Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Photos, carnaval national de La RD. Une comparaison avec l'organisation de celui de M. Martelly aux Cayes

Publié par siel sur 6 Mars 2017, 20:03pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI-RD relations

SANTO DOMINGO, República Dominicana.- Con la participación de comparsas provenientes de las 31 provincias y el Distrito Nacional de la República Dominicana, el Ministerio de Cultura (MINC) y la Comisión Nacional del Carnaval, celebraron este domingo 5 de marzo el tradicional Desfile Nacional de Carnaval 2017, dedicado a la región Noroeste del país.

TRAD
Avec la participation de figurants en provenance des 31 provinces du pays et du District national de la RD, le Ministère de La culture ( MINNC) et la Commission nationale du carnaval, on célébré de dimanche 5 mars, le traditionnel défilé national du carnaval 2017, dédié à la région Nord-est du pays.

Vous remarquerez que le carnaval principal se tient dans la capitale.

Ce qui n'empêche pas que chaque année une région du pays est mise en avant.

Cette dédicace à un département, à sa culture régionale, musique, déguisements...et même nourriture a l'avantage de promouvoir la conscience d'une appartenance commune au pays.

Ensuite, en admettant l'existence de dirigeants un peu plus sensés que ceux actuels, la préparation en amont pourrait se faire durant les 2 mois précédents le carnaval à partir de l'établissement d'un menu et la sélection des groupes les plus valables artistiquement pour représenter leur département.

L'Etat,  représenté comme en RD par le ministère de la Culture et celui de l'Education, serait principalement en charge  financièrement de cette préparation, quitte à ce que le secteur privé donne un coup de main.

Ce qui mettrait un frein à la pollution "bandi legal". Car, au vu du succès remporté sur les media sociaux par ses bordées d'insultes, et l'absence de réaction des autorités de l'Etat, des églises et des media, le truc peut se propager comme une trainée de poudre. Chacun voulant faire concurrence à l'expert en la matière dans l'idée d'être reconnu et de faire du fric.

Et puis, avec ce système de dédicace à une région, il  n'y aurait pas de jaloux. Port-au-Prince resterait le siège du carnaval et les artistes des différents départements, tour à tour y tiendraient la vedette.

Et les gens de la capitale seraient ravis de découvrir les autres régions  du pays- que la plupart d'entre eux, faute de moyens économiques, n'ont jamais eu l'occasion de visiter.

Une partie des bénéfices - si existants- générés par le carnaval, irait au département invité.

Cette histoire de faire tourner le carnaval national chaque année dans des villes différentes, sur le modèle du gouvernement lakay, une initiative démagogique, sent par ailleurs son coup fourré.

Elle me rappelle le coup des mariages chinois  à Paris.

Brusquement,  dans les années 90, on a vu apparaître des cortèges de voitures, décorées de rubans, de fleurs et tout ça, qui klaxonnaient un maximum et traversaient Paris d'un bout à l'autre. Il s'agissait apparemment de mariages. Sauf que la préfecture de Paris a découvert un réseau qui, sous le couvert de cortège matrimonial, convoyait  des substances illicites d'un point X à un point Y au nez et à la barbe de la police. Depuis, les cortèges tonitruants  de mariage chinois n'existent plus.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents