Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


L'endettement de Digicel et les conséquences en Haïti. Une réflexion bien documentée et ..très technique de Montaigne Marcelin

Publié par Montaigne Marcelin sur 25 Juin 2017, 18:19pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET

L’Histoire de l’endettement de la Digicel fait ressortir 4 dates importantes. Cet endettement a pris les proportions inquiétantes que l’on connait (6.4 Milliards USD) entre les années 2011 et 2015 :

En septembre 2012, Digicel a émis et vendu 1,5 milliard de dollars en capital total de 8,25% de billets de premier rang échéant le 30 septembre 2020 et, en décembre 2013, DGL a émis et vendu un montant additionnel de capital de plus de 500 millions de dollars de billets de premier rang de 8,25% échéant le 30 septembre , 2020 (collectivement, les «billets 2020»).


Le 5 mars 2013, Digicel a émis un montant total de capital de 1 milliard de dollars de billets de premier rang de 6,00% échéant en 2021 et le 22 mars 2013, Digicel Limited a émis un montant additionnel de 300 millions de dollars, 187 de billets supérieurs de 6,00% 2021 (collectivement, les «billets 2021»).
Le 2 avril 2014, Digicel a émis 1,0 milliard de dollars en capital total de billets de premier rang de 7,125% échéant le 1er avril 2022 (les «billets 2022»). Les intérêts sont payables au comptant chaque 1er avril et 1er octobre. Avant le 1er avril 2017, DGL peut racheter la totalité ou une partie des billets 2022 au prix de 100% du capital des billets 2022 rachetés plus la prime applicable.


Le 24 février 2015, Digicel a émis un montant en capital total de 925 millions de dollars de billets supérieurs de 6,750% échéant en 2023 (les «billets 2023»). Les intérêts sur les billets de 2023 s’accumulent au taux de 6,750% par année et sont payables semestriellement à terme échu le 1er mars et le 1er septembre de chaque année.
Alors que l’agence de notation américaine prévoit une baisse des revenus…..

Lors des joutes électorales contestées de 2015 et 2016 en Haïti, beaucoup  de gens se sont plaints du comportement très peu « orthodoxe » des opérateurs Télécoms haïtiens (un en particulier). Certains observateurs se sont  même demandés : Qu’est ce qui peut bien pousser un opérateur à s’impliquer, sans retenue aucune, avec une pareille indécence, dans la vie politique d’un pays ? La réponse à cette question semble tourner autour de deux mots : OTT et endettement.

La suite dans le lien :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents