Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le délire de Martelly au carnaval des Cayes, celui de Jovenel Moïse aux funérailles de Préval : 2 zafè 2 moun ki pa byen nan tèt. (mis à jour)

Publié par siel sur 14 Mars 2017, 16:25pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #INTERNATIONAL, #AYITI EXTREME DROITE

Martelly utilisant le carnaval pour  proférer des propos obscènes, une  façon, selon lui de régler "ses comptes" avec 2 journalistes.

Jovenel le nouveau fait-président, prenant également une roue libre sur les funérailles de Préval, utilisant un moment de deuil pour faire sa propagande.

2 moun fou kap suiv konsey sal Antonio Solà ba yo.

Mais si les 2  moun  faits président par les 2 Clinton, les oligarchies d'Haïti et de la RD et la CI sont fous, les conseillers par contre ne le sont pas.

Et vous savez quel est le premier des conseils de l'Espagnol Antonio Solà aux deux faits présidents par la CI, élus avec pour le premier 700 000 voix et le second 600 000 ?

Vous savez sur quelle base s'appuie leur campagne politique, mis à part les mensonges comme Agitrans ?

Sur le choc des insultes semblable à celui d'un ouragan

Il s'agit de tétaniser l'adversaire qui ne s'attend pas à ce que de par  votre fonction, celle que vous briguez, avez exercé ou exercé que vous puissiez dépasser certaines limites.

Ce qu'avait fait Martelly en débarquant - sans y être invité comme d'habitude- chez son Premier ministre auquel il avait lancé des insultes, les unes plus sales que les autres, allant jusqu'à le menacer de le sodomiser...

Face à un tel niveau,  comment s'accommoder d'être le Premier ministre d'un homme comme ça  ?-  Garry Conille avait préféré rendre son tablier.

Car, l'adversaire face à cet univers caniveau a le choix soit de se taire pour éviter de tomber aussi bas, soit de répondre en usant également d'insultes.

Dans les deux cas il est perdant, parce que, non seulement il a en face de lui des fous imperméables à la raison, mais en plus ces fous sont téléguidés et manipulés par des conseillers pour lesquels il s'agit tout bonnement d'une stratégie politique.

Si tout au long des 5 années qu'il a passé au pouvoir, Martelly a dans le même temps qu'il rencontrait le pape, Obama, Hollande et d'autres dirigeants du monde et se conduisait avec eux comme un enfant de choeur;  en Haïti il n'a cessé de provoquer, d'insulter, de se comporter comme un goujat - souvenez vous, peuple sans mémoire, quand il criait contre son ministre de la Culture, traitait celui de la Communication de menteur, proférait des obscénités contre une femme présente à un de ses meetings.

Ces 2 comportements l'un pour le blan et l'autre pour les locaux relèvent de la schizophrénie dont souffre Martelly et qui peut le faire passer du charmant garçon au délinquant.

Il s'agit d'une maladie. Et ceux qui ont placé Martelly à la tête de l'Etat ont fait ce choix parce qu'ils savaient qu'ils n'avaient pas toute sa tête.

Et que derrière sa grande gueule et grande taille se cachait un enfant apeuré, qu'il était tout à fait facile de dominer en usant du bâton et  de la carotte.

Eux le savaient mais les Haïtiens, non - pas tous, bien entendu. Ils ont eu peur de l'individu, surtout qu'il était entouré d'une bande de méchants à la Roro Nelson avec un petit pois dans la tête mais un gros poids de malveillance.

Et comme les media, jour après jour 24h/24  leur servait la soupe d'un Martelly "artiste", "fantaisiste", "plein de sollicitude envers son peuple", le type qui lutte contre le système ( celui-là même qui l'a mis en place)  qui innove ( effectivement dans les arnaques à la PSUGO et AGITRANS) .

Eet que comme par ailleurs il était le protégé de la CI, les Haïtiens,  en majorité, se sont résignés à le subir. Fameuse résilience haïtienne qui devrait s'appeler  plus justement : lâcheté généralisée. Une société qui se tait et encourage saletés, corruption, arrogance et prédation ne peut pas être dite résiliente.

Comme par ailleurs, psychologie et psychanalyse sont inconnues dans un pays qui doit compter quelques rares médecins psychiatres et dont les élites, églises et media préfèrent faire mariner la population dans le monde magico-mystico-satanique, personne ne s'est inquiété de l'état mental de Martelly.

De même pour Jovenel Moïse, choisi également parce que,  lui souffrirait plutôt de paranoïa - ce qui est tout à fait compréhensible de la part de quelqu'un possédant 14 comptes en banque, achetant 14 véhicules en une journée et signant des chèques "à qui vous savez", qui ne paye pas ses impôts, qui accepte de participer à un "kidnapping" de l'argent de l'Etat avec le coup d'Agitrans .

Et qu'avec ce lourd dossier la CI, les oligarchies haïtiennes et de la RD ont fait président et est appelé  "excellence". Le type a  de quoi se faire des sueurs froides  face aux attentes de ses financiers.

De sorte que son discours de propagande aux funérailles de M. Préval, est un message destiné à  rassurer ses financiers et  donneurs d'ordre qui commencent à avoir des doutes sur la "marchandise" - et non pas au peuple haïtien qu'il sait parfaitement ne pas l'avoir choisi, ni élu.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents