Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Audio. Sonel Jean François reparle du dossier de l'UCREF et répond aux fictions délirantes et aux accusations à base de diffamation de l'inculpé-fait président (mis à jour)

Publié par siel sur 20 Juin 2017, 12:04pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET, #REFLEXIONS perso, #DUVALIER, #PEUPLE sans mémoire...

L'inculpé fait-président continue à mentir à la population en  utilisant les arguments populistes habituels - wen, wen, je suis Noir, je suis issu de "la classe moyenne basse, ils sont jaloux de ma réussite ( Quelle réussite au fait ? Qu'il nous montre les chiffes prouvant ses succès d'homme d'affaires - ce dont il se garde bien), se présentant comme une victime des puissants - en même temps c'est le même type qui déclare qu'il est un "produit du secteur privé", donc des puissants - arguments émotionnels susceptibles d'attirer la sympathie des niais ( ce n'est pas de leur faute, mais à celle du déficit d'éducation et d'information) - voir la recette d'Antonio Solà - et de ses partisans généralement aussi corrompus que lui  - affirmant que Sonel Jean François a été commandité pour faire un travail contre lui.

Ce qu'il ne dit pas, c'est que le rapport de l'UCREF date du temps du régime de Martelly et non pas de celui de l'administration Privert. Et que, s'il  est vrai que ce dossier enterré  par le juge Brédy a refait surface avec Sonel Jean François, ça ne lui enlève rien de sa pertinence.

Au contraire on pourrait dire que le juge Brédy a commis un crime de corruption passive, contre la nation et les citoyens en dissimulant un dossier  de blanchiment qui concernait un candidat à la présidence et actuel président.

Comme si Haïti qui a tant de problèmes à régler n'avait pas d'autre choix pour la CI et l'oligarchie que d'avoir à sa tête, un "bandi legal", puis un inculpé fait-président. Auquel succèdera qui  ? Un M.30% ?

On peut comprendre la haine de l'inculpé fait-président contre Sonel Jean François dont le rapport publié consultable par Haïtiens et étrangers vient poser une épaisse suspicion sur l'image de fils prodigue qu'avec Antonio Solà il a "vendu".

Alors qu'il était persuadé que tout baignait pour lui et que, grâce à la corruption passive du juge Brédy, de l'oligarchie, de la CI et et des banques, notamment la BNC et son directeur M. Pardo, ce dossier serait à tout jamais enterré.

Mais ce n'est pas le cas. Et tout comme Duvalier J-Cl qui a voulu se faire passer pour un agneau crucifié par les méchants et jaloux, les comptes en banque qu'ils soient en Suisse ou en Haïti, les chiffres et les faits parlent et sont révélateurs.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents