Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Vidéo. Leslie Manigat en 1999:" De la volonté d'être esclave dans le comportement de certains Haïtiens"

Publié par siel sur 8 Janvier 2017, 21:32pm

Catégories : #VIDEOS, #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #CULTURE

 C'est ce terrain favorable dans lequel l'Espagnol Antonia Solà Rechè a pu s'implanter sans problèmes, qui lui aura permis de transformer entre Martelly et Jovenel Moïse, le pays d'Haïti en une plantation de bananes. Avec des Minisitres, des grand s Commis  de   l 'Etat  porteurs de bracelets roses;  et, maintenant, opus N° 2, des personnes adultes défiler une banane en main et chantant sans honte aucune dans les rues : "Ban mwen bananan nan."

Là ou je n'adhère pas totalement à la thèse de l'atavisme de l'esclavage de M. Manigat pour expliquer le comportement de certains Haïtiens, c'est qu'il fait l'impasse sur des données historiques.

1- Le fait qu'après l'indépendance la majorité de la population a été maintenue dans une sorte d'apartheid qui leur refusait l'accès à l'éducation, et grosso modo à un déni de citoyenneté.

2- Les relations de ce nouveau pays, né d'une révolte d'esclaves, avec les puissances étrangères qui vivent de l'esclavage.  Et il ne faut pas oublier qu'en tant que pionnier danss cette guerre de libération, le pays d'Haïti se retrouvait complètement isolé, sans alliés, dans un monde et une région où dominait le système esclavagiste. Ce n'est pas comme Cuba, où Castro aura pu profiter de l'appui de l'URSS pour implémenter sa politique.

N'en déplaise à feu M. Manigat, son explication relève plutôt de l'émotionnel.- ce que je comprends parce que c'est véritablement odieux.

Ce sont les rapports de force entre Haïti et les pays de "blan" qui ont induit cette soumission, contre laquelle bien des Haïtiens de toutes les couches sociales se sont battus pendant deux siècles.

Qui ne connait pas l'affaire Luders, où le gouvernement haïtien sous la menace de bombardements du pays a dû s'incliner et accepter le diktat des Allemands ?( tiens, eux aussi  avec l'Espagne sont de retour dans cette forfaiture d'Agitrans et de nèg bannann nan) .

De plus, comme tout le monde le sait, la politique d'exclusion et d'abandon de la majorité de la population, n'a pas permis que se développe une conscience de l'Histoire. Il suffit de lire les bêtises pondues au XXIème siècle par un arrogant et prétentieux commentateur comme Jsudist- qui en est encore à affirmer que l'écriture a été inventée par le "Blan". Et pourquoi pas, pendant qu'on y est par les Américains ?

Le "sousouisme" de certains Haïtiens, notamment des politiques, est concordant à l'histoire de la création du pays, à un rapport de force défavorable avec "le blan" et à une politique visant à plaire aux intérêts étrangers de peur de représailles.

Et, également au choix des dirigeants - toujours pour plaire au "blan" d'installer  la population dans des conditions de vie rappelant l'esclavage, de manière à ne pas la laisser se développer et prendre la responsabilité des affaires du pays. Et éventuellement  représenter un danger pour les intérêts extérieurs. Moins ils en savent, plus ils crèvent de faim, mieux sont protégés ces intérêts.

Il s'agit donc  des résultats d'une politique  et non d'un atavisme ou d'une histoire de gênes comme il est de bon ton d'avancer afin de se défausser de toute responsabilité.

C'est donc un peu plus complexe que ce énoncé par feu M. Manigat, d'autant plus que pendant toutes ces années et jusqu'à aujourd'hui ( Duvalier/Martelly/Jovenel Moïse) le "blan" installe des présidents qui perpétuent : violences ( Duvalier) ou cirque (Duvalier J- CL et Martelly) et obéissance à ses diktat ( Duvalier F., Duvalier J-Cl, Martelly/J.Moïse). Et s'arrange pour jeter les un tant soi peu récalcitrants ( Fignolé, Déjoie, Jumelle  Manigat lui-même, Aristide)

Par contre,  là où Manigat nous interpelle, c'est par rapport au positionnement des intellectuels, actuels, qui montre une régression par rapport à celui de leurs ainés;  et dont la soumission publiquement affichée ou se manifestant par un silence complice, pourrait être un des facteurs expliquant cette diffusion du "sousouisme" au blan  et à l'infantilisme dans l'ensemble de la société.

Parce que, force est de le constater, au vu des articles produits par des journalistes dans les deux quotidiens haïtiens : Le Nouvelliste et Le National, face aux commentaires bêtes et méchants des lecteurs, aux émissions de radio dédiées à la politique-zen, qu'une chape d'obscurantisme recouvre le pays. Et qu'elle entraine une pollution, pire que celle que nous avons à Paris ces derniers temps. Parce que nos seulement elle affecte la respiration, mais également la pensée. L'une allant avec l'autre par ailleurs : si les poumons fonctionnent mal, le cerveau en pâtit.

C'est cette omerta généralisée qui, selon moi, est productrice de cette "servitude volontaire" au diktat du "blan" : absence d'éducation des élites, pensée et programmée pour le développement du pays.

Absence d'informations qui devraient permettre aux classes moyennes et populaires de mieux saisir les enjeux nationaux et internationaux.

Divertissements, jeux du cirque  - carnaval non négociable, dixit Préval, gouyades e Martelly  et répression. : vous connaissez le programme.

Pour rappel " Le discours de la servitude volontaire " d'Etienne de La Boétie, dont des fragments ont été publiés en latin en 1574, et l'intégralité  en français en 1576. Et que j'ai publié sur ce blog, permettant à de nombreux lecteurs haïtiens den prendre connaissance.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents