Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Lu sur le net à propos de l'éventuel renvoi en Haïti de 60 000 de ses ressortissants pour cause de fin du TPS :" Pays a pral konnen moman difisil si sa ta rive, fok lame an ta monte rapid pou si sa ta rive." (mis à jour)

Publié par siel sur 2 Juin 2017, 22:09pm

Catégories : #LU SUR LE NET, #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Donc dans un pays  où l'Etat ne paie pas  correctement et parfois pas du tout ses profs, ses médecins, ses fonctionnaires, où son budget dépend en grande partie de la CI, la solution proposée par les tètkale/paybannann, c'est de reformer une armée "rapid"

D'après ce que laisse entendre le commentaire, son emploi serait de donner du bâton pour faire face à ce  "moman difisil". Charmant accueil à la maison pour ces extradés ! 

Mais il y un passage de l'article du Miami Herald qui n'a pas été traduit par le Nouvelliste, celui où Kelly donne son avis sur ce programme de re-fondation de l'armée. Kelly a déclaré à l'inculpé fait-président qu'il ne voie pas, dans l'état économique/socio/politique dans lequel se trouve Haïti,  la nécessité d'une telle dépense.

Il dit que si Moïse a de l'argent, il ferait mieux de se focaliser sur la formation d'une police plus professionnelle. Il ajoute - et c'est un ex-général qui parle - " qu'une Armée qui n'a pas toujours une mission est " un atelier du diable", avec une quantité de temps libre entre les mains."
 

Moïse and others in the administration have been pushing to revive the Haitian army to replace the departing U.N. peacekeepers. Kelly, a retired Marine Corps general, was not keen on the idea.

“What they need is national police, probably a sub-unit within the national police border guards,” Kelly said. “An army is a lot of money for a country like Haiti... An Army that doesn’t always have a mission is the ‘Devil’s Workshop,’ with a lot of time on its hands. ... I think what money he does have he should focus on the national police. Make them better, more professional.”

Façon diplomatique de dire - occupez-vous déjà de mettre de l'ordre dans votre pays,  de lutter contre le blanchiment d'argent, de faire payer les taxes à ceux qui le devraient,  de trouver les moyens  pour accueillir ces 60 000 personnes qui vont déferler chez vous, sans compter ceux renvoyés de la RD, des Bahamas, de Guyane, etc... 

"fok lame an ta monte rapid". Ces escrocs wozrakèt patentés sont capables de monter une nouvelle arnaque du style PSUGO, en prélevant de nouvelles taxes sur la diaspora en vue de financer "notre armée nationale".

Et les gens sont tellement boukifiés, assaillis par  le vacarme vide des vendeurs de micros pseudo- nationalistes, mais en réalité uniquement nostalgiques du temps où où ils jouissaient des privilèges des 2 dictatures.

Parce qu'il est impossible d'être nationaliste et de faire l'apologie d'un maniaque, frustré et paranoïaque qui faisait régner la terreur sur 5 millions d'habitants à 80% analphabètes.

Beaucoup d'Haïtiens de la diaspora sont tellement mal éduqués et encadrés par des incompétents cupides; ils sont tellement  désespérés que de même qu'ils donnent leur dîme aux pasteurs aux ventres protubérants et aux 4X4 luxueux, ils seraient capables de tomber dans ce nouveau piège.

Entre () avez-vous remarqué combien ils sont nombreux les pasteurs au sein des tèt kale/nèg bannann nan et alliés ?

Lamarre Bélizaire, le fameux juge qui avait libéré Sonson la Familia en déclarant " si se vre  ou fè sa yo di ke ou fè a, pa rekomanse..." n'est-il pas pasteur ?

Jeudy, le cousin du sanguinaire Michel François, l'homme qui a bâti son Palais municipal - avec quel argent ?- n'est-il pas pasteur ?

L'ex-sénateur de la Grand'Anse, Andris Riché, l'homme du kaka-aran, n'est -il pas aussi pasteur ?

Combien y en a t-il de ces pasteurs dans les 2 Assemblées, dans les mairies, dans l'administration en général ?

C'est à se demander si le métier de pasteur avec ses avantages : argent en cash donné par les fidèles - ne serait pas seulement une manière "rapid" de s'enrichir en ne payant strictement rien à la DGI, mais aussi un canal de blanchiment d'argent.

Ca marche comme pour le PSUGO. En tant que pasteur, je peux déclarer que j'ai dix églises aux 4 coins du pays - qui ira contrôler ?-  lesquelles donnent un total de, disons 300 000 fidèles, dont la dime me rapporte, disons X milliers de dollars par mois en cash. Je dépose ces espèces dans une des banques dont le directeur est un ami. Et je le récupère en chèques libellés " à qui vous savez". Et, voilà ! Le tour est joué.

Aussi simple que ça ! ( courtoisie V. Numa de Vision 2000)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents