Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Danton Léger face à la CI, aux Tèt kale, à la RD, au Core Group, verra-til dans le rapport de l'UCREF les 2 chèques libellés "Payez à qui vous savez" ?

Publié par siel sur 6 Février 2017, 19:24pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE

Les Haïtiens laissent l'impression d'être sourds et aveugles et de plus de ne savoir ni lire, ni réfléchir.

C'est du moins le constat que peut faire l'Espagnol Antonio Solà.

Partout dans le monde les  populations manifestent contre la corruption et l'impunité.

En Haïti, ils ont peur.

Il y a fort à parier que Danton léger "baissera son pantalon" comme il l'avait fait auparavant avec le cas d' Acra.

En réalité, il ne s'agit pas seulement de trouille, mais de complicités et compromissions entre les ratpakapala, à savoir ceux que l'on retrouve dans l'administration depuis les années 1957 (si ce n'est pas eux ce sont leurs enfants) qui ont traversé tous les gouvernements jusqu'à aujourd'hui - en dehors de celui de Aristide de fev 1991 à nov 1991 qu'ils se sont empressé de renverser parce que précisément ils n'y avaient pas leur place (le slogan de l'époque étant makout pa ladanl)

Par la suite, que ce soit Aristide ou Préval, ces gouvernements dits Lavalas ont intégré nombre de duvaliéristes et de macoutes jusqu'au coup d'Etat de 2004, où là il s'agissait de leur retour officiel  : les Estimé, les Supplice, les Raymond, les Guillaume,  les Racine, la fille de Mme Max Adolphe et toute la smala nostalgique du temps de la corruption, de la répression et de l'enrichissement personnel.

Ce qui explique pourquoi dans les salons du haut de la ville, certains membres de l'oligarchie et des  ratpakapala, ont l'habitude de déclarer avec une satisfaction manifeste : rien ne changera jamais en Haïti.

Pourtant ça change. En pire.

Maintenant, avec Jovenel Moïse, on passe à un niveau supérieur dans la corruption et l'association de malfaiteurs  qui deviennent carrément étatisées.

Ce n'est pas l'Etat c'est moi de Duvalier,  ni celui de Martelly avec ses bandi legal, mais  l'Etat c'est nous de la "mafia legal"nationale et internationale.

Il semblerait donc que les Haïtiens ne comprennent pas que la corruption c'est du vol. Et de plus qu'elle déstabilise totalement les institutions du pays ( voir le cas de la BNC), provoque de la violence (kidnapping, extorsion de fonds, trafic d'armes, (voir les cargaisons saisies récemment ) d'êtres humains, d'organes et autres activités illicites propres aux bandes organisées de malfaiteurs.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents