Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Corruption : Un cercle vicieux qu’il faut briser ! - Par Dieter Frisch

Publié par siel sur 15 Juillet 2017, 20:46pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER, #REFLEXIONS perso

Un obstacle majeur au développement
Pour ma part, je l’aborderai quant à ses effets sur le développement. En effet, une longue expérience professionnelle m’amène à conclure que la corruption est un des obstacles majeurs au développement, que ses effets sur le développement sont désastreux.
.......

En analysant quelques-uns des effets de la corruption sur le développement, on peut d’abord constater qu’elle renchérit, de manière non négligeable, le coût des prestations et de fournitures. Si un taux de 5 % sur sa marge bénéficiaire pouvait, à la limite, être supporté par le fournisseur, les taux de corruption de 10 à 20 %, devenus usuels, sont répercutés sur le prix et payés de la sorte sur les ressources internes ou externes (en cas de financement extérieur) d’un pays. C’est donc l’économie nationale qui supporte le surprix injustifié du produit ou de la prestation, la différence étant empochée par un fonctionnaire ou un homme politique qui aura abusé de son pouvoir au profit de ses intérêts privés. Ces opérations étant habituellement financées par crédits bancaires, ou concessionnels dans le cas d’aide extérieure, les surprix accroissent d’autant la dette du pays. On suppose d’ailleurs aujourd’hui qu’une partie non négligeable de la dette extérieure des PVD est constituée par la contre-valeur des sommes payées au titre de la corruption.

Ce texte de M. Frisch s'applique du début à la fin à la situation d'Haïti où la mise à la tête de l'Etat d'un inculpé pour suspicion de blanchiment d'argent est significative de cette corruption généralisée dont les acteurs ont jugé bon de placer l'un d'entre eux au sommet de la pyramide afin de s'assurer la bonne marche de la corruption.

Ainsi, il devrait  avoir des enquêtes sur la gestion des fonds Petro Caribe, sur les accords passés de gré à gré par Bellerive et autres décideurs, les contrats passés avec la firme israélienne afin de surveillance des frontières, les constructions de stades par le fils du "bandi legal", la perception de taxes sur les appels téléphoniques et les transferts de la diaspora, les opérations "gouvènman lakay" et les voyages du "bandi legal".

Le régime tèt kale 2ème édition emprunte l'exact et même chemin avec la caravane, la restauration de l'armée qui n'est pas uniquement pensée pour sécuriser leurs fric-fracs, mais également pour engranger du fric avec les différents contrats : armements, uniformes, construction et/ou réaménagement de casernes. Certains se sont déjà placés au premier rang pour les pots-de-vin.

Mais les méfaits de ces pratiques ne s’arrêtent pas là : le décideur corrompu peut être tenté de se satisfaire d’une prestation de moindre qualité qui lui procurera un profit personnel accru. Ainsi, par exemple, lors de la réalisation d’un projet routier, la complicité entre administration et entreprise peut conduire à la réduction des normes de qualité convenues pour se partager l’économie réalisée. L’effet désastreux de la corruption atteint son comble lorsque la conception d’un projet et, finalement, son choix même, sont déterminés par la corruption. S’agissant de la conception, on peut penser ainsi à l’achat d’une technologie mal adaptée aux besoins d’un pays ou au choix d’une réalisation à forte intensité de capital – plus prometteuse en termes de corruption – plutôt qu’à forte intensité de main-d’oeuvre, qui favoriserait pourtant davantage le développement.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents