Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le fait-Premier ministre "assure sa solidarité aux victimes", mais son cortège ne s'est point arrêté pour les conduire à 'hôpital. La solidarité a des limites, n'est-ce pas !

Publié par siel sur 26 Avril 2017, 09:06am

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Dans un Etat de droit, le Dr Jack Guy Lafontant aurait été poursuivi par la justice pour délit de fuite. Tout "chef" qu'il est.

Et pour non assistance à personne en danger.

Des actes sévèrement condamnés par la Justice.

Dans la république bananière dirigée par  des bandi legal auxquels ont succédé les nèg pay bannann nan, la victime est coupable de ne pas avoir pris ses précautions.

De n'avoir pas "jete kò li sou kote" comme conseillait V. Numa, porte-parole officieux des tèt kale, à l'approche d'un cortège officiel.

"Jete kò sou kote." Le jeune homme de 15 ans tué n'a peut-être pas la radio, peut-être n'a t-il pas écouté l'émission de V. Numa, peut-être qu'il n'y avait pas de "kote" pour qu'il jette on corps.

Voici les conseils donnés par un directeur d'opinion à la population. Voici pourquoi aussi les chauffards qui conduisent les voitures blindées des officiels n'ont aucune raison de porter attention à ne pas être une menace pour la vie des gens. Ce sont eux qui doivent "voye kò yo sou kote".

Quel non-sens, quel mépris de la vie humaine, quel non respect ! Quelle inhumanité affichée et revendiquée ! Quelle déjection !

Mais à quoi d'autre s'attendre des Tèt Kale/pay bannann et de de leurs partisans ?

Deux proverbes haïtiens dressent le profil de cette gente d'extrême-droite et synthétisent leur culture.

1- Mennen  koulèv  la lekol se youn, fèl chita se de.

2 - Kalbas gran bouch pa ken dlo.

Pour ma part, je conseillerais aux familles de ces deux victimes, celle du tué et celle du blessé, de prendre un avocat et de poursuivre le Premier ministre en justice pour homicide involontaire et délit de fuite.

Il faut bien que ces abus s'arrêtent.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents