Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Loi sur la diffamation, les sénateurs veulent-ils protéger l'inculpé fait-président ? Pourquoi "l'Homme banane" n'a-t-il pas porté plainte contre le directeur de la BNC, M. Pardo pour faux rapports bancaires ?

Publié par siel sur 15 Mars 2017, 20:35pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE

 Jovenel Moïse avait décidé - suivant les recommandations de  son conseiller l'Espagnol Antonio Solà - qu'il était nécessaire de prendre une loi contre la diffamation., afin de trouver une sortie pour ses copains et lui-même.

Etrangement, les lois existent qui autorisent toute personne qui se pense victime de diffamation de porter plainte.

Vous savez pourquoi, ils ont décidé de faire ce coup ?

Pour une raison simple.

Les personnes et journalistes qui font des investigations sur des dysfonctionnements, des cas de corruption liés aux gens du pouvoir,  avec cette loi, sont interdits de fait  d'entreprendre des enquêtes.

Pourquoi ? Parce qu'ils savent que la justice n'existe pas en Haïti. Et qu'ils seraient les premières victimes.

Et que ceux qui seront accusés de diffamation par les gens du pouvoir, seront condamnés, dans la mesure où les juges sont achetables.

Il s'agit de  d'intimider, de faire peur et de faire taire - de poursuivre dans le chemin emprunté par les "bandi legal" woz/rakèt/woz.

Les héritiers du duvaliérisme qui depuis 2004 ont fait un "dap piyan " sur le pays, ont la volonté de revenir au temps paradisiaque de la dictature, au temps du " fèmen djòl ou, pa foure bouc ou nan bagay ki pa gade ou."

"Du temps où on se parlait par signes", selon l'expression de l'écrivain Anthony Phelps.

Le projet de la CI à travers la sélection des "bandi legal/Tèt kale/woz/rakèt/ bannann agitrans" est connu de tous ceux qui observent sans fanatisme, l'évolution de la  gestion de l'Etat depuis 2004 et le plan de restauration du duvaliérisme et du renforcement de l'Etat de non-droit, qui autorise les prédations au niveau national et international.

" l'Homme banane" a t-il porté plainte contre la BNC et les autres banques; contre l'UCREF, question de défendre son honnêteté  salie ?

Pas du tout.

Jovenel Moïse connaît parfaitement que son dossier est sale et il ne s'y aventurerait pas.

Donc, la seule alternative pour ces gens-là c'est  sous le couvert d'une loi contre la diffamation " fèmen baboukèt pèp la,  ansanb ak tout sosyete a " afin de créer les conditions nécessaires et indispensables pour permettre aux rapace nationaux et internationaux de fonctionner.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents