Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Les professeurs sont-ils des professeurs en Haïti ? Et qu'enseignent-ils exactement ?

Publié par siel sur 20 Février 2017, 22:18pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE

DEFINITION
professeur , nom masculin
Sens 1 Personne qui enseigne une discipline.
Synonyme : enseignant
Traduction anglais : teacher
Sens 2
Scolaire
Enseignant du secondaire ou du supérieur.
Synonyme : enseignant
Traduction anglais : teacher, (université) professor

SYNONYMES :
enseignant, instituteur, instructeur, maître, pédagogue, précepteur, prof

Une question que je me suis posée après la lecture du texte tiré des propos du professeur Rosny Desroches. intitulé : L'heure est aux compromis.

Et de cette réflexion par lui faite : « Probablement, le président Jovenel Moïse lui aussi, pour satisfaire ses intérêts et ceux de ses financeurs, a son propre choix. En ce sens, c’est mieux d’arriver à un consensus au lieu d’envoyer des gens à l’abattoir. La politique, c’est l’art du compromis » -

Qui se termine par cette phrase bateau que tout  le monde  répète à satiété : "La politique, c’est l’art du compromis »

Est-ce que M. le professeur ne devrait pas tout d'abord poser la question de l'origine  du financement de la campagne électorale de M. "Nèg Bannann nan" qui le met dans l'obligation de "satisfaire ses intérêts et ceux de ses financeurs" ?

J'aurais cru que JOMO la panique avait été élu par une majorité écrasante, n'est-ce pas, des électeurs pour "satisfaire" non pas "ses intérêts et ceux de ses financeurs" mais ceux de la nation.

Finalement si M. Rosny Desroches est professeur quelle est la teneur de son enseignement ?

Qu'un candidat élu par le fric doit penser  à ses intérêts et à ceux qui ont mis du fric sur sa tête avant de penser à satisfaire  ses électeurs et de répondre aux attentes de la population. C'est ce qu'il appelle un compromis.

Peut-on réellement accorder le titre de professeur à quelqu'un qui transmet à ses élèves, à ses lecteurs et auditeurs,  l'art de la compromission travestie habilement en compromis  et appuyé par une sentence " La politique, c’est l’art du compromis » qu brandit comme un drapeau,  employée hors contexte dit tout et son contraire et au final ne veut rien dire.

C'est comme si vous disiez à un petit poisson que le compromis, la sagesse donc voudrait qu'il se laisse manger par le plus gros. C'est ça un compromis, la loi du plus fort ?

Si chacun exerçait son métier correctement en Haïti, c'est-à-dire avec l'ambition de bien faire, de transmettre son savoir  tout en continuant à s'instruire- au lieu de politologues politiciens, de médecins parlementaires, de journalistes, de sénateurs, de maires hôteliers, d'hommes d'affaires, d'artistes présidents, le pays aurait ce qui se définit ailleurs comme une société civile, c'est-à-dire des citoyens éclairés qui dans le cadre de leurs activités participent et orientent la politique socio-économique du pays par conseils, prises de paroles, actions, interventions, mobilisation, investissement, recherches.

Et non pas des individus qui pensent à satisfaire leurs "intérêts et ceux de leurs financeurs", maquillant compromission en compromis afin que  "tout change pour que rien ne change"

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents