Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le tour de l'Afrique en trois étapes à la Fondation Vuitton

Publié par Le Figaro.fr sur 21 Mai 2017, 21:07pm

Catégories : #CULTURE, #INTERNATIONAL

Il y a du voyage dans ce propos muséal

Tout le bâtiment de Frank Gehry est consacré à l'Afrique jusqu'au 28 août. Il peut s'aborder à trois niveaux différents qui racontent chacun une vision, une approche, une hiérarchie.
Premier constat, l'art contemporain venu d'Afrique a assez de force et de couleurs, d'objectif et d'appétit, pour prendre possession d'un monument d'une blancheur immaculée et d'une perfection parfois écrasante. Comme David Hockney s'était imposé au Guggenheim Bilbao, ce nouvel atelier africain donne chair et sang à la Fondation Vuitton.

L'espace, souvent démesuré pour les œuvres classiques, est cette fois un atout majeur dans cet art de la sculpture, de la couleur, de l'émotion directe et expressionniste. Il y a du voyage dans ce propos muséal, mais du voyage sûrement préparé. Cartels pédagogiques sans snobisme ni jargon pour expliquer chaque artiste et son contexte. Accrochage limpide et beaucoup d'air laissé à chacun pour mieux vivre et s'exprimer.

Au bas de l'édifice (niveau rez-de-bassin), passée le cascade de pavés multicolores de l'artiste camerounais Pascale Marthine-Tayou, voici les Initiés, ces Anciens tels qu'ils apparaissent désormais dans la collection du pionnier Jean Pigozzi.
Cimaises acidulées mais pas folkloriques, mises en scènes royales et gaies pour retrouver des séries d'oeuvres plus parlantes que de simples unités, des masques en bidons de Romuald Hazoumè aux portraits majestueux de feu Seydou Keïta.

Ce qui frappe, dans ce premier chapitre qui va des aquarelles de Barthélémy Toguo aux inventions de Rigobert Nimi, c'est la force singulière de ces personnalités à la limite de l‘étrange et du fantastique, à la liberté intense et au sens profond. L'œil du collectionneur est là, manifeste, même s'il s'est appuyé sur les recherches actives et inlassables de son conseiller André Magnin.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents