Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Vidéo. Vixamar, 94 ans, économiste, évoque les ressources minières, selon lui extraordinaires d'Haïti, poursuivant les thèses des époux Mathurin

Publié par siel sur 16 Mars 2017, 20:58pm


Hugues Girardil y a 4 minutes (modifié)
olalalala!
Wendell décide de déconner au milieu d'une belle entrevue en gaspillant le temps en de vains détails insignifiants.

Wendell se comporte comme tous les radio/ télémen d'Haïti, dont le boulot est de faire diversion une fois que sont abordées des questions de fonds.

Cette stratégie de l'esquive par les zen ou un humour à deux balles est pénible en soi, mais plus grave relève d'une stratégie politique visant à barrer la route à la réflexion afin de maintenir le statu quo. Ces gens-là font toujours dans la spécificité haïtienne " C'est Haïti" ou "konnen kijan bagay yo ye", présentant la culture haïtienne comme inamovible - tout particulièrement dans ses aspects négatifs, ésotériques, magico-religieux, qui seraient indépassables.

Haïti serait assignée à la stagnation à vie.

Comme eut à dire le DR. Joseph, dans cet entretien, en Europe bien avant qu'Haïti n'existe, sorcières et possédés pullulaient. Tout mal  ou maladie avait une cause magique.

Est-ce qu'on brûle encore des sorciers ou sorcières en Europe ?

Est-ce qu'on entend encore des gens - en dehors de quelques illuminés- prétendre que le cancer dont ils sont atteints, leur a été envoyé par un voisin jaloux par le biais d'un sorcier ?

A entendre les Haïtiens - pas tous heureusement - le mal serait partout. Le bon dieu qu'ils évoquent toute la sainte journée, semblerait paradoxalement, n'exister que pour non pas leur apporter du bien, mais leur procurer des moyens pour chasser le diable.

Je n'ai aucune idée de la manière dont cette prédominance de la présence permanente partout du diable s'est installée et même enkystée dans la société haïtienne.

En tous les cas, cette manière d'appréhender la vie, construit un monde rempli de frustrations, de méfiance, peu propice à l'engagement collectif et au respect et à la dignité.

On se rappelle des  femmes sourdes  et muettes assassinées par des paysans qui voyaient en elle des émanations du diable. Vous vous rendez-compte !

Ce pourquoi je dis et je redis :."Ceux qui peuvent vous faire croire à des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités".

Quand un président en fonction insulte publiquement une femme en la traitant de "putain" et que la réponse de la société se fait sous forme de "Martelly est un fantaisiste", il y a banalisation de la vulgarité, de l'absence de respect pour les femmes et les pauvres, laquelle banalisation peut induire à perpétrer des atrocités.

M. Vixamar, non-voyant, tout économiste qu'il est, pourrait être lynché par des ignorants encouragés par cette culture qui fait dans la niaiserie aux plus hauts niveaux - dont Martelly et Jovenel Moïse ont  ont montré l'exemple aux Cayes récemment, tous deux choisis précisément pour cette capacité à dépasser les limites morales, éthiques et légales liées à leur fonction.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents