Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Almagro, l'Uruguayen à la tête de l'OEA, appelé en renfort par le candidat de droite en Equateur. Pour changer les résultats comme en Haïti ?

Publié par siel sur 3 Avril 2017, 20:16pm

Catégories : #NUESTRA AMERICA, #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire...

Les peuples d'AM. Latine ont du souci à se faire avec l'OEA version Almagro comme avec le précédent Secrétaire général.

Personne ne s'attendait à ce qu'un ex-ami de Pepe Mujica, ex-président de gauche de l'Uruguay, se radicaliserait à droite aussitôt rentré dans ses fonctions. Façon Ménard, l'ex-patron de Reporters sans frontières

Je dis personne, mais il est fort à parier que ceux d'Uruguay qui le connaissent n'ont pas été surpris. De même qu'ici ne l'ont pas été ceux qui ont suivi la carrière de Ménard et ses accointances alors qu'il représentait RSF avec la droite des USA.

En fait, Almagro a été ministre des Aff. Etrangères de l'Urugay sous Mujica. Vous savez que le contingent uruguayen était - est ?- le plus important en nombre parmi les troupes de l'ONU qui occupent Haïti depuis 2004, à la demande express des grenn-nanbounda, dont Latortue Gérard était le représentant et leur Premier ministre désigné par l'oligarchie et la CI.

Vous savez également qu'à plusieurs reprises, le président uruguayen a menacé de retirer ses troupes, si Martelly s'obstinait à ne pas respecter les règles de la démocratie, notamment en refusant de faire des élections municipales.

Ces menaces venant de Pepe Mujica, on aurait crû qu'elles seraient suivies d'action - vu que Martelly a - comme il le dit lui-même - poursuivi bon train ses tentennad.

Avec le recul, en considérant  la politique menée par Almagro, on se demande si, en tant que ministre des Affaires étrangères et à l'époque ami de Mujica, il ne serait pas celui qui a orienté la politique de l'Uruguay vers un soutien à Martelly.

Il s'agit d'une hypothèse  mais qui rentre dans le domaine du plausible, vu que depuis qu'il occupe son poste à l'OEA, Almagro semble avoir été missionné par la CI/USA pour faire la guerre aux gouvernements de gauche et aider ceux de droite à prendre le pouvoir.

L'OEA lors des élections de 2010 a appuyé la sélection de Martelly faite par "le roi et la reine d'Haïti", ses excellences M. et Mme Clinton, comme les appelleraient les Haïtiens.  En passant, je dois vous dire que ce titre d'excellence attribué aux présidents et Premiers ministres en Haïti, n'est pas seulement totalement ringard, mais renvoie à l'extrême-droite et aux républiques bananières fascisantes qui fleurissaient en AM du Sud, toutes liées à Franco, lequel évidemment se faisait appeler "excellence".

C'est tout à fait représentatif du manque de réflexion  des élites haïtiennes ,déconnectées du monde démocratique, enracinées dans le système autocrate,vivant par et pour la prédation,  de continuer à nommer en plein 21ème siècle un président de la république " excellence" et d'affubler son épouse du titre de "première dame" à l'américaine. Niaiseries  à l'image de  ceux qui ont été sélectionnés pour leurs capacités à tirer vers le bas ce pays et à creuser encore plus profond le trou de la misère et de l'indignité dans lequel il se trouve.

Ceci dit, pour en revenir à Amalgro à la tête de l'OEA, il est également celui qui a légitimé l'élection de l'inculpé, l'homme aux 14 comptes en banque. Alors même que soit-disant l'OEA "nouvelle mouture", selon les dires d'Almagro, entendait lutter contre la corruption, le trafic de drogue et le blanchiment d'argent dans la région.

On a vu aussi de quelle manière cette organisation a traité le cas de Dilma Rousseff, ennemie de l'oligarchie et surtout des militaires qui se souviennent bien de l'avoir torturé pendant la dictature au Brésil, et pour lesquels cette figure à la tête du pays était insupportable, rappel constant de leurs crimes.

Pour faire un parallèle avec Haïti, ce serait comme si , Mme Liliane Pierre Paul, torturée par les macouto/militaroduvaliéristes, devenait présidente d'Haïti. L'oligarchie locale, les macouto/militaro/duvaliéristes et même ses amis grenn-nanbounda n'auraient de cesse de lui glisser des peaux de banane sous les pieds,  de monter la population contre elle jusqu'à l'acculer à la démission et/ou la forcer à l'exil.

Donc, l'OEA a accepté sans piper que Dilma soit renvoyée et remplacé par Temer, un type totalement corrompu... mais de droite.

Généralement, corruption, crimes,  disparitions, atteintes aux droits de l'homme, trafic de drogue et blanchiment d'argent quand exercés par les pouvoirs réactionnaires ne posent pas de problèmes à l'OEA, vu que ces gouvernements qui sont en guerre contre la population sont bien vus des USA.

Il suffit de voir la position du gouvernement du Mexique qui a l'audace de vouloir mettre à la porte de l'OEA, le Venezuela, alors qu'il n'est un secret pour personne, ni pour Washington, ni pour Almagro, que le Mexique est un Etat narcotrafiquant.

Au fait, où était l'OEA pendant les 29 ans de dictature des 2 Duvalier, pendant Trujillo, Somoza, Pinochet, Alberto Fujimori, Roberto Suazo et les autres satrapes de l'AM ? Où est-ce qu'elle se trouvait quand Cuba a été exclue de l'organisation ? A plat ventre devant les USA.

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents