Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Un Ivoirien connecte un village isolé à Internet... grâce à la lumière ! Comment y est-il arrivé ... ?

Publié par France 24 sur 7 Août 2017, 17:45pm

Catégories : #INTERNATIONAL

Ce poteau permettant de fixer les câbles électriques a été fabriqué à 100% à partir de plastique recyclés. Photo Ange Frédérick Balma.

Ce poteau permettant de fixer les câbles électriques a été fabriqué à 100% à partir de plastique recyclés. Photo Ange Frédérick Balma.


Ange Frédérick Balma
Voir le profil
L’homme qui a permis au village de Drongouiné d’être équipé de cette technologie s’appelle Ange Frédérick Balma et a 39 ans. Il a créé la start-up Li-Fi Led Côte d’Ivoire en 2014 qui compte aujourd’hui 12 employés.

Nous avons choisi Drongouiné, car ce village est totalement enclavé dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Il a beaucoup souffert des différents conflits depuis vingt ans [la région frontalière du Libéria a subi le contre-coup de la guerre civile libérienne entre 1999 et 2003, NDLR]. Là-bas, le réseau mobile ne passe pas. Les habitants doivent marcher deux heures pour aller en ville et recharger leur téléphone ou se connecter à la 3G.

Nous avons financé ce projet de kit Li-Fi sur nos fonds propres, il comprend les panneaux solaires, des LED, le câblage électrique et un récepteur Li-Fi. Ça nous a coûté 5 millions de francs CFA (environ 7 600 euros). Pour éviter que ça ne coûte trop cher, nous avons essayé d’être créatifs : par exemple, nous avons fabriqué des poteaux électriques en plastique recyclé en invitant la population à nous laisser leurs déchets plastiques. Sur ces poteaux, mais aussi dans quelques endroits du village comme l’école, le dispensaire, ou la maison de la jeunesse, on a fixé des LED alimentés par des panneaux solaires.


Ce poteau permettant de fixer les câbles électriques a été fabriqué à 100% à partir de plastique recyclés. Photo Ange Frédérick Balma.

Aujourd’hui, on voit les premiers fruits de ces gros investissements : grâce à cet Internet, nous avons pu mettre en place des formations à distance dans le domaine de l’agriculture. Des agronomes ivoiriens font des visioconférences sur Skype ou envoient des vidéos sur WhatsApp à des agriculteurs locaux pour leur montrer comment améliorer le rendement de produits.

Beaucoup de jeunes de ce village ont été poussés à l’exode rural. Ils sont actuellement à Abidjan ou dans d’autres villes sans véritable activité, à attendre. Je veux inviter ces jeunes à revenir à Drongouiné participer au développement économique de leur village, en profitant de cette technologie gratuite pour développer des activités via Internet. "

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents