Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Canalplushaïti.net. Haïti/Justice et société : Wilson Jeudy, « …Chef de gang » ?!

Publié par siel sur 9 Novembre 2012, 13:41pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET

"
0
L' Agent Executif Interimaire, Wilson Jeudy

L' Agent Exécutif Intérimaire, Wilson Jeudy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Encore un nième récit d'abus commis

par les néo-duvaliéristes, ex-putschistes du gouvernement rose Tèt Kale.

il faudrait carrément une rubrique intitulée " Abus Tèt kale" pour rendre compte

des multiples atteintes aux droits de la personne perpétrées par le  pouvoir rose.

L'international qui soutient mordicus  ce gouvernement , continura-t-il à fermer

 les yeux sur les abus en tous genres, les violences dignes de l'époque des

2 dictatures des 2 Duvalier ? C'est donc cela un Etat de droit ?

C'est cela un pays ouvert aux investisseurs étrangers ?

C'est ça un pays qui en appelle à sa diaspora  pour lui venir prêter mains fortes ?

Un journaliste laissé pour mort, un maire qui avoue son "amour" pour l'agresseur..

 Pourquoi ces personnes agressées ne s'associent-elles pas pour présenter

une plainte commune contre ce Jeudy.

palais-municipal-de-delmas.jpg

Inauguré à la fin du mois de juillet, le Palais municipal de Delmas héberge l’administration de la mairie ainsi qu’un amphithéâtre de plus de 3000 places assises. 

 

D''abord  qui est ce Jeudy ? D'où vient-il ? Comment a-t-il accédé à la mairie

de Delmas ? Avec quel argent a-t-il construit son "Palais municipal" ?

Ce sont des questions que tous ces administrés devraient se poser

qui devraient déboucher sur une enquête en bonne et dûe forme.


Et si la justice haïtienne est par trop corrompue, il faut poser le problème

devant la cour de justice de l'OEA ou devant  la Cour internationale.

Il est temps que ces pratiques de brigandage, d'irrespect prennent fin.

 

Jeudy, même

avec ses auxiliaires armés jusqu'aux dents, n'est pas Dieu. Les Haïtiens victimes

doivent apprendre à s'organiser pour donner une réplique à ces abus.

Ils doivent apprendre à manifester, à monter des dossiers, à faire appel aux

avocats internationaux, comme le groupe d'avocats socialistes de Londres qui

défend les agressions contre les droits humains.


Sans une structure civile organisée, il est clair que n'importe quel chef de bande

peut faire la loi. Si Haïti a gagné son indépendance, c'est parce que les chefs

des différents groupes de "marrons" se sont mis ensemble pour lutter.


Il est clair que c'est parce qu'il avait cassé, l'une après l'autre,  toutes ces

structures civiles, que les Duvalier, Mme Max Adolphe, les Avril et cie, ont pu faire

régner la terreur en Haïti.


Ils veulent s'approprier la maison du Dr Morno. Ils s'approprient des terres de l'Etat ,

en chassent les paysans pour y mettre leurs usines. Ils tuent des paysans à Séguin,

au prétexte bidon de prévention environnementale, alors que la priorité  des

priorités devrait être, précisément pour des questions d'environnement et

de salubrité publique, de reloger les sans abris qui ne se seraient pas retrouvés

dans cette affreuse mélasse lors de Sandy. Ils organisent un colloque sur la

pauvreté pendant 3 jours, comme si les causes de la pauvreté  et les moyens

pour y remédier n'étaient pas connus, gaspillant l'argent public en réceptions.


Ces mecs et ces nanas sont une véritable plaie tombée sur Haïti.

Comment Haïti peut-elle produire une telle race d'individus aux âmes d'esclaves,

forts avec les faibles, faibles avec les forts ?

Se plaindre à la radio, c'est bien. Mais pour que la plainte soit entendue,

il faut s'organiser quand les institutions de l'Etat font la sourde oreille et en appeler à

la communauté internationale.

N'est-ce pas elle qui débourse ? 


Comment un maire peut-il se permettre de tabasser une femme, sans qu'il

n'y ait de suites ?  Comment un maire peut braquer son arme sur quelqu'un ?

C'est quoi ces pratiques de voyou ? Du jamais vu.

Il devrait être déféré  illico devant la justice.

 

Pourquoi Jeudy s baladet-il avec une arme ? Il est policier ?  Pourquoi aurait-il une

autorisation de port d'armes ? C'est un gangdster ? Un cow-boy ?


Ce mec-la croit qu'il est dans les années 1960. C'est indigne.

D'autant plus qu'on lit ici link les recommandations  au niveau de la violence

faite aux femmes de Mme Bachelet, ex-présidente du Chili à Martelly

et son gouvernement Tèt Kale.


Notre respect et notre soutien dans son combat va à Mme Vilmay et à toutes

les victimes de Jeudy. Kenbe fèm.

Ne laissez pas à l'ogre  l'opportunité  de vous dévorer. Sandy, le petit garçon et les bottes de sept lieues


 

 

 

 

 

Extraits de 'article :

 Intervenant sur la Radio Scoop FM 107.7 FM, à l’émission « Haïti-Débats »de ce lundi

5 novembre, Madame Surprise Vilmay Placide a expliqué la façon dont elle a été passé

à tabac par l’ex-maire Jeudy et ses sbires : « …j’ai reçu au moins deux gifles

et quelques bastonnades des mains de celui qui  devrait me donner de la

protection au cas ou des tiers s’accapareraient de mon terrain…(…)…

en Haïti on utilise le pouvoir pour faire des abus d’autorités…(…)…

définitivement, l’état de droit n’existe pas…celui qui a pour mission de

protéger les vies et les biens fait tout à fait le contraire, en agissant

comme un hors-la-loi…. (…) …M. Jeudy m’a saccagé tout en braquant

son arme à feu sur moi, il a pris ma camera et mon I-Phone, en me

jetant par terre… (…) …devant ces actes arbitraires, je lance un SOS aux dirigeants de ce pays, 

…M. Wilson Jeudy commence à mettre ses menaces à exécution …

je réclame justice, protection, restitution et réparation…je travaille très dur

  à Montréal, en vue d’apporter ma contribution au relèvement de mon pays…l

le président Martelly m’avait donné la garantie en disant à tous que le pays

était safe et ouvert aux affaires…je ne vois pas dans quelles conditions nous

autres de la diaspora, allons pouvoir investir  en Haïti, si des gens qui sont

habilités à protéger des vies et des biens, se trouvent à la tête des

gangs de malfaiteurs , de maffia et de malfrats qui volent , pillent,

sèment le deuil et la désolation dans les familles haïtiennes…

je réclame la restitution de mes biens, sans autre forme de procès…  »,...

a déclaré substantiellement, madame Vilmay, en pleure…


 Intervenant à cette même émission, le député de la commune ‘Les Anglais’

(Département du Sud, arrondissement des Chardonnières), Jean Romélus Lisma,

a révélé à l’auditoire que l’actuel  Agent Exécutif Intérimaire, Wilson Jeudy,

s’est accaparé des terrains de plus d’une quinzaine de familles dans la

commune de Delmas et les menace régulièrement de mettre fin à leur jour,

si elles s’obstineraient à vouloir récupérer leurs biens. Aux dires du député Romélus,

la plupart de ces cas ont été résolu par la Justice, mais Wilson Jeudy persiste

et signe, ne voulant pas obtempérer au mot du droit, « … Wilson Jeudy se trouve

à la tête d’un gang de spoliateurs, il s’amuse à prendre les terres des

honnêtes gens dès le début de son mandat à la mairie de Delmas (banlieue

Centre-nord de Port-au-Prince), à les rouer de coups et à les menacer de mort… »,

a affirmé le député Romélus, au micro de l’une des Radios de la rue Villatte (Scoop-FM) à Pétion-Ville.


   SOURCES http://www.canalplushaiti.net/?p=4398

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents