Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


"Pou m salue ces milyon de konpatriot ki te rand rèv son exselans Jovenel Moïse possible" dixit Rudy Heriveaux. Le type transforme 500 000 personnes qui ont voté pour l'inculpé fait-président en millions. Heureusement que ce M. ne pratique plus la médecine,..Imaginez le diagnostic ? (mis à jour)

Publié par siel sur 11 Mai 2017, 09:41am

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire...

Ce médecin est très comique et peu crédible. Son boniment me fait penser à celui de ces gens qui forcent votre porte pour vous vendre 20 tomes d'encyclopédie en vous persuadant  que cet achat est absolument nécessaire, en vous expliquant qu'en payant tous les mois une toute petite somme vous faîtes une super économie.

Une super économie sur un produit dont vous n'avez nullement besoin et que des malheureux ignorants, se laissant prendre au baratin, genre les zombis bannann nan,  se laissent manipuler et se retrouvent à signer un contrat et avec une quantité de bouquins qui vont encombrer leurs étagères et ne seront jamais ouverts. Et un compte en banque dépouillé tous les mois pendant deux ans.

C'est ça l'art du bonimenteur : argumenter habilement pour vendre sa marchandise

 

 
Celui qui fait le/du boniment.
A.− SPECTACLES. Celui qui fait l'annonce orale d'un spectacle, dans un style propre à allécher le public. Bonimenteur de foires, hercule sur les tréteaux (Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 150);un homme qui devait cumuler les fonctions de gérant, d'arbitre et de bonimenteur (G. Guèvremont, Le Survenant,1945, p. 221).(Quasi-)synon. aboyeur, annonceur, bonisseur.
B.− P. ext. Celui qui argumente habilement pour vendre sa marchandise. ... comme un bonimenteur ne cessait pas (...) de faire l'article (Cendrars, L'Homme foudroyé,1945, p. 347).
C.− P. anal., fam., péj. Celui qui tient des propos plus ou moins artificieux dans l'intention de persuader, séduire, tromper. Quel imbécile, quel bonimenteur de la sagesse nous a conseillé de le goûter [le présent] (A. Arnoux, Visite à Mathusalem,1961, p. 199).
PARAD. (Quasi-)synon. baratineur, bavard, discoureur, hâbleur, menteur.
Rem. 1. Bonimenteur aurait un fém. bonimenteuse (selon Lar. encyclop.). 2. Il s'emploie aussi à la forme adj. : les meneurs syndiqués les plus farauds et les responsables de cellule les plus bonimenteurs (Cendrars, Le Lotissement du ciel, 1949, p. 195).
1reattest. 1894 (Ch. Virmaître, Dict. d'arg. fin-de-s., p. 41); dér. de bonimenter*, suff. -eur2*. [bɔnimɑ ̃tœ:ʀ]. Fréq. abs. littér. : 2.

bonimenteur, s  

      nm   bateleur     (vieilli)   baratineur     (vieilli)   blagueur, complimenteur, hâbleur, discoureur     (vieilli)   bluffeur     (vieilli)   charlatan, banquiste, frimeur  

Ca, c'est du Rudy Hériveaux. L'homme qui traitait les opposants au régime tèt kale de cafards et se présente comme un gentleman.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents