Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


La politique de déstabilisation des institutions de l'Etat initiée sous le régime Lamothe/Martelly se poursuit avec nèg bannann, "l'élu de dieu", l'inculpé fait-président (mis à jour)

Publié par siel sur 22 Mai 2017, 10:59am

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire...

Du"bandi legal" à "l'inculpé", une opération calculée menant à la déstructuration des institutions de l'Etat et de la société.
Du"bandi legal" à "l'inculpé", une opération calculée menant à la déstructuration des institutions de l'Etat et de la société.

Du"bandi legal" à "l'inculpé", une opération calculée menant à la déstructuration des institutions de l'Etat et de la société.

Démonstration :

- mise sous tutelle des institutions de contrôle  avec la nouvelle loi sur l'UCREF et la nomination d'un nouveau directeur en dehors du cadre institutionnel.

- censure des media, protection des abus avec une loi sur la diffamation

- blocage des organisations de défense des droits de l'homme avec le non renouvellement de l'expert des droits de l'Homme  de l'ONU, et opération de propagande tout azimut afin de  décrédibiliser les associations qui oeuvrent dans ce domaine par l'instrumentalisation du cas de Pierre Espérance de la RNDDH.

- utilisation d'un ministère, celui de l'Intérieur, pour  créer un bureau de doléances pour répondre aux revendications des militants PHTK/ nèg bannann du parti au pouvoir. Pour apprécier la mesure de cette décision de "JoMo la Panique", imaginez qu'il viendrait à l'idée de M. Macron suite à son élection, de créer au ministère de l'Intérieur un bureau chargé de venir en aide aux militants de "En marche" qui ont soutenu sa campagne.

Je sais, je sais vous allez me dire et je suis d'accord qu'il n'est pas possible de comparer Macron à Moïse J. malgré les méchantes tentatives pour orienter l'opinion dans ce sens, ou un Etat structuré à une république bananière qui se revendique comme telle.

Mais l'inquiétant, c'est qu'on peut voir dans cette initiative totalement illégale de "JoMo la panique" d'abord sa panique, puis son intention d'utiliser ses militants frustrés en un corps de mercenaires dévoués à sa cause et qui comme il le dit lui-même seraient chargés de lui rapporter tout ce qu'ils voient. Les tontons macoutes ne sont pas loin. Et les grands commis de l'Etat devraient commencer à se faire du souci s'ils doivent être surveillés par les militants tèt kale/bannann.

D'autant plus inquiétant que l'inculpé fait-président partage avec Duvalier F. un caractère paranoïaque qui le pousse

- à verrouiller  les institutions garantes de la bonne marche d'une démocratie : Parlement, Justice, Police, Média.

-à se positionner comme l'homme providentiel,  celui marche pratiquement sur les eaux à travers le pays, qui ne délègue pas aux membres de son gouvernement et aux fonctionnaires de l'Etat dont c'est le boulot et pour lequel ils sont payés, les taches afférentes au fonctionnement de l'Etat.

Le complexe de l'homme omniscient, l'homme qui se prend pour superman - les psychanalystes l'ont étudié - nait précisément d'un manque de sciences et d'une conscience douloureuse de ce manque . Pour dépasser ce manque, le complexé va vouloir tout contrôler.

Et pour imposer ses choix forcément limités, - carnavals/caravanes/bureau de doléances pour ses militants par exemple, -  vu son peu de maitrise des enjeux, faute d'expérience et de bagage académique, la solution la plus facile pour le complexé se résume au "point barre".`

Cet autoritaire et vulgaire "point barre l'équivalent d'un fèmen djol nou, mène celui qui porte ce message à croire - les flatteurs corrompus étant à ses côtés pour le lui laisser accroire - que véritablement sa fonction de président mal élu et d'inculpé-fait-président, n'est pas d'instaurer un dialogue ouvrant la porte à un développement heureux de la nation, mais à l'inverse d'imposer ses choix - dans ce cas, ses lubies - quitte à user de la force - ses militants au ministère de l'intérieur. 

"Jomo la Panique", je l'ai dit et répété, de par son passé trouble d'homme d'affaires, ses accointances avec les milieux mafieux, son caractère paranoïaque, son manque de bagage intellectuel, son complexe d'infériorité,  possède l'ensemble des ingrédients pour  former une graine de dictateur.

Ce qui ne déplairait en rien à la CI - laquelle favorise ce type d'homme à la tête des pays du Sud - . Pourquoi croyez-vous que les 2 Duvalier ont tenu 29 ans ? Pour le bien-être de Haïtiens ou parce qu'ils servaient les intérêts des occidentaux ?

De sorte que leur choix de l'inculpé, après celui du bandi legal est logique. Et ils ont même intérêt à encourager leurs frasques et incohérences comme ils l'ont fait avec Martelly. Plus la population est subjuguée par un crétin, plus règnent corruption et oppression, mieux sont défendus leurs intérêts.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents