Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Les sénateurs qui demandent à l'inculpé fait-président d'éclaircir ses relations avec M. G. Philippe, seraient plus avisés de lui demander des éclaircissements sur ses chèques émis " à qui vous savez"

Publié par siel sur 27 Avril 2017, 13:27pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Pas une personne en Haïti n'ignorait que M. G. Philippe était recherché par la DEA qui avait émis un mandat international contre lui.

JoMo La Panique qui s'est affiché constamment avec lui pour faire son plein de voix aux présidentielles dans la Grand'Anse - ce d'ailleurs même avec l'appui de G. Philippe et ses distributions de vivres, il n'est même pas arrivé- le savait parfaitement.

Tout le monde sait que l'inculpé fait-président était un copain du "fait disparu" E. Daniel soupçonné de trafic de drogue.

Tout le monde sait, il suffit de lire le rapport de l'UCREF, que le fonctionnement des différents comptes en banque de "Nèg bannanan nan," correspond totalement au profil du blanchiment d'argent : dépôts et retraits le même jour, chèques libellés "à qui vous savez"..etc.

Sans qu'on sache la provenance de l'argent et à qui et pourquoi il va à tout particulièrement à 2 personnes aux noms folkloriques - sans doute d'emprunt- qui paraissent être les uniques partenaires commerciaux  de Nèg bannanan nan" devenu avec la faillite de sa superbe entreprise Agitrans, " Nèg pay bannann nan."

Ce n'est pas l'arrestation de Guy Philippe qui était programmée, vu qu'il est très rare que la DEA lâche ses proies, comme précisé par  ses agents : ça peut prendre des années, mais une fois le mandat d'arrêt délivré, l'arrestation immanquablement suivra.

La vraie honte de la nation c'est d'avoir accepté, par soumission à la CI et à l'oligarchie d'Haïti. ..Et de la RD - d'où l'invitation avec tapis rouge déployé et tout le bazar, genre appât pour rois nègres de Medina à JoMo La Panique - d'avoir à la tête de l'Etat un quidam avec un dossier qui le place  pieds et poings liés à ses financiers.

Des bailleurs de fonds pour sa campagne, dont l'origine des fonds est  tout aussi problématiques que celle déposée sur ses propres 14 comptes en banque, comme noté par M. Caroit dans un de ses papiers pour Le Monde.

La vraie honte c'est d'affubler d'un "Son excellence", un fait-président, formaté par un Espagnol d'extrême droite et raciste, inculpé pour suspicion de blanchiment d'argent. Une vraie tentennad comme dirait Martelly qui en traitant publiquement son intime l'Homme banane " de "motherfucker", doit savoir de quoi il parle.

Cette bassesse des élites,  la société toute entière en payera le prix. Comme elle continue de payer celui du boycott de la commémoration du bicentenaire de l'Indépendance avec  des Gérard Latortue, la Minustha, le choléra, les viols et violences, la  restauration du macouto/duvaliérisme avec Martelly et le "combattant de la liberté" de 2004, fait-sénateur, emprisonné aux USA et qui passe aux aveux, reconnaissant qu'il est bien un blanchisseur d'argent sale.

Avec l'inculpé fait-président, c'est tout une band de blanchisseurs qui ont pris d'assaut l'Etat haïtien. Parce que c'est la meilleure place pour faire entrer dans les caisses de l'Etat de l'argent sale et le ressortir propre. Comme d'acheter 40 véhicules en espèces (vous imaginez ça : en espèces ) et les revendre quelques jours après. L'argent sale a acheté les voitures qui ont été revendues et payées avec de l'argent propre.

Vous comprenez le mécanisme ? Comme déjà dit et répété, il s'agit du b-a-ba des techniques de blanchiment d'argent.

Aussi , la honte est celle de toute une classe politique et d'une société civile qui ont accepté d'aller aux élections - tout en sachant qu'elles allaient perdre, la fraude étant programmée - avec un quidam sur lequel pèse de tels soupçons.

Maintenant que les cabris dévorent tout sur leur passage, les 4 sénateurs crient " bare kabrit". Trop tard.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents