Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Archives 2016. Bilan économique désastreux du président Martelly, hypothéquant l’avenir de près de 11 millions haïtiens, et perspectives pour 2016. - Par Patrick J. Sylvain

Publié par Patrick J. Sylvain sur 16 Juillet 2017, 10:45am

Catégories : #ECONOMIE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

4-L’Administration Martelly est-elle favorable á l’agriculture en Haïti ?

En fait, en avril 2014, déjà au troisième trimestre de l‘exercice fiscal, l’ODVA (Organisme de Développement de la Vallée de l'Artibonite), qui a la mission de réaliser des« Projets d'Entretien du Grand Système d'Irrigation et de Drainage », et des « Projets d'Intervention d'Urgence » dans ladite vallée, n’a reçu aucune ressource financière du budget relatif aux fins de jouer son rôle. Ce qui confirme que l’Etat ne manifeste aucun intérêt pour l’agriculture, d’autant que le Gouvernement Lamothe a préféré d’importer 300 000 sacs de riz et les vendre sous le label de « diri 10/10 »pour pallier á la hausse des prix des produits alimentaires, au lieu d’apporter une solution réelle qui n’est d’autre que la mise en place des conditions nécessaires á la croissance des produits agricoles. Et la potentielle rizicole de la vallée l’Artibonite située autour de 40 milles hectares n’est exploitée qu’á hauteur de 28 milles hectares de terres, le président Martelly n’a pas fait mieux que son prédécesseur.

D’ailleurs, durant le mandat du président Préval, le crédit agricole octroyé par l’Etat via la Banque de Crédit Agricole (BCA), n’a pas dépassé 15 millions de gourdes l’an contre 31.15 millions en 2014.Et paradoxalement, á la mi-décembre 2015,le Président Martelly a exigé le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe d’ordonner le Ministère de l’Economie et des Finances de débloquer 45 millions de gourdes pour renforcer sa sécurité personnelle, pour moins deux mois de gouvernance. Cette somme exigée par le président Martelly, vaut trois fois plus de ressources allouées au crédit agricole par la BCA par an, sous le règne de Préval, et prés d’une fois et demie en 2014 durant le mandat du Président Martelly.[11]

En agissant ainsi, cela prouve que l’agriculture n’a aucune priorité pour le Président Martelly et ses serviteurs Ministres. Voilà, ce qui explique, que le niveau de la richesse créee dans le secteur primaire, en 2014 qui totalisait 3,330 millions de gourdes, demeure inférieure par rapport á son niveau de 3,393 millions de gourdes, en 2007.Et pour compenser cette baisse et répondre á la de demande en croissance, le pays avait déboursé 61.05 millions dollars us par mois, pour acheter les produits alimentaires en 2014, contre 44,5 millions dollars par mois en 2011, soit une croissance de 37,18%.[12]

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents