Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Pour célébrer la création du drapeau, 200 soldats brésiliens à la rescousse de l'inculpé fait-président ?

Publié par siel sur 19 Mai 2017, 14:06pm

Catégories : #NUESTRA AMERICA, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire...

a communauté internationale commence à s’alarmer face au traitement de la question indigène brésilienne. Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a notamment souligné que le Brésil échouait à protéger les droits des Indiens durant l’examen périodique universel passé par le pays, à Genève, ce mois-ci. Au même moment, l’attaque violente d’une dizaine d’Indiens de l’ethnie Gamela, frappés et mutilés par des hommes payés par des fazendeiros, suscitait de nouveau l’indignation générale chez les défenseurs des peuples indigènes.

J'ai récemment vu un film dans le cadre du festival de documentaires au Centre Georges Pompidou sur la lutte des Indiens contre les grands propriétaires terriens qui utilisent des mercenaires pour les chasser de leurs terres et les tuer.

Mais dans ce documentaire, ce qui m'avait véritablement horrifié, c'était les propos tenus par les parlementaires brésiliens - en majorité des hommes Blancs, mais parmi eux une femme totalement déchaînée, expectorant son racisme, sa haine, sa sottise avec  une violence inimaginable. Le genre de propos infects tenus, par exemple, par les partisans tèt kale/banann, les robots d'Antonio Solà,  sur les réseaux sociaux mais que l'on ne s'attend pas à retrouver dans la bouche d'une députée.

De sorte qu'au cours du débat qui a suivi la projection, quelqu'un a fait remarquer que l'extrême droite d'ici, le FN,  était du pipi de chat comparé à celui du Brésil.

Il faut rappeler que bon nombre de pays d'AM Latine : Brésil, Argentine, Chili, Bolivie.. ont été des refuges pour les nazis où ils ont pu jouir de l'impunité et faire fortune, jusqu'à en être arrivé aujourd'hui à avoir le contrôle de l'économie de ces pays.

L'armée brésilienne est connue pour ses brutalités.

Elle est connue également  pour être une sorte de grade prétorienne au service de l'oligarchie chargée réprimer et tuer les opposants.

On a appris également que l'un des objectifs du Brésil en prenant la tête de la Minustha en 2004, était l'utilisation d'Haïti comme terrain d'entrainement " in vivo"  pour ses troupes, c'est-à-dire dans des conditions réelles, de répression des mouvements populaires, notamment dans les bidonvilles.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents