Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Les officiels haïtiens sont-ils venus "soutenir" ou "détruire" les chances des Haïtiens demandeurs d'asile au Canada ?

Publié par siel sur 9 Août 2017, 15:34pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Ils l'auraient fait exprès qu'ils n'auraient pas mieux fait.

Le seul souci des 2 officiels haïtiens - en dépit des risques pour les migrants dont la seule chance pour rester au Canada est de faire une demande d'asile  - est de déclarer que tout va bien en Haïti. M. Coderre n'est pas fou. Si les Haïtiens qui se disent persécutés rencontrent les officiels de leur pays c'est qu'ils peuvent rentrer chez eux.

D'ailleurs, ces officiels ont déclaré :

« S’il y a des gens qui ne seront pas acceptés [au Canada], Haïti les recevra avec ses moyens », a même souligné le ministre.

Et quand on sait avec quels moyens Haïti reçoit ses ressortissants expulsés de la RD... Les Haïtiens ont toutes les raisons de se cramponner à leur demande d'asile.

Ces Haïtiens devraient fuir comme la peste ces officiels qui ne peuvent leur apporter que le choléra qu'ils ont fui.

La visite de deux ministres haïtiens à Montréal, devenue le refuge de près de 2580 demandeurs d’asile de ce pays, crée de vives inquiétudes chez des avocats spécialisés en droit de l’immigration. L’accueil réservé à cette délégation contrevient selon eux à la protection des réfugiés, puisqu’ils seront en contact avec des représentants du pays qu’ils tentent de fuir.

 

Pour formuler une demande d’asile, les milliers de Haïtiens qui ont traversé la frontière dans les derniers jours ont déclaré craindre la « persécution » ou être en « danger » s’ils devaient repartir vers leur pays d’origine.

 

L’arrivée d’une délégation haïtienne dans la métropole pourrait selon des avocats faire basculer le processus de ces milliers de demandeurs d’asile, puisque le Canada a l’obligation de protéger leur identité et surtout de ne pas les mettre en contact avec les autorités de leur pays.

SUITE à :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents