Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Corruption/ Guinée Equatoriale "fin de procès pour le «kleptocrate» Teodorin Obiang"

Publié par Libération.fr sur 5 Juillet 2017, 20:58pm

Catégories : #INTERNATIONAL

«Cette affaire est très simple à juger, les faits de blanchiment sont établis.» Dans un registre apparemment plus technique, le procureur Jean-Yves Lourgouilloux a requis ce mercredi matin trois ans de prison contre Teodorin Obiang, et surtout de le frapper au portefeuille : amende de 30 millions d’euros et confiscation du solde de son patrimoine hexagonal. Très honnêtement, il admet les retards initiaux du parquet, ferraillant des années contre la plainte déposée en 2007 par Transparency avant que la Cour de cassation ne la valide finalement en 2015 : «Pendant des années, la France a fermé les yeux, je le reconnais. C’était l’impunité absolue pour les responsables étrangers et leurs familles possédant des biens en France.» Avec l’intervention de «marionnettistes de l’Elysée», précise Me Bourdon. Le proc, qui n’était pas en fonction lors de l’étouffement initial de l’affaire des «biens mal acquis», entend signifier que les temps changent : «On ne peut plus accepter que la France soit un paradis judiciaire, permettant à des dirigeants étrangers d’y profiter de l’argent sale, de l’argent du crime.»

 «Pendant des années, la France a fermé les yeux, je le reconnais. C’était l’impunité absolue pour les responsables étrangers et leurs familles possédant des biens en France.» 

Exactement ce qui a été fait avec les Duvalier. Le parquet a systématiquement rejeté toutes les demandes des associations, jusqu'à ce que la France décide de renvoyer M. Duvalier J-Cl en Haïti. Du style : débrouillez-vous avec le colis, sachant pertinemment que la Justice n'existe pas en Haïti et que l'affaire serait enterrée.

On assiste en Haïti en ce moment à une sorte de ruée vers la décharge des responsables de l'Etat, dont un ancien ministre des Aff. étrangères de Duvalier, un de ces dits super-ministres, lequel selon le témoignage du  défunt Turneb Delpé aurait été parmi ceux qui assistaient à une des séances de torture qu'il a subies.

Ce même super-ministre qui vient de recevoir sa décharge - une sorte de diplôme de l'impunité - était poursuivi par l'Etat haïtien pour "biens mal acquis".

Haïti c'est la lessiveuse des lessiveuses, la haïtan-lessiveuse-brandt, une invention locale ayant la capacité de transformer le plus crasseux en une matière diaphane.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents