Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Archives1988. Déversement aux Gonaïves de 4000 tonnes de déchets toxiques présentés comme engrais au gouvernement des militaires à l'époque...Une histoire qui rappelle celle du déversement du riz avarié à Tabarre.

Publié par siel sur 5 Juin 2017, 21:02pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire...

En 1988, le bateau Khian Sea, en provenance des Etats-Unis, avait déversé des déchets toxiques aux Gonaïves (nord) avec l’aval des autorités.

Le 31 août 1986, le cargo "Khian Sea", enregistré au Liberia, était chargé de plus de 14 000 tonnes de cendres toxiques en provenance des incinérateurs de Philadelphie1. La ville avait auparavant tenté de l'envoyer au New Jersey mais l'État refusait d'en accepter de nouveau depuis 1984.

Les compagnies responsables des déchets, Joseph Paolino and Sons, Amalgamated Shipping and Coastal Carrier, tentèrent de se débarrasser du chargement sur une île artificielle des Bahamas, mais le gouvernement bahamien éloigna le cargo, et la ville de Philadelphie retint le paiement de la compagnie pour non exécution des engagements contractuels.

Durant les 16 mois qui suivirent, le « Khian Sea » chercha dans tout l'océan Atlantique un endroit où vider son chargement. Le Honduras, la République dominicaine, Panama, les Bermudes ou la Guinée-Bissau en outre refusèrent. Impossible pour le cargo de revenir à Philadelphie. En janvier 1988, l'équipage déversa 4 000 tonnes de déchets à Haïti en tant qu'engrais, alors que les cendres étaient trop toxiques pour cet usage. Quand Greenpeace informa le gouvernement haïtien de la véritable nature du dépôt, le ministre du commerce ordonna à l'équipage de reprendre les déchets mais le cargo s'en était déjà allé. Le gouvernement interdit dès lors toute importation de déchets. Des équipes de nettoyage locale ramassèrent donc les déchets et les enterrèrent dans un souterrain.

 

In 1987 the Khian Sea managed to dump 4,000 tons of it on a beach in Haiti, telling the government it was "fertilizer." The barge then headed east for Africa, trying to discharge the rest in Cape Verde, Guinea-Bissau, and Senegal. They wouldn't have it. Like the Little Engine That Could in the children's book, the barged puffed its way across the ocean to the faraway ports in Borneo, Indonesia, the Philippines, and Sri Lanka. None of those countries wanted it, either. More than once, the barge was refused entry to a port at the barrel of the harbormaster's gun. Even renaming the barge the Felicia in the hopes of sneaking it into a port unnoticed didn't work. Neither did selling the barge to a new owner

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents