Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Une définition de grenn-nanbounda par un universitaire

Publié par Elsie HAAS sur 1 Octobre 2008, 09:24am

Catégories : #2008 peuple sans mémoire

Dans ce texte  Soumis à AlterPresse le 5 aout 2004
http://www.alterpresse.org/spip.php?article1554
dont le titre est
Haiti : Jeunesse, Université et Société *
Par Jn Anil Louis-Juste [1]
[1] Professeur à l’Universitè d’Etat d’Haiti

"grenn-nanbounda : C’est le cri de guerre de jeunes universitaires haïtiens qui se lancèrent à l’assaut de la forteresse dictatoriale de Jean Bertrand Aristide. Ce nom symbolise la mise en mouvement de l’énergie et de l’intrépidité pour vaincre la peur et la torpeur.

Carrément  "un cri de guerre "
Ce n'était donc pas un mouvement pacifique ?
Et que dire de : "la forteresse dictatoriale"
A entendre toutes les insultes proférées sur le "dictateur"  sur les radios locales, la forteresse devait être de carton-pâte.
Et ça si ce n'est pas de la poésie à l'état pur 
"la mise en mouvement de l'énergie et de l'intrépidité.."
Pour  créer de l'entropie ?




Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents