Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le journaliste Denel Sainton aborde la question du problème foncier et notamment des "vols de terre" par des gens accointés au régime tèt kale

Publié par siel sur 3 Juillet 2017, 19:19pm

Catégories : #VIDEOS, #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET, #CULTURE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER, #REFLEXIONS perso

Le constat d'une situation dramatique.

Mais, encore une fois, à partir du moment où les Haïtiens ont accepté en 2004, la restauration du duvaliérisme, c'est-à-dire de l'extrême- droite, c'est-à-dire d'un régime basé sur la violence, les abus et l'exploitation, ils devaient s'attendre à ce que les choses aillent dans ce sens.

Le " banditisme legal" n'est pas une simple expression, elle signifie littéralement  la délinquance officialisée au niveau de l'Etat.

Ainsi la formule stupidement arrogante de l'inculpé fait-président " le président a parlé pont barre" renvoie sans doute à son caractère mégalo/parano tendance schyzo. Mais correspond fondamentalement au régime qu'il incarne : incompétence, suffisance et autoritarisme.

Les Haïtiens - je parle de la majorité illettrée  (et des autres aussi) - ont été éduqués à ce que j'appelle la culture sado-maso, c'est-à-dire au mépris, aux coups, aux humiliations et à s'agenouiller devant les chefs. Ils pensent que le changement de système de la dictature à la transition démocratique est un acquis.

Rien n'est plus faux. Parce que la démocratie c'est quelque chose qui se construit au jour le jour, en perpétuelle construction et basée sur la justice.

Or, ce à quoi nous avons assisté depuis 1986 c'est un assaut contre la démocratie: crimes et assassinats des démocrates, coups d'Etat, etc.

Assaut qui a été finalisé par le boycott de la commémoration des 200 ans de l'indépendance. Et a produit les woz/rakèt,  le" bandi legal " amateur de baisser de pantalon et "l'inlcuplé"pour présomption de blanchiment d'argent.

Les  "amis" d'Haïti à l'interne comme à l'international, ont projeté cette situation, ont investi pour qu'elle se réalise. Ce sont eux qui s'accaparent des propriétés , qui ont soutenu financièrement et avec les armes, la candidature de l'inculpé et l'ont fait président.

L'inculpé fait-président, qui fait l'intéressant en déclarant le :  "président a parlé point barre," n'a pas d'autres choix que d'obéir à ceux qui ont investi et l'ont placé à ce poste pour "bananer " la population et récolter les bénéfices liés à leurs investissements.

Avez-vous déjà vu un spectacle de marionnettes ?

L'ensemble de la classe politique haïtienne, président inclus, est un spectacle de marionnettes auquel assiste comme des enfants ravis la population haïtienne.

Quand vous regardez l'inculpé fait-président juché sur son tracteur - mauvaise image, n'en vous déplaise, M. Sainton parce que populiste - quand vous écoutez ses paroles et observez sa gestuelle, il est clair qu'il est animé par ceux qui agitent les ficelles qui font bouger la marionnette, Jovenel Moïse.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents