Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


J'ai entendu dans une émission déclarer : " il faut reconnaître qu'il y a une certaine volonté chez Jovenel Moïse". Il y a cinq ans j'avais entendu les mêmes " vendre " Martelly dans les mêmes termes : "Il faut reconnaître une certaine volonté chez Michel Martelly"

Publié par siel sur 30 Mai 2017, 20:47pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

J'ai déjà ici et ici dénoncé la complaisance et l'irresponsabilité de certains à faire des amalgames entre M. Macron et Mrs. Martelly et Jovenel Moïse au prétexte que,  selon eux, Macron viendrait de nulle part comme les 2 Haïtiens.

J'ai dit aussi comment les propos tonitruants de certains radiomen peuvent à travers leurs opinions  conduire leurs auditeurs à admettre des insanités - comme l'idée que Duvalier Nicolas parce que petit-fils et fils de dictateur pourrait " de droit divin" devenir président, sans que le type n'ait aucune préparation académique ni expériences , ceci ayant comme résultat de continuer à enfoncer Haïti dans le trou.

Ici,  les voici déclarant qu'il n'existe pas une école pour apprendre à être président. Or, à l'inverse, il existe des écoles pour devenir apte à poser sa candidature à la présidence dans tous les pays. C'est la formation académique par le passage dans les grandes écoles et universités, c'est l'expérience en occupant préalablement des postes dans l'Etat, c'est le relationnel avec un carnet d'adresses national et international.

Ces journalistes  ont pour habitude de dispenser leurs conseils aux dirigeants. S'il y a un conseil que je me permettrais de leur donner c'est de ne pas induire en erreur les Haïtiens qui croulent déjà sous les problèmes, en leur faisant accroire que puisqu'il n'existerait pas d'école pour apprendre à devenir président, n'importe qui peut le devenir.

D'ailleurs, il me semble contradictoire que ces journalistes, qui aiment à se présenter comme des super-nationalistes collaborent à la stratégie de la CI, qui est de précisément placer à la tête des pays du Sud, des gens dont ils savent bien qu'ils sont incapables d'assumer et d'assurer cette fonction - mais autour desquels ils placent des conseillers occidentaux, lesquels finalement sont les vrais responsables de la politique de ces pays.

Parce que passer de Martelly à Jovenel Moïse pour tomber dans Nicolas, J-Cl, François Duvalier, c'est peut-être une des options de la CI, mais qui pour Haïti et le peuple haïtien ne serait que la continuation de la saga des "Nègres incapables de se gouverner". Le scénario du "mauvais exemple" élaboré dès l'indépendance en 1804 et qui se réalise avec la complicité de certains secteurs de la société haïtienne.

Pourquoi devrait t-on donner une chance à quelqu'un qui n'a pas les pré-requis pour occuper un poste ?

Est ce qu'un chef d'entreprise choisirait de mettre à la tête de son business un homme qui n'y connaît rien ? Au prétexte qu'il serait " élu de dieu", que "tout pouvoir vient de dieu " ? Aller donc leur poser la question, ils vous riront au nez...

Est-ce que même une maîtresse de maison choisirait d'employer comme repasseuse une personne qui n'a jamais vu un fer à repasser de sa vie ?

Allez-voir quand il s'agit d'être aux commandes d'un pays...Et que de l'administration de 'Etat on ne connaît que les magouilles...

Donc, si je peux me permettre d'offrir un conseil à ces  jeunes journalistes, c'est qu'au lieu de se complaire à tordre les réalités pour légitimer les stupidités et dysfonctionnement haïtiens afin de les faire apparaître comme normaux, qu'ils fassent de préférence des démonstrations de ce qui se fait de positif dans le monde et qu'il serait facile d'implémenter en Haïti.

Parce que sinon, si on répète qu'un mouvement comme la marche verte anti-corruption en RD est impossible en Haïti, que Macron, Martelly et Jovenel Moïse c'est kif, kif le bourricot, que Duvalier Nicolas ou Martelly pourraient être les futurs présidents d'Haïti, on ne laisse aucun espoir autre aux jeunes générations, à ceux dont les parents se tuent pour qu'ils fassent des études et au peuple haïtien, que la délinquance, façon "bandi legal, l'émigration, la fuite pour, au moins, vivre dans un environnement qui ne serait pas un dangereux hôpital psychiatrique.

Enfin, il me semble que la profession de journaliste réclame qu'on mette de côté ses croyances religieusesn qui devraient rester dans le domaine du privé.

Or répéter bêtement, à tire larigo, que " tout pouvoir vient de dieu", amène à avaliser, à cautionner les "bienfaits" du génocide des Amérindiens, celui des Africains, celui des Juifs - puisque par un de ces amalgames idiots, on pourrait considérer que "dieu", le "grand maître " comme ils l'appellent en Haïti au 21 ème siècle,  a donné l'autorisation d'exterminer, d'esclavagiser, de génocider, à ceux auxquels il aurait donné le pouvoir. 

Ne serait-ce pas lui, en personne, qui aurait  suggéré à l'importateur de riz  de déverser le riz pollué à Tabarre ?

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents