Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain

Publié par siel sur 22 Février 2017, 21:35pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #INTERNATIONAL

20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain
20 000$ US par jour de voyage, c'était ce que se prenait Martelly à chacune de ses nombreuses tounées inutiles à travers le monde.. L'état des prisons, celui des hôpitaux et des écoles ne pouvait préoccuper un woz/rakèt, une engeance possédée par l'appât du gain

Martelly avait traité de pauvres les avocats qui ont tenté en vain - et c'est là où on voit l'inexistence de la justice en Haïti et la violence de l'appareil réactionnaire mis en place par la CI, ne serait qu'en comparant à la situation plus ou moins similaire de Fillon - de poursuivre en justice son épouse et son fils pour utilisation du budget de l'Etat sans titres  officiels, sans compétences et sans l'aval du parlement.

Donc, voici un Martelly qui utilise le terme pauvre comme une insulte dans un pays où la majorité de la population est pauvre - et qui se plaint d'avoir été insulté - ce qui est faux - le terme serait critiqué et parfois malmené par des journalistes opposés à sa politique. Je n'ai jamais entendu ces journalistes, par exemple, traiter sa femme de cruche (idiote) ou  de grosse et laide grimelle qui se  blanchit la peau, se défrise les cheveux,  arriviste et vulgaire. Toutes choses réelles.

On ne saura jamais comment a été utilisé le budget alloué d'autorité par le président gouyadeur chouchou des Occidentaux dans la mesure où il ne se trouve ni une personne pour déposer une plainte en se portant  partie civile, ni une institution de l'Etat corrompu pour demander des comptes aux prédateurs du pays.

Aucune personne ne s'avisera à porter plainte parce qu'elle craindrait d'être comme le juge Joseph, foudroyée par une crise cardiaque ou bien d'être assassinée comme M. Guito Toussaint dont l'honnêteté faisait obstacle aux plans de l'engeance woz/rakèt  sur les constructions de Morne à Cabris dont ils voulaient - et on fait - un rakèt en touchant on peut le supposer des commissions des entreprises de construction de la RD (voir l'affaire de corruption quasi internationale du groupe  bésilien Odebrecht). Puis, en laissant le projet à l'abandon.

Les Haïtiens qui déclarent comme ici des stupidités sur l'économie d'Haïti après l'indépendance, sont exactement les mêmes qui admettent et cautionnent cette corruption des Tèt kale - dont ils font peut-être partie du réseau.

Les Haïtiens en général, se trouvent dans la totale incapacité  parce qu'ils ont été depuis l'enfance  et au cours des ans formatés pour se penser inférieurs, de saisir que ce discours idéologique sur leur nullité, ce lavage de cerveau est fait pour :

- d'une part, les démobiliser, tuer leurs espoirs de changement et freiner  les actions positives qu'ils pourraient entreprendre pour faire advenir ce changement.

- d'autre part, laisser le champ libre aux intérêts et capitaux étrangers et à la mafia locale :  duvaliériste, tèt kale woz, bannann vèt,  business rentable des églises et des écoles, celui des trafiquants en tous genres qui collabore avec eux

Le baron Duval du Nouvelliste osait - sans doute parce que grassement payé - dire de Martelly " Jamais un président n'avait montré autant de sollicitude envers son peuple". Attention !  Cet auto-proclamé directeur d'opinion n'est pas fou, il n'est pas un interné de l'asile de" pont beudet". C'est en son âme et conscience qu'il écrit une telle turpitude.

Un président qui organisait un carnaval à la date anniversaire de l'Occupation américaine du pays, qui se rendait en boots et en jeans à la messe de commémoration de la mort de Dessalines, fondateur de la nation ( plus méprisant difficile de trouver) qui traite de putain une femme, qui se prend 20 000 $US par jour à chacun de ses voyages et qui laisse après ses cinq années de prédation des dettes énormes au Venezuela, des impayés de salaires aux pompiers, aux enseignants, aux médecins et employés des hôpitaux publics.

Mais qui ,pendant ces 5 années, a eu le temps de se construire une super villa, grâce à l'argent récolté sur les appels et transferts de la diaspora pauvre, sur les commissions versées par les entreprises de construction de la RD et celui de Petrocaribe.

Alors, vous savez, la "sollicitude" d'un gouyadeur sélectionné par la CI pour en faire un président ne peut aller plus loin que la distribution de maillots d'équipes de foot brésiliennes à ce peuple dont il disait dans l'entretien sur TV5 :" Quand je lui dis d'aller à droite ils vont à droite, quand je lui dis d'aller à gauche il va à gauche."

Par contre, les prisonniers en attente d'un jugement depuis  des années, entassés dans des cellules comme les esclaves dans les cales des bateaux négriers, ne peuvent aller ni à droite, ni à gauche, ils se dirigent en ligne droite vers la mort.

Eux, c'est sûr, ne pourront pas gouyade, descendre leurs pantalons et exhiber leurs culs, dans les multiples carnavals organisés à travers le pays après le passage de l'ouragan Matthew.

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents