Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Quand une radio en créole assimile l'élection de Macron à celle de Martelly. C'est faux et dangereux

Publié par siel sur 9 Mai 2017, 09:04am

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #REFLEXIONS perso

Un minimum de décence est requis dans les comparaisons
Un minimum de décence est requis dans les comparaisons
Un minimum de décence est requis dans les comparaisons

Un minimum de décence est requis dans les comparaisons

J'écoutais ce journaliste comparer l'accession de Macron à celle de Martelly.

Macron a fait l'ENA, il a travaillé à la banque Rothschild, il a été ministre des Finances de Hollande. 

Ce qui veut dire que 1- le type avait une formation - l'ENA, l'école nationale d'administration, d'où sont issus une grande partie des hauts fonctionnaires de l'Etat français - qui l'avait préparé à la gestion de l'administration publique.  2- qu'il a travaillé chez Rothschild, dans la finance. Et enfin  3 - il a été ministre et acquis une certaine expérience.

Ou est-ce que vous voyez une comparaison possible avec Martelly ?

Déclarer une telle chose c'est faire croire aux Haïtiens, que l'installation du chanteur de konpa à la tête de l'Etat par les 2 Clinton était "normale". Et pire même, le journaliste laisse entendre qu'Haïti,  avec Martelly à sa tête aurait été un précurseur.

Ce n'est pas seulement se moquer de ses auditeurs, mais méchant  parce que déviant la réalité.

De plus, Martelly dans le genre de président sans aucune  formation académique, ni militante, ni politique avait été précédé par le président de Madagascar Andry Rajoelina, un disk-jokey - qui par la suite avait été démis de ses fonctions .

"Enfin, les fameuses élections, promises par la Haute Autorité de Transition, n’ont cessé d’être repoussées. Andry Rajoelina, qui ne dispose d’aucun diplôme universitaire, est en grande difficulté. En pourparlers constants avec les différentes forces politiques, il tente de mettre en place une feuille de route prévoyant les élections présidentielles pour mars 2013."

Vous voyez donc que s''il y a quelqu'un qui précède Martelly  et avec lequel il pourrait être aisément comparé c'est donc Andry Rajoelina qui a 34 ans en 2009 est passé de disc jokey, patron de TV  à président de Madagascar.

Andry Rajoelina a un parcours assez atypique pour un président. Il organise en effet, dans le début les années 90 à Antananarivo, les soirées « Live » où il officie en tant que DJ. Très vite, il se lance dans les affaires. En 1998, il fonde la société INJET, qui s’occupe d’impression numérique et de la gestion de panneaux publicitaires. Cette activité s’avère très fructueuse. En 2007, il rachète une chaîne de télévision qu’il renomme Viva. Celle-ci diffuse sa première émission le 26 mai de la même année. Les objectifs de la chaine sont loin des ambitions politiques qu’il affichera plus tard. L’entertainement à l’américaine semble alors être privilégié. Un bloggeur malgache décrit d’ailleurs les premières heures de la chaîne ainsi: « Le mot à retenir est ‘‘Spectacle’’». Cela n’empêche en rien Andry Rajoelina d’inviter nombre d’anciens ministres ainsi que l’ambassadeur de France, à participer à cette inauguration. Il est alors érigé par les médias malgaches en modèle pour la jeunesse. Il est beau, très jeune - 32 ans lors de l’ouverture de la chaîne - et il brille par sa réussite économique.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents