Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


La Banque Mondiale cherche sans succès la vision de Moise-Lafontant ! Par Kathleen Desravines

Publié par Kathleen Desravines sur 3 Juillet 2017, 20:47pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Mme Desravines dans ce texte pointe un ping-pong de contradictions.

La Banque Mondiale s'inquiète de la politique sans boussoles, balises, planification de l'équipe Lafontant/Jovenel Moïse. Mais en même temps c'est la même CI - dont la la BM fait partie intégrante- qui a propulsé et Martelly et Jovenel Moïse à la tête de l'Etat haïtien.

Les partisans du régime woz/rakèt s'offusquent au nom d'un nationalisme virtuel - à la Duvalier-  de l'ingérence de cette dame, représentante de la CI. Mais en même temps, ils sont ceux-là même qui ont demandé l'ingérence des forces de l'ONU, ils sont ceux qui ont décoré Clinton pour tout le bien que sa Fondation a apporté au pays, qui ont également décoré Mullet pour ses actions coups de poing contre les habitants des bidon-ville et pour avoir - parce que la demande de test du choléra  ayant été non spécifiée dans le formulaire de recrutement des soldats du Népal- introduit le choléra  en Haïti. Enfin, ils sont ceux qui, sans cette ingérence dénoncée de manière opportuniste de la CI, ne seraient pas au pouvoir aujourd'hui.

Donc, voici les coquins prédateurs qui  "battent leur estomac", jouent à la Dessalines, et qui, encore une fois - tout comme les Duvalier le faisaient- savent parfaitement qu'ils n'existeraient pas sans le soutien de la CI.

D'ailleurs quand la CI a décidé de se débarrasser de Duvalier J- Cl, elle l'a fait rapido presto.

Quand elle a voulu se débarrasser de Guy Philippe, elle a choisi le moment opportun - une fois qu'il avait été élu sénateur - de manière à bien marquer les esprits et à leur signifier sa toute puissance  : allez-y, que vos parlementaires gesticulent, faîtes des manifestations, casser votre pays comme vous aimez à le faire pour par la suite - comme après 2004 - aller mendier dans toutes les instances internationales afin de vous remplir les poches, priez pour la libération de M. Philippe, accomplissez toutes les simagrées dont vous avez la recette pour impressionner vos mandants, les citoyens de votre pays. Ca vous regarde. De notre côté, notre politique est claire : elle suit nos intérêts.  Pont barre.

Et ce point barre n'est pas celui d'un président lamayot, mais d'un groupe dont dépend en grande partie le budget de votre pays, le sort de votre population et vos salaires.

Question de président farfelu, on a eu Martelly élu avec 500 000 voix grâce à notre ingérence, Jovenel Moïse élu avec 600 000 voix grâce encore à notre ingérence. En définitive ce que vous devez comprendre et qui semble vous avoir échappé, ce sont les enjeux personnels derrière ma déclaration de représentante de la BM en Haïti. Celui ou celle qui me succédera aura à faire le bilan de ma gestion.

En partant, avec une petite critique à cette équipe que moi, directrice de la BM entre autres, avons aidé à prendre le pouvoir, je peux espérer que mes supérieurs et l'Histoire en tiendra compte.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents