Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


L'histoire de l'île La Navase, un territoire haïtien dont s'est emparé les USA - Par Dady Chéry ( en anglais)

Publié par Dady Chéry sur 13 Mai 2017, 10:20am

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #PEUPLE sans mémoire...

La journaliste auteure du texte fait un travail de recherche admirable. Chapo ba !

Je déplore grandement que ses articles, tous passionnants,  ne soient pas traduits en français pour mes lecteurs qui ne connaissent pas cette langue.

En fait, en dehors du fait que le gouvernement US y avait planté son drapeau ( un peu comme celui de Grande Bretagne avec les Iles Malouines) , et qu'ils exploitaient le guano, je ne connaissais rien de son histoire.

Par exemple, j'a été choquée d'apprendre que cette exploitation de guano se faisait avec des esclaves Noirs américains, sous le nez d'un pays qui s'était battu victorieusement contre l'esclavage et qui avait déclaré que la liberté était un droit universel et inaliénable. Quelle provocation !

 

Haitian officials learned of the invasion on March 10, 1858, in a notification from the British and French consuls that Americans had declared the island a US territory and planted their flag on it. In effect, a slave-holding country (the US) had annexed part of Haiti’s territory, where the Navassa Phosphate Co. was exploiting the labor of formerly-freed US slaves under the whips of a handful of white officers. The Haitian government immediately relayed to US authorities its strong objections to their claim, only to be told that the annexation was legal because “the island was derelict and abandoned.” By April 1858, Haitian Emperor Faustin Soulouque – a former slave who had risen to the rank of General in Haiti’s Revolutionary Army before becoming President and proclaiming himself emperor — ordered Navassa Phosphate Co. to cease and desist and dispatched two warships with orders to expel the settlers by force. Unfortunately a coup against Soulouque aborted the armed intervention.

Les USA  qui n'exploitent plus le guano,  légitiment leur intention de ne pas rendre à Haïti cette île  - qui fait partie de  son territoire depuis la Constitution de Toussaint Louverture en 1801. De plus, dans l'Article 2 de la Constitution de 1874 est notée la liste des îles faisant partie intégrale du territoire haïtien, dont "La Navaze" - en avançant qu'il s'agit d'une ressource naturelle, un écosystème  riche  et rare à protéger. Sous-entendu qu'eux seuls peuvent protéger et... en tirer profit.

L'auteure laisse entendre que derrière l'argument écologique se cacheraient d'autres bien plus terre-à-terre, qui auraient à voir avec une exploitation des espèces végétales et animales rares, dans des buts pharmaceutiques...Products from rare marine organisms and other animals are currently coveted as potential sources of drugs by pharmaceutical companies."

TRAD  : Des produits provenant d'organismes marins rares et d'autres animaux sont actuellement convoités par les grandes compagnies pharmaceutiques comme de potentielles sources de médicaments.

One scientific expedition in 1998, by the Center for Marine Conservation in Washington D.C., described La Navase as “a unique preserve of Caribbean biodiversity” and reported that the island’s land and offshore ecosystems had survived the twentieth century “virtually untouched.” US Quest expeditions in 1998 and 1999 reported finding 90 species of spiders including 25 previously unknown to science, species of plants unique to the island such as the palm Pseudopheonix Sarget saonae, and two endemic lizard species Cyclura nigerrima and Leicocephlus erimitus that were thought to have disappeared.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents