Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Daméus, Commissaire de gouvernement, encore un choix de délinquant fait par l'inculpé fait-président. Entre lui et le juge Bredy les voyous tèt kale sont assurés de dormir sur leurs 2 oreilles. (Ms à jour)

Publié par siel sur 6 Avril 2017, 15:16pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire...

Daméus, Commissaire de gouvernement, encore un choix de délinquant fait par l'inculpé fait-président. Entre lui et le juge Bredy les voyous tèt kale sont assurés de dormir sur leurs 2 oreilles. (Ms à jour)

Cette enquête, conduite par Me Johnas Fleury, le 18 avril 2016, a révélé en conclusion que Me Daméus s’est servi, le 8 avril 2016, d’un fusil de calibre 12 enregistré au numéro L254076 et plusieurs cartouches. Mais le rapport n’a nullement mentionné si cette arme à feu a été rendue à qui de droit ou replacée dans sa position initiale.
« Il m’a été très difficile de lancer l’enquête au niveau de toutes les juridictions à la fois », a écrit, le 9 mai 2016, Me Joseph Johnas Fleury de la direction des Affaires juridiques, à son ministre de tutelle, Me Camille Edouard Junior. Cependant, a-t-il poursuivi, il a « commencé par la juridiction de Port-au-Prince » où Me Daméus venait à peine d’être muté de son poste. Le résultat préliminaire de l’enquête affiche le nom de Clamé Ocnam Daméus comme celui qui a le plus utilisé « des corps du délit », pour ses besoins personnels. Rien n’est dit sur les parquetiers de la province où le système judiciaire est en pleine déconfiture.

Le rapport souligne que l’actuel chef du Parquet, qui promet d’appliquer la politique pénale du nouveau pouvoir tèt kalé, en fouinant partout, en enquêtant sur les bénéficiaires de « subventions», a gardé, le 20 avril 2015, pour sa « sécurité personnelle», une arme à feu de la marque Uzi ainsi que son chargeur. Le 19 décembre, de la même année, le puissant commissaire nommé par l’administration Martelly-Lamothe, de son propre chef, aurait passé aux agents de sa sécurité rapprochée, 8 fusils de marque Marwerick. Ces armes étaient transférées de la DCPJ. Le rapporteur avait pris soin de relever les numéros d’enregistrement de chacun de ces fusils d’assaut réquisitionnés à un moment critique de la vie nationale.

Me Daméus, qui a annoncé les couleurs au Parquet de Port-au-Prince en laissant sous-entendre que tous les dossiers sur lesquels planchait son prédécesseur seront revus et analysés avant toute nouvelle considération. Selon ce même rapport d’investigation, Daméus aurait enfreint la loi en déplaçant « les corps du délit ». Une entrave qui empêcherait à tout jury de prononcer objectivement un verdict de culpabilité ou non des accusés en question, si toutefois leur jugement a lieu, nous a confié un ancien-commissaire du gouvernement, interrogé par le journal.

Pour Maître Fleury, attaché à la direction des Affaires juridiques, il est révélé que le 30 décembre 2015, au beau milieu des controverses sur la présidentielle soupçonnée de fraudes graves, Clamé Ocnam Daméus a, une autre fois, et encore à des fins personnelles, comme le thème le plus facile à expliquer par l’enquêteur, a utilisé 2 pistolets de calibre 9mm, 1 chargeur de 12 et 13 cartouches respectivement. Le CG porterait-il en lui cette paire d’arme comme dans les « Western» ? M. Fleury, dont les résultats de son investigation, à sa publication, avaient soulevé un tollé chez M. Daméus. Pour sa simple défense, il n’est depuis lors revenu sur les faits élaborés jusqu’à la conclusion de son enquête. Néanmoins, pour ce rapport qui fait tâche d’huile, il avait bien pris soin d’annexer les copies des inventaires relevés au moment des perquisitions. Or, il se trouve que quelques temps après, beaucoup de ces matériels, dont des armes à feu, venaient à manquer. Qui viendrait demander compte aujourd’hui au CG ?



Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents