Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Lu sur le net, M. Apaid A :"J’ai beaucoup de respect pour ce qu’il a fait" en parlant de M. Philippe G.

Publié par siel sur 23 Juin 2017, 19:29pm

Catégories : #LU SUR LE NET, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #REFLEXIONS perso, #PEUPLE sans mémoire...

Non pas - quoique...- pour le trafic de drogue, le blanchiment - et je ne me rappelle plus du 3ème chef d'accusation auquel le "héros "national " ki te nan tout bagay ki pa sa,  a répondu présent.

Notez que par les temps qui courent la valeur héros nationale comme celle de la monnaie nationale étant en chute libre, sont cotés : Martelly, Jovenel Moïse, Guy Philippe, les juges Lamare Bélizaire et Brédy, les mercenaires : Chamblain, Ravix Rémissainthe, Grenn Sonnen auxquels il faut ajouter les zentellectuels et politiciens et la toile d'araignées d'associations multiples et diverses dont je vous épargne la liste  parce que depuis lors disparues.

Non. Ce n'est donc pas pour sa participation au trafic de drogue qui remonte aux années 1989 pour arriver à 2003, que M. Apaid A. éprouve du respect pour M. Philippe G.

C'est parce qu'il a "rendu service au pays".

Bien que, selon ses dires - et ça tout le monde le sait- M. Philippe s'attaquait à la nation toute entière en tuant des policiers, en incendiant des commissariats.

Par contre ce, parmi les actions, que M. Apaid oublie de mentionner mais dont M. Philippe G. a lui même, non sans fierté , revendiquées, c'est l'attaque des émetteurs de Boutilliers, un false flag que l'inculpé-fait président a répété avec "son attaque terroriste" de l'Arcahaie. Guy Philippe a dit clairement qu'il était celui qui avait bousillé les émetteurs et dans l'action tué le gardien- une simple victime collatérale.

Il ne dit pas non plus, qu'en plus des incendies de commissariat, des fonctionnaires de la police nationale tués, M. Philippe et sa bande de voyous ont tué des centaines de personnes - pour la majorité innocentes - au prétexte qu'elles appartenaient au mouvement Lavalas, mais en réalité pour simplement terroriser la population, - comme il a fait avec celle de la Grand'Anse,  celle que dans sa mégalomanie il nommait " mon peuple ".

Peuple, notamment les habitants de Pestel, qui doit pousser un grand ouf de soulagement depuis son arrestation, tout en faisant attention de montrer son attachement indéfectible au leader par peur de représailles.

M. Philippe G., sous ses aspects charmeurs, toujours le sourire aux lèvres, agissait dans sa région exactement comme un mafioso. Il avait ses hommes armés bien payés grâce à l'argent de la drogue, dont le rôle était de contrôler la population et d'exiger par toutes sortes de moyens de pression qu'elle garde le silence et témoigne de sa fidélité au chef.

Les policiers ont arrêté des violeurs et ils ont montré  par leurs saloperies qu'ils seraient exactement capables de se conduire comme ces violeurs. Ne vous y trompez pas...

M. Philippe G a "rendu service au pays" en se montrant capable de faire autant et même pire -parce qu'armé jusqu'aux dents et porteurs d'un idéologie mortifère, que ceux contre lesquels il luttait.

Un homme qui a "rendu service au pays" dit M. Apaid A.. On se demande pourquoi M. Apaid A "a passé 12 années sans parler à Guy Philippe." à ce héros national qui aura contribué à ce qu'un accord avec Latortue G. lui aura permis de ne pas payer de taxes pendant 10 ans.

Parce que son arnaque de "groupe 184" qu'a t-il réalisé de positif en Haïti depuis 2004 ?

Ne serait-ce que pour cela, M. Apaid A. aurait dû faire preuve de courtoisie,- celle qu'il accorde à Aristide (ah, ah !) en lui envoyant une carte de reconnaissance : " Cher M. Guy Phillipe, je voudrais vous remercier pour avoir rendu " un grand service au pays" et pour m'avoir permis de faire fructifier mes affaires en étant exempté de paiement de taxes pendant 10 ans."

Et en lui envoyant quelques oranges en prison en témoignage de son " respect"et du "service rendu au pays".

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire et entendre  dans ce pays cassé et livré à ceux qui possèdent les armes, l'argent et les media.Et pour lesquels le mot "pays", répété comme un mantra pour hypnotiser les niais,  signifie "poch bounda mwen"

Ce que M. Apaid A. aurait pu révéler au public, c'est le pourquoi de son aversion et celle de sa clique, pour l'établissement d'un Etat de droit en Haïti, en participant au coup d'Etat de 1991 et à celui de 2004 ? Une affaire de sweatshops, de douanes, de taxes, d'adhésion à l'idéologie fasciste...et  raciste des Duvalier ?

 

À l’époque le mode opératoire de cette rébellion- caractérisé par des attaques contre les policiers, l’incendie des commissariats, le contrôle manu militari des villes - était loin d’être catholique. Toutefois, André Apaid dit éprouver du respect pour ce que Guy Philippe a fait. « Je ne peux pas dire qu’il n’a pas rendu service au pays. J’ai beaucoup de respect pour ce qu’il a fait. Et personne ne peut m’enlever cela dans la tête »,

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents