Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


La police haïtienne est à l'image des tèt kale, de même que les macoutes étaient à l'image des duvaliéristes, quoi qu'en dise Gédéon qui n'a pas les moyens de lutter contre ces dérives dont l'exemple vient d'en haut. Pas la peine de se raconter des fables à la Antonio Solà

Publié par siel sur 24 Juin 2017, 13:33pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

La police haïtienne est à l'image des tèt kale, de même que les macoutes étaient à l'image des duvaliéristes, quoi qu'en dise Gédéon qui n'a pas les moyens de lutter contre ces dérives dont l'exemple vient d'en haut. Pas la peine de se raconter des fables à la Antonio Solà

Un futur président fait monter sur scène, un jeune homme rachitique, à vue d'oeil sous alimenté et sous les yeux du public lui demande s'il est prêt à se faire sodomiser, ce à quoi le jeune homme répond  : pourquoi pas ? Et le futur président de ce pays d'Haïti, de lui déclarer que son cul est trop maigre pour faire l'affaire.

Je ne rediffuserai  pas la vidéo mais n'importe qui peut la voir sur Youtube

Ceci devant des milliers de spectateurs .

Cette prestation choquante m'avait interpellée sur ce qu'on dénomme "la société civile" dans cette société qui n'a rien de civile. Pas par moralisme. Le type à l'époque était un "artiste" dont le fond de commerce était le cul. Comme pour d'autres dont Mano Charlemagne -rallié aux tèt kale - c'était les revendications sociales.

Le choc venait plutôt d'une non adéquation entre l'image que se donne cette société - dont pratiquement toutes les émissions de radio, bizarrement  dans un pays laïque commencent par des prières -, où tous les journalistes évoquent publiquement leur adhésion au christianisme et à ses valeurs, où les églises catho et protestantes  sont plus nombreuses que les arbres - que  ces prestations ouvertement licencieuses rencontraient l'adhésion des dites autorités morales et du public.

L'hypocrisie flagrante qui ne semblait gêner personne m'a fait comprendre comment le mensonge faisait le lit de l'injustice, des inégalités, de la ségrégation et du mépris qui donnent des fait-président tels que le bandi legal et l'inculpé fait-président, des parlementaires comme ceux qui siègent actuellement, des ministres et fonctionnaires, le secteur privé  dont tous - à quelques exceptions près - sont connus pour être corrompus mais que la Justice et les media couvrent.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents